Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


La recherche d'emploi et son lot de "certitudes" paralysantes

Mon pire ennemi : mes certitudes

Les certitudes en matière de recherche d'emploi pourraient bien devenir votre pire ennemi...  Vous savez, toutes ces affirmations du type "si je mets mon âge sur mon CV, je serai impitoyablement écarté" ou bien encore "il faut que mon CV tienne sur une page" ou "les recruteurs ne font que du clonage...".

attention aux certitudes en matière de recherche d'emploi
"Je sais, je sais, je sais, je sais !" *

Toutes ces expressions nuisent à votre capacité à sortir du rang, à vous rendre visible. 
Au fond, le candidat pétri de certitudes s'enferme dans un carcan bien difficile à assumer, celui d'un marché qui le rejette systématiquement. 

Ayons l'humilité de le reconnaître, en matière de recherche d'emploi, aucune recette miracle, aucune certitude ne peut prévaloir. En revanche, plutôt que d'imaginer de façon aussi exclusive ce que recherchent les recruteurs, je crois qu'il est grand temps de donner à ces recruteurs la chance de vous rencontrer, tel que vous êtes, sans forcément chercher à rentrer dans les cases parfois annoncées. 

Vous n'imaginez pas le nombre de RH, ex-recruteurs qui me confient un coaching parce que eux-mêmes ne savent pas très bien gérer une recherche d'emploi. Alors de grâce, admettez que les "évidences" constituent davantage un prétexte à ne pas ou plus faire plutôt que de montrer de soi une image authentique...

Je vous donne un exemple concret : Beaucoup de candidats se contentent de n'envoyer qu'une seule candidature spontanée à l'entreprise ciblée, croisant les doigts pour qu'un poste se libère au moment précis - et unique - auquel ils adressent leur CV... C'est peine perdue, la probabilité de tomber au bon moment est très faible (mais non nulle !). 

Alors comment renforcer cette probabilité ? En multipliant les envois à cette même entreprise, en envoyant, non pas une seule candidature, mais une candidature tous les deux mois, jusqu'à temps que vous obteniez un entretien, ici ou ailleurs ! "Oui, mais les recruteurs n'aiment pas que l'on insiste ! "on" va penser que je suis lourdingue ! ".. 
Et alors ! Il s'agit de votre vie, non ? Il s'agit de votre motivation, non ? Laissez-vous les clés de votre avenir dans les seules mains d'un recruteur inconnu ? Donnez la chance à un recruteur de croiser aussi souvent que possible votre chemin ! Insistez, comme vous le ferez bientôt lorsque votre futur employeur vous confiera un projet demandant pugnacité et détermination

... Des exemples comme ceux là, mes carnets de coaching en sont remplis... 

Entre nous, qui parmi vous a déjà envoyé au moins trois candidatures spontanées à une entreprise valable, motivante, qui a réellement insisté, qui a continué de postuler malgré des réponses négatives...?

Observez votre discours, vos certitudes sur l'âge, votre religion, l'expérience, le diplôme, le corporatisme, la tête de votre CV, la photo sur le CV, la lettre de motivation lue, pas lue, les demandes de feedback, la couleur de votre peau, homme, femme, les entretiens réseaux... Observez ce que vous vous dites, vos affirmations et admettez qu'elles ne sont peut-être pas tout à fait juste, vous trouverez systématiquement des contre-exemples, nombreux, qui viennent ébranler vos certitudes... 
Alors pourquoi ne prendriez-vous pas la décision immédiate de croire davantage en ce qui est possible plutôt qu'en ce qui limite ? Puis de mettre en place - massivement - toutes les actions qui en découlent ? 
Je vous laisse à vos réflexions et n'hésitez pas à me solliciter pour un accompagnement qui pourrait bien ébranler vos certitudes.

Haut les Coeurs !

Le potentiel d'une annonce emploi mal rédigée

Un CV mal rédigé

Nous sommes bien davantage qu'un CV, n'est-ce pas ! Nous rêvons qu'un recruteur sache lire entre les lignes, détecter toute la substance de nos compétences sans s'attacher ni trop à la forme, ni trop au fond de notre CV... qu'il s'intéresse à nos compétences professionnelles davantage qu'à notre compétence à faire un CV efficace... En gros, nous sommes nombreux à penser que le tri sélectif autour du seul CV n'est pas juste.

Les candidats et les entreprises ne sont pas des professionnels du recrutement
Les imperfections d'un CV mais aussi d'une annonce emploi


Une annonce emploi mal rédigée

De la même façon, je constate que de nombreuses annonces emploi sont ridicules, mal rédigées, parfois truffées de fautes, de contre sens, de paradoxes, d'exigences fantaisistes... Une information très partielle qui déclenchera, l'annonceur l'espère, la mise en mouvement de candidats talentueux.

  • D'un côté de l'écran : le candidat qui est et reste un professionnel de son métier et pas de la recherche d'emploi, et encore moins de la rédaction du CV.
  • De l'autre côté de l'écran : un annonceur, pas forcément professionnel du recrutement (ce peut être une entreprise par son RRH, ou encore un stagiaire RH chargé du premier tri sélectif, un manager opérationnel...), dont l'occupation principale n'est pas le recrutement... mais plutôt l'accompagnement des salariés tout au long de leur vie dans la structure, intégration d'un nouveau collaborateur, plans de formation, paies, déclarations aux organismes, réunions avec les parties prenantes, instances représentatives, etc, etc...


Il est alors très fréquent que deux mondes ne se rencontrent jamais, le monde de ceux qui rédigent plutôt moyennement leur CV et le monde de ceux qui émettent des annonces emploi plutôt médiocres... Ce qui vous en convenez est regrettable puisque :
si la qualité de votre CV ne fait pas celle de vos compétences, alors, sûrement, l'attractivité ou la pertinence d'une annonce ne fait pas celle du job proposé ni de l'entreprise présentée d'ailleurs...

Pourquoi cette longue introduction ? Parce que de nombreux candidats sont très sélectifs et ne répondent qu'à une quantité limitée d'annonces, voulant cibler très drastiquement leur recherche. Pourquoi pas. Je suis d'avis qu'ils devraient pourtant ouvrir davantage le spectre de leurs recherches pour, éventuellement, sélectionner des annonces auxquelles ils n'auraient pas répondu avant (parce que mal rédigées, incomplètes, partielles, ne répondant pas à 100% à leur profil).

Elargir le spectre de sa recherche d'emploi

L'idée quelle est-elle ?
  1. Générer un volume constant de candidatures et moins dépendre de l'émission (rare) d'une annonce répondant en tous points aux critères de recherche. Vous imaginez tout de suite l'effet bénéfique sur le moral.
  2. S'entraîner à parler de soi plus régulièrement afin d'être plus à l'aise lorsque vous serez convoqué à l'entretien tant attendu, celui qui concerne le job tant recherché.
  3. Se laisser surprendre et dépasser la première impression délivrée par une annonce mal rédigée, après tout, vous apprécieriez qu'un recruteur soit "séduit" par votre profil que vous jugez si souvent atypique.. L'inverse est peut-être vrai.
  4. Candidater avec légèreté, pour voir, pour connaître un secteur d'activité, pour échanger, construire une démarche réseau, provoquer la chance... Tout cela passe par une ouverture d'esprit sensiblement différente d'une lecture trop étroite de l'annonce.
  5. S'obliger à lire les annonces plus largement pour acquérir de l'information et détecter les potentiels de candidatures spontanées.
  6. Obtenir un job que nous n'auriez jamais obtenu autrement... C'est tout ce que je vous souhaite !
  7. Relancer sa recherche d'emploi de façon active et dynamique.
  8. Renforcer votre détermination, si précieuse et fragile en période de recherche d'emploi.




Un CV inefficace : syndrome de la friperie

Le CV : un formidable outil de communication

Je dois être une des rares personnes à voir dans le CV un formidable outil de communication. J'en ai fait mon métier me direz-vous. 
La mort du CV est annoncée avec l'émergence des outils numériques de mises en relation, de "vitrines" joliment ficelées. Bon nombre de clients me contactent en disant : "je bloque complètement sur la rédaction de mon CV...". Peut-être est-ce votre cas.

Le CV magique

Alors disons les choses comme elles sont, le CV magique n'existe pas et ne sera que ce que vous voudrez bien en faire. 
Pourquoi cette réflexion ? 
Parce que vous êtes encore trop nombreux à parier sur le fait que le recruteur s'intéresse davantage à vous plutôt qu'à son propre objectif (satisfaire son client lorsqu'il s'agit d'un cabinet de recrutement, ou développer un projet, combler un manque lorsqu'il s'agit d'une entreprise). 

Au final, vous ne parlez pas le même langage et risquez fort de ne jamais vous rencontrer.

donner au recruteur les bonnes raisons de rencontrer le candidat
Un CV clair ou fourre-tout ?

La valise Fourre-tout

Prêtons nous à un petit jeu... Imaginez que votre CV soit une valise remplie de tee-shirts de toutes les couleurs, des bleus dans une variété infinie de nuances, des roses, jaunes, verts, oranges... Bref, plein de tee-shirts différents. 
Grâce à vos recherches sur internet, vous avez identifié une personne (appelons la : le recruteur) qui semble rechercher un Tee-shirt à manches longues, violet, avec des paillettes bleues... Classe. 
Pour le convaincre d'acheter votre beau Tee-shirt violet... à paillettes jaunes (oui, c'est un peu différent... mais tout aussi charmant...) vous décidez de lui adresser votre valise remplie à ras bord de Tee-shirts... et alea jacta est.

Votre pari est celui-ci : 
que l'acheteur soit tellement enthousiaste de recevoir votre lourde valise qu'il va déplier un à un tous vos tee-shirts, se plonger littéralement dans l'amas de textiles, se faire une opinion sur la base de tout ce que vous lui proposez, comparer,  déplier chacun de vos Tee-shirts, les considérer un à un, avec attention, en espérant qu'il tombe sur votre Tee-shirt violet, bien caché parmi tout ce que contient votre valise. 
Ensuite, vous imaginez qu'il vous retournera le tout avec une jolie réponse, positive si possible... 
En gros, pour schématiser, vous proposez au recruteur de passer du temps dans votre friperie personnelle et de se débrouiller à trouver, comme un grand et un peu au hasard, le tee-shirt le plus ressemblant à ce qu'il cherche.

Le CV Friperie

Les Tee-shirts de la valise sont vos compétences, vos qualités, vos expériences, un ensemble large qui constitue votre profil... il est pour le moins confus, diffus et nécessite de s'immerger dans votre passé (nécrologie ?) pour en dénicher l'essence... ce que ne fera pas le recruteur, contrairement à votre serviteur. 

Que faire alors ? Eh bien mettre en avant le Tee-shirt le plus proche de celui que recherche le recruteur... bien distinctement. Ce Tee-shirt, c'est un champ de compétences, il est l'essence de votre expérience, ce que vous en retirez pour le mettre à disposition de votre futur employeur... 
Ce n'est que votre offre construite et pertinente qui fera que l'acheteur sera attiré par votre CV et qu'il entrera ensuite dans votre "friperie" pour regarder de plus près les autres Tee-shirts que vous possédez...

Le mélange de vos succès et échecs professionnels constitue une expérience formidable dont vous tirerez un savoir-faire, une assise, des domaines de compétences très proches de ce que recherche le recruteur, aussi, je vous encourage à rédiger d'abord vos champs de compétences, ceux qui répondent aux attentes du recruteur (c'est le tee-shirt violet à manches longues), puis d'aborder les expériences professionnelles en ne cherchant qu'à illustrer par des exemples précis le fait que, oui, votre Tee-shirt violet constitue vraiment une formidable offre, à ne rater sous aucun prétexte ! 
Vous bloquez sur votre CV ? Confiez-moi son analyse, je vous aiderai à bien mettre en avant votre Tee-shirt violet..

Un bilan régulier de sa recherche d'emploi

Inutile d'attendre la fin d'année pour tirer les enseignements de ses pratiques et réaliser le bilan de sa situation. En matière de recherche d'emploi, la fréquence du bilan personnel est plus élevée et nécessite de ménager une à deux journées par trimestre pour construire les fondamentaux des trois mois suivants.


Quel bilan faites-vous de vous de votre recherche d'emploi ? 

Vous me direz que l'idée même de faire un bilan suppose que vous ne soyez pas en poste... et donc que les conclusions à tirer de vos pratiques sont négatives... 
Un bilan ne sert pas à constater une situation mais à construire une approche amplifiant les bonnes pratiques mais aussi corrigeant les erreurs passées. C'est l'idée même de l'expérience utile.

Tirer les enseignements de sa période de chômage ou de recherche d'emploi suppose que vous soyez en mesure d'observer l'ensemble de vos actions, comportements mais également les influences extérieures sur votre cheminement. Il s'agit alors d'évaluer différents domaines de votre vie, de prendre du recul sur vos résultats et méthodes pour les atteindre et.. de décider de les continuer, modifier ou abandonner. Rien d'autre.

prendre du recul régulièrement pour tirer les enseignements de sa recherche d'emploi
Faire le bilan de vos actions, de votre énergie
 et de votre discours intérieur

Ce bilan, je vous propose de le structurer en trois grandes familles : 

1- Les actions que vous avez entreprises, les méthodes que vous avez expérimentées, les résultats obtenus...
2- Votre énergie, santé morale et physique, vos relations familiales et sociales...
3- Votre discours intérieur, ce que vous dites sur vous, de façon OFF, en dehors de tout regard...

Pour commencer à aborder chaque thème, je vous conseille de vous reporter aux bilans précédents et de relire l'ensemble des engagements personnels que vous souhaitiez mettre en place (ces fameuses décisions ou mesures correctives).

L'évaluation de votre recherche d'emploi 

L'idée de cette évaluation, c'est la prise de décision, le renforcement de votre créativité mais surtout la capacité à innover, c'est-à-dire à mettre en oeuvre vos idées concrètement.

Vos actions :


Pour chacune des actions liées à la recherche d'emploi (réponses aux annonces, candidatures spontanées, réseautage, réseaux sociaux, formations, prises de renseignements, entretiens professionnels, entretien de recrutement, forums, e-mails de remerciement, salons de l'emploi, organisation de mes journées...), je vous invite à répondre aux questions suivantes :

1- Avez-vous atteint vos objectifs - l'objectif peut être indépendant d'un poste pourvu, par exemple, j'ai un objectif de contacter trois personnes par semaine... ou d'envoyer 8 candidatures spontanées par semaine, etc... ? Quels résultats avez-vous obtenus (reportez-vous à votre tableau d'objectifs) ? Le résultat est la valeur que vous accordez à vos avancées, aux effets indirects, aux retombées de telle ou telle expérimentation.
2- Dans quel contexte avez-vous mis en place vos actions ? Où, quand, avec qui... tout ce qui décrit l'environnement dans lequel vous avez testé et mis en place tel changement.
3- Qu'avez-vous fait exactement, comment vous-êtes vous comporté (Décrire le process) ? Qu'en pensiez-vous sur l'instant et pensez-vous aujourd'hui avec du recul ? Qu'avez-vous ressenti (un sentiment agréable, désagréable... bien penser à le préciser) ?
4- Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
5- Quel lien puis-je faire entre le contexte, la méthode, mon ressenti et les résultats obtenus ?
6- Qu'aurais-je pu faire d'un peu différent pour me rapprocher encore un peu plus de mon objectif et relancer ma recherche d'emploi ?
7- Mon objectif est-il toujours d'actualité ? Quel est mon plan B ? Après tout, je peux décider de le transformer totalement, d'abandonner une pratique ou plus simplement de le modifier... 
8- Si oui, que vais-je modifier dans les trois mois à venir pour me rapprocher encore plus de cet objectif ?

Un enseignement d'action consiste à créer des liens de causes à effets dans votre expérience même si elle s'avère négative, en rapportant ce que vous faites des résultats obtenus. 

QUAND JE contacte directement un décideur par téléphone, ALORS J'obtiens davantage d'entretiens professionnels.

=> Ma décision (mon objectif) pour les trois mois à venir : développer le nombre d'appels hebdomadaires, les passer de 3 à 5. Vous avez, au passage, remarqué que mon objectif n'est pas d'obtenir 5 entretiens téléphoniques, mais bien de me concentrer sur ce qui dépend de moi, donc, d'appeler davantage de personnes (qui, elles, décideront ou non de m'accorder un entretien).


Vos relations, votre santé :


Se concentrer uniquement sur les actions est une erreur si l'on ne tient pas compte ni de notre état ni de notre environnement. Aussi, un bilan pourrait tenir compte de tout ce qui vous entoure et renforce votre impact, votre tonus... surtout dans cette période de fragilité. Voici quelques questions qui vous permettront de faire le point :

1- De quelle façon ai-je cultivé et renforcé mon énergie ces trois derniers mois ? Quelles activités personnelles, quelles relations ont eu un effet positif sur ma santé, mon moral ?
2- Durant ma recherche d'emploi, dans quels contextes ai-je déployé tout mon potentiel ?
3- Au contraire, à quelles occasions ai-je du faire face à une baisse d'énergie ou au fait de me poser beaucoup trop de questions ? Quelles difficultés ai-je rencontré ? 
4- Quel bilan physique puis-je tirer de ces trois mois ? Quelles parties de mon corps m'on fait souffrir ?
5- Quel lien puis-je faire entre mon énergie, ma santé et ma recherche d'emploi ?
6- Qu'aurais-je pu faire de différent pour préserver ou renforcer ma santé (ou mon tonus, etc...) ?
7- Qu'est-ce que je décide de mettre en place pour améliorer ma santé sur les trois mois à venir ?

Ici aussi, tirer les enseignements consiste à évaluer votre santé morale ou physique à la lueur de votre environnement en créant les passerelles entre causes et effets :

QUAND JE regarde tard la télévision et me couche à 2 heures dans la nuit, ALORS JE suis incapable de me lever (ou de me concentrer) le lendemain matin.

=> Ma(mes) décision(s) pour les trois mois à venir : 

  • me coucher en même temps que mon conjoint (hé hé)
  • faire du sport en fin d'après-midi pour me fatiguer physiquement, 
  • enregistrer les émissions qui m'intéressent vraiment et les regarder en différé à un moment consacré à cela..


Votre discours intérieur :


Ce que vous vous dites sur vous impacte et influence sacrément vos résultats ou tout au moins les mises en oeuvre de vos actions. Vous ne croyez pas ? Ce discours intérieur peut également faire l'objet de petits changements notamment lorsqu'il est récurrent, ou du moins lorsqu'un comportement récurrent l'engendre... Voici quelques pistes pour évaluer votre discours intérieur :

1- Quel sentiment général ai-je ressenti ces trois derniers mois ? 
2- Quel lien puis-je faire entre ce que j'ai mis en place (ou au contraire que je n'ai pas mis en place) et ce que je pense de moi...? 
3- Dans quel contexte ai-je ressenti davantage de sérénité et la satisfaction d'avoir bien avancé dans ma recherche ? 
4- Quel discours intérieur me serait plus utile dans ma recherche ? (par exemple : je mets tout en oeuvre pour trouver un job, ou je suis très compétent dans tel domaine et mon profil attirera forcément un employeur comme cela a déjà été le cas dans le passé...)
5- Dans mon quotidien, quelles actions ne dépendant que de moi me permettraient de me rapprocher de ce discours intérieur plus positif ? (par exemple, je continue de renforcer ma compétence dans tel domaine, je mets en oeuvre toutes les décisions prises, etc...)
6- Qu'est-ce que je décide : de tester ce nouveau discours intérieur ou de rester dans l'ancien ?

Votre discours intérieur ayant un impact sur vos actions, votre entrain, je vous propose de le renforcer... par vos actions, votre entrain. Cela va s'en dire ? 
N'oubliez pas que tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime... 

QUAND JE reste devant mon ordinateur  suivre les liens et vidéos postés par mes contacts sur les réseaux sociaux, ALORS JE me dis que je perds mon temps et que je suis nul ou que je ne suis pas à la hauteur.

ou

QUAND JE réalise l'ensemble de mes objectifs quotidiens, ALORS JE me dis que je suis sur la bonne voie et que mes actions auront forcément une conséquence positive.

=> Ma décision pour les trois mois à venir :
  • organiser mes journées de façon concrète et réaliste
  • me déconnecter d'internet de telle heure à telle heure
  • me réserver une pause en fin de matinée et fin d'après-midi pour me rendre sur les réseaux sociaux


Vous l'avez compris, le nombre de petites choses à améliorer, transformer ou à amplifier va rapidement prendre de l'ampleur et constituera inévitablement autant d'actions personnelles ou professionnelles à entreprendre durant vos journées de recherche d'emploi. Vous parviendrez ainsi à leur donner de la consistance et à construire une démarche bienveillante, respectueuse de votre personne, une démarche que vous ne cesserez d'évaluer, y compris lorsque vous aurez intégré votre nouveau poste !

Relancer sa recherche d'emploi

Casser le rituel

Qu'avez-vous entrepris de différent la semaine dernière ? De quelle façon avez-vous rompu le rituel de votre recherche d'emploi ? Avez-vous osé passer ce coup de fil  tant redouté ? Vous êtes vous surpris à envoyer une candidature "coup de coeur" ? Êtes-vous sorti de chez vous pour consacrer une matinée à la visite d'un salon pour accéder au marché caché ?

Vous le savez mieux que personne, la recherche d'un emploi ne prend pas la journée... lorsque l'on se concentre uniquement sur les annonces parues dans les différents jobboards.  Et cette inactivité est souvent à la base d'une estime de soi chancelante, d'une profonde remise en question de votre personne, exposant la perception de l'avenir à toutes sortes de dangers et de peurs inquiétantes. 
Casser le rituel, l'habitude ou la routine et changer régulièrement un détail est une des clés pour provoquer un changement important. 
Gardez à l'esprit ce joueur de golf qui en déviant d'un millimètre la position de son club, projettera la balle à un endroit très éloigné de ce qu'il aurait atteint sans procéder à l'ajustement. 
Votre CV, c'est la balle... et il est destiné à atteindre votre futur employeur.

Changer régulièrement un détail pour relancer sa recherche d'emploi
Un détail peut tout changer !

Changer un détail

Plus vous penserez à changer un détail, à ajuster une réponse, à modifier une technique, comme ça, pour voir, plus vous saurez tirer des enseignements de votre recherche, ce qui fonctionne, ce qui marche moins... Ce qui vous met à l'aise, ce que vous découvrez sur vous, sur les autres...
Que pourriez-vous changer dans vos habitudes ? A peu près tout, du moins, expérimenter librement une méthode, un horaire différent... que sais-je... Ah zut, vous non plus vous ne savez pas ? Et bien lorsque vous aurez lu ces propositions, prenez l'engagement d'en tester au moins une par semaine !


  1. Envoyer une candidature par courrier postal, puisque cela ne se fait plus, alors il serait dommage de vous en priver !
  2. Refuser par écrit une réponse négative... Oui, je sais que vous ne l'avez jamais fait, mais votre détermination passe aussi par là
  3. Passer un coup de fil en dehors des horaires de bureau, tôt le matin, mais surtout à partir de 18 heures lorsque tout "risque" de filtre et barrage administratif s'est envolé vers d'autres cieux
  4. Même si vous n'avez ni l'expérience, ni le diplôme demandé, candidater à une annonce coup de coeur
  5. Changer de temps en temps ses photos de CV et de profils sur les réseaux sociaux
  6. Lister les entreprises qui nous plaisent et leur envoyer une candidature spontanée, recommencer même s'ils nous envoient une réponse négative
  7. Insister LOURDEMENT... pour une fois... il s'agit de votre avenir, ne l'oubliez pas !
  8. Apprendre à répondre différemment au téléphone, à décrocher en donnant son nom
  9. Remettre en main propre son CV dans une entreprise, en candidature spontanée ou réponse à une annonce
  10. Changer de style vestimentaire durant une semaine, se voir différemment, sous un autre jour
  11. Essayer la campagne de relai de candidatures sur Twitter #I4EmploiR initiée par le talentueux Alban Jarry
  12. S'autoriser une coupure dans la journée, une pause, sportive pourquoi pas...
  13. Distribuer des tacts aux heures de sorties des bureaux (après tout c'est une façon de diffuser de l'information !)
  14. Donner une pile de CV à ses propres amis.. qui eux-mêmes le distribueront dans leur réseau professionnel
  15. Diffuser un article sur les réseaux sociaux et animer un échange, oser donner son avis, solliciter celui des autres en étant acteur de la communication
  16. Candidater en utilisant un réseau social - a priori - inapproprié (Foursquare, Pinterest, Snapshot...)
  17. Profiter de sa période de chômage pour faire ce que l'on n'a jamais le temps de faire : aller chercher ses enfants à l'école, préparer le goûter, visiter un musée, aller au cinéma, faire du sport...
  18. Modifier son agenda hebdomadaire en inversant certaines plages horaires, en testant des temps décalés, en sollicitant différemment sa concentration, son corps
  19. Apprendre à dire "je suis expert en..." car si vous ne savez pas le dire, qui le dira à votre place ?
  20. Changer le message sur le répondeur téléphonique, une voix chaleureuse, dynamique, souriante
  21. Mettre un message, un logo sur sa carte de visite, un mot que l'on aimerait que les gens aient à l'esprit en pensant à nous
  22. Améliorer la signature de son e-mail en ajoutant ses profils sur les réseaux sociaux, une courte présentation, un numéro de téléphone, etc..
  23. Demander de l'aide à un professionnel de l'emploi, obtenir un regard extérieur, relever la tête du guidon et retrouver le plaisir de se lever chaque matin (tiens, cela me rappelle quelqu'un !)
  24. Participer à une réunion collective de recherche d'emploi, parler, partager, refuser la solitude
  25. Se documenter TRÈS sérieusement sur un secteur d'activité porteur, monter une veille digne de ce nom et devenir LE spécialiste dans son domaine
  26. Passer du temps dans les sandwicheries et brasseries près des entreprises ciblées, elles regorgent d'employés, de cadres, de gens comme nous, prêts à donner un renseignement sur leur entreprise
  27. Changer d'espace de travail, tester un nouveau bar ou café, s'asseoir parmi des gens, se concentrer différemment, voir du monde
  28. Déjeuner à l'extérieur en compagnie d'une personne dont le regard ou l'expérience pourrait s'avérer riche d'enseignement dans sa recherche
  29. Lister tout ce que l'on a jamais tenté, par peur, par convention ou conformisme... parce que "cela ne se fait pas" : ici l'on trouvera un gisement sans fond d'idées originales
  30. S'inscrire et tester un nouveau réseau social... Il en existe à profusion, forgez vous une opinion en les pratiquant
  31. Contacter méthodiquement son premier réseau (relations sociales, voisins, commerçants, parents d'élèves...) et constituer une liste de personnes "relai" travaillant dans des entreprises intéressantes
  32. Ecrire une carte pour souhaiter un bon anniversaire à l'un de vox ex-collègues, une carte personnalisée à des personnes qui font partie de votre réseau
  33. Demander un entretien à son conseiller Pôle Emploi plutôt que d'attendre d'être convoqué, appelez le chaque semaine jusqu'à ce que vous le rencontriez
  34. S'inscrire et suivre de façon assidue les cours délivrés dans le cadre d'un MOOC (et s'engager à aller jusqu'au bout !)
  35. Organiser un brainstorming avec ses proches, recueillir leurs solutions, idées...
  36. Imaginer une approche personnelle comme l'on établit un business Model, quel est le coeur de mon offre, comment la faire connaître, sur qui m'appuyer, qui sont mes "clients" potentiels
  37. S'immerger dans la pratique de l'anglais (ou d'une autre langue) - regarder un DVD en anglais, sous-titré anglais, écouter la BBC, lire, etc...
  38. Apporter des gâteaux à ses ex-collègues pour garder un contact sympathique avec votre réseau, l'entretenir, les rappeler à son bon souvenir
  39. Mettre à jour toute l'organisation de ses documents dans son ordinateur, lister, recenser, ordonner
  40. Fermer son ordinateur la moitié du temps pour se concentrer sur des rencontres extérieures, des visites
Cette liste mérite d'être étoffée mais si vous appliquez chacun de ses changements aussi régulièrement que possible, à votre rythme, dans la seule intention de tester, de mesurer l'évolution et de tirer une expérience des variations, alors, il est probable que vous fassiez des progrès considérables dans votre recherche d'emploi, gardant pour acquis que vous créerez des opportunités différentes et nouvelles en transformant votre attitude au fil des jours. Haut Les coeurs !