Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Relancer sa recherche d'emploi

Casser le rituel

Qu'avez-vous entrepris de différent la semaine dernière ? De quelle façon avez-vous rompu le rituel de votre recherche d'emploi ? Avez-vous osé passer ce coup de fil  tant redouté ? Vous êtes vous surpris à envoyer une candidature "coup de coeur" ? Êtes-vous sorti de chez vous pour consacrer une matinée à la visite d'un salon pour accéder au marché caché ?

Vous le savez mieux que personne, la recherche d'un emploi ne prend pas la journée... lorsque l'on se concentre uniquement sur les annonces parues dans les différents jobboards.  Et cette inactivité est souvent à la base d'une estime de soi chancelante, d'une profonde remise en question de votre personne, exposant la perception de l'avenir à toutes sortes de dangers et de peurs inquiétantes. 
Casser le rituel, l'habitude ou la routine et changer régulièrement un détail est une des clés pour provoquer un changement important. 
Gardez à l'esprit ce joueur de golf qui en déviant d'un millimètre la position de son club, projettera la balle à un endroit très éloigné de ce qu'il aurait atteint sans procéder à l'ajustement. 
Votre CV, c'est la balle... et il est destiné à atteindre votre futur employeur.

Changer régulièrement un détail pour relancer sa recherche d'emploi
Un détail peut tout changer !

Changer un détail

Plus vous penserez à changer un détail, à ajuster une réponse, à modifier une technique, comme ça, pour voir, plus vous saurez tirer des enseignements de votre recherche, ce qui fonctionne, ce qui marche moins... Ce qui vous met à l'aise, ce que vous découvrez sur vous, sur les autres...
Que pourriez-vous changer dans vos habitudes ? A peu près tout, du moins, expérimenter librement une méthode, un horaire différent... que sais-je... Ah zut, vous non plus vous ne savez pas ? Et bien lorsque vous aurez lu ces propositions, prenez l'engagement d'en tester au moins une par semaine !


  1. Envoyer une candidature par courrier postal, puisque cela ne se fait plus, alors il serait dommage de vous en priver !
  2. Refuser par écrit une réponse négative... Oui, je sais que vous ne l'avez jamais fait, mais votre détermination passe aussi par là
  3. Passer un coup de fil en dehors des horaires de bureau, tôt le matin, mais surtout à partir de 18 heures lorsque tout "risque" de filtre et barrage administratif s'est envolé vers d'autres cieux
  4. Même si vous n'avez ni l'expérience, ni le diplôme demandé, candidater à une annonce coup de coeur
  5. Changer de temps en temps ses photos de CV et de profils sur les réseaux sociaux
  6. Lister les entreprises qui nous plaisent et leur envoyer une candidature spontanée, recommencer même s'ils nous envoient une réponse négative
  7. Insister LOURDEMENT... pour une fois... il s'agit de votre avenir, ne l'oubliez pas !
  8. Apprendre à répondre différemment au téléphone, à décrocher en donnant son nom
  9. Remettre en main propre son CV dans une entreprise, en candidature spontanée ou réponse à une annonce
  10. Changer de style vestimentaire durant une semaine, se voir différemment, sous un autre jour
  11. Essayer la campagne de relai de candidatures sur Twitter #I4EmploiR initiée par le talentueux Alban Jarry
  12. S'autoriser une coupure dans la journée, une pause, sportive pourquoi pas...
  13. Distribuer des tacts aux heures de sorties des bureaux (après tout c'est une façon de diffuser de l'information !)
  14. Donner une pile de CV à ses propres amis.. qui eux-mêmes le distribueront dans leur réseau professionnel
  15. Diffuser un article sur les réseaux sociaux et animer un échange, oser donner son avis, solliciter celui des autres en étant acteur de la communication
  16. Candidater en utilisant un réseau social - a priori - inapproprié (Foursquare, Pinterest, Snapshot...)
  17. Profiter de sa période de chômage pour faire ce que l'on n'a jamais le temps de faire : aller chercher ses enfants à l'école, préparer le goûter, visiter un musée, aller au cinéma, faire du sport...
  18. Modifier son agenda hebdomadaire en inversant certaines plages horaires, en testant des temps décalés, en sollicitant différemment sa concentration, son corps
  19. Apprendre à dire "je suis expert en..." car si vous ne savez pas le dire, qui le dira à votre place ?
  20. Changer le message sur le répondeur téléphonique, une voix chaleureuse, dynamique, souriante
  21. Mettre un message, un logo sur sa carte de visite, un mot que l'on aimerait que les gens aient à l'esprit en pensant à nous
  22. Améliorer la signature de son e-mail en ajoutant ses profils sur les réseaux sociaux, une courte présentation, un numéro de téléphone, etc..
  23. Demander de l'aide à un professionnel de l'emploi, obtenir un regard extérieur, relever la tête du guidon et retrouver le plaisir de se lever chaque matin (tiens, cela me rappelle quelqu'un !)
  24. Participer à une réunion collective de recherche d'emploi, parler, partager, refuser la solitude
  25. Se documenter TRÈS sérieusement sur un secteur d'activité porteur, monter une veille digne de ce nom et devenir LE spécialiste dans son domaine
  26. Passer du temps dans les sandwicheries et brasseries près des entreprises ciblées, elles regorgent d'employés, de cadres, de gens comme nous, prêts à donner un renseignement sur leur entreprise
  27. Changer d'espace de travail, tester un nouveau bar ou café, s'asseoir parmi des gens, se concentrer différemment, voir du monde
  28. Déjeuner à l'extérieur en compagnie d'une personne dont le regard ou l'expérience pourrait s'avérer riche d'enseignement dans sa recherche
  29. Lister tout ce que l'on a jamais tenté, par peur, par convention ou conformisme... parce que "cela ne se fait pas" : ici l'on trouvera un gisement sans fond d'idées originales
  30. S'inscrire et tester un nouveau réseau social... Il en existe à profusion, forgez vous une opinion en les pratiquant
  31. Contacter méthodiquement son premier réseau (relations sociales, voisins, commerçants, parents d'élèves...) et constituer une liste de personnes "relai" travaillant dans des entreprises intéressantes
  32. Ecrire une carte pour souhaiter un bon anniversaire à l'un de vox ex-collègues, une carte personnalisée à des personnes qui font partie de votre réseau
  33. Demander un entretien à son conseiller Pôle Emploi plutôt que d'attendre d'être convoqué, appelez le chaque semaine jusqu'à ce que vous le rencontriez
  34. S'inscrire et suivre de façon assidue les cours délivrés dans le cadre d'un MOOC (et s'engager à aller jusqu'au bout !)
  35. Organiser un brainstorming avec ses proches, recueillir leurs solutions, idées...
  36. Imaginer une approche personnelle comme l'on établit un business Model, quel est le coeur de mon offre, comment la faire connaître, sur qui m'appuyer, qui sont mes "clients" potentiels
  37. S'immerger dans la pratique de l'anglais (ou d'une autre langue) - regarder un DVD en anglais, sous-titré anglais, écouter la BBC, lire, etc...
  38. Apporter des gâteaux à ses ex-collègues pour garder un contact sympathique avec votre réseau, l'entretenir, les rappeler à son bon souvenir
  39. Mettre à jour toute l'organisation de ses documents dans son ordinateur, lister, recenser, ordonner
  40. Fermer son ordinateur la moitié du temps pour se concentrer sur des rencontres extérieures, des visites
Cette liste mérite d'être étoffée mais si vous appliquez chacun de ses changements aussi régulièrement que possible, à votre rythme, dans la seule intention de tester, de mesurer l'évolution et de tirer une expérience des variations, alors, il est probable que vous fassiez des progrès considérables dans votre recherche d'emploi, gardant pour acquis que vous créerez des opportunités différentes et nouvelles en transformant votre attitude au fil des jours. Haut Les coeurs !

95 réseaux sociaux professionnels par secteur d'activité

Les Réseaux Sociaux professionnels

Nos supports de communication sont tellement nombreux qu'ils risquent parfois de semer le trouble et le doute chez ceux qui nous découvriraient pour la première fois au travers de nos différentes présences, virtuelles et réelles.

Est-ce que l'image que je renvoie à l'extérieur concorde en tout point à ce que j'exprime durant l'entretien de recrutement ou dans mon CV ? Suis-je cohérent ? Dans quelle mesure, ce que j'exprime sur Facebook par exemple, vient-il servir ou au contraire desservir l'expression de mes motivations, de mes qualités professionnelles ou mes atouts pour les postes convoités ?

cultiver la congruence et la cohésion de son image sur tous les supports numériques
La jungle des réseaux sociaux professionnels

L'intérêt de multiplier les sources de communication sur les réseaux sociaux, par exemple, c'est d'illustrer différentes facettes de nos personnalités, d'éclairer sous de nouveaux angles un ensemble d'aptitudes, de comportements (finement sélectionnés vous vous en doutez), de centres d'intérêts, de réalisations.... Bref, tout ce qui peut nous différencier d'un autre candidat.

Avant de vous lancer dans la mise en avant de votre personne et de travailler au Personal Branding (dans le cadre exclusif de la recherche d'emploi, je ne m'intéresse pas aux autres motifs), répertoriez les différents supports qui permettraient d'illustrer un ou plusieurs aspects de votre profil professionnel.

Bien entendu, vous commencerez par  les réseaux sociaux dits professionnels, ils sont extrêmement nombreux, le plus connu d'entre eux est sans aucun doute LinkedIn. Cependant, selon vos secteurs d'activité, vous pourriez être amené à ouvrir un compte de façon à optimiser votre identité professionnelle, être visible parmi les spécialistes et tisser votre toile en fonction des recruteurs ou décideurs que vous souhaitez atteindre.

95 Réseaux sociaux professionnels par secteur d'activités 

Vous trouverez ci-dessous une sélection non exhaustive de réseaux sociaux professionnels ou regroupant des passionnés par secteur d'activité :

Réseaux sociaux professionnels : Assurance / Banques / Finances / Comptabilité :


Banquio : www.banquio.com
Courtage Network : www.courtage-network.fr
Dogfinance : www.dogfinance.com
FinRoad : www.finroad.com
DinBrok : www.finbrok.me
Meetpips : www.meetpips.com
Paciali : www.paciali.fr
SupLinks : www.suplinks.com


Réseaux sociaux professionnels : Aéronautique / automobile / logistique / transport


Car Register : www.car-register.com
Frêt Connection : www.fretconnexion.fr
Motorlegend : www.motorlegend.com
Transport & Logistic : www.transport-logistic.com
Mutualisation logistique : www.mutualisationlogistique.com

Réseaux sociaux professionnels : Architecture / Design / immobilier / construction / Travaux publics


Alveen : www.alveen.com
B to B immobilier : www.btobeimmobilier.net
Dribble : www.dribble.com
Kasavox : www.kasavox.com
Whozimmo : www.whozimmo.com

Réseaux sociaux professionnels : Agroalimentaire / distribution


Agrilink : www.agrilink.com
Iliaa : www.iliaa.fr
Par Dessus La Haie : www.pardessuslahaie.net
Wabel : www.wabel.com
Winemak-in : www.winemake-in.com

Réseaux sociaux professionnels : Communication / Evénementiel / Culture / Médias / Presse / RP


Artilinki : www.artilinki.com
Artistically relationship : www.artisticalrelationship.com
Babler : www.babler.fr
Behance : www.behance.net
Bottin du Livre : www.bottindulivre.info
Exponentiel : www.exponentiel.org
Kinorezo : www.kinorezo.com
Koolyss : www.koolyss.com
LykHubs : www.lykhubs.com
Mupiz : www.mupiz.com
My Contemporary : www.mycontempory.com
RezoTour : www.rezotour.com
Stage 32 : www.stage32.com

Réseaux sociaux professionnels : Développement Durable / Environnement


Beesday : www.beesday.com
Cataléthique : www.catalethique.org
DDnetwork : www.ddnetwork.fr
EcoVibio : www.ecovibio.com
EnviMotion : www.envimotion.com
In Deed : www.in-deed.org
Planète Attitude : www.planete-attitude.fr
Social Planet : www.socialplanet.org
Sustain at work : www.sustainatwork.fr
Wizness Community : www.wizness.com
Woodsourcing : www.woodsourcing.com


Réseaux sociaux professionnels : Informatique / Telecommunications / multimédias / It


Behance : www.behance.net
Digikaa : www.digikaa.com
Geeklist : www.geekli.st
Github : www.github.com
Human Coders : www.humancoders.com
Woketer : www.woketer.com

Réseaux sociaux professionnels : Hotellerie / Restauration / Tourisme / Sport


Agents stream : www.agentstream.com
Culinary Agents : www.culinaryagents.com
Food Connexion : www.foodconnexion.com
Horeka : www.horeka.fr
Kitchen Connect : www.kitchen-connect.com
Linkhospi : www.linkhospi.com
Life in Sport : www.lifeinsport.net
My Sport Profiler : www.sportjobs.com
Profil players : www.profilplayers.com
Réseau des Vins : www.reseaudesvins.com
Restaurateur : www.restaurateurarestaurateur.com
vin Social Club : www.vinsocialclub.fr
Winox : www.winoxx.com
Yummeet : www.yummeet.com

Réseaux sociaux professionnels : Juridique 


Hub Avocat : www.hub-avocat.fr
Vox avocats : www.voxavocats.com
Law Link : www.lawlink.com

Réseaux sociaux professionnels : Luxe / Mode / beauté / cosmétique 



Job Lux : www.joblux.fr
Many Mucho : www.manymucho.com
Luxury Society : www.luxurysociety.com

Réseaux sociaux professionnels : Médical / Paramédical / Pharmaceutique / Social


Esanum : www.esanum.fr
Docatus : www.docatus.com
Dente-Réseau : www.dento-reseau.com
FollowMed : www.followmed.fr
Hey Doctor : www.heydoctor.fr
Medext : www.medext.com
Medeclic : www.medeclic.fr
Melting Doc : www.meltingdoc.com
Medpics : www.medpics.fr
Réseau Pro Santé : www.reseauprosante.fr
Réseau Infirmier : www.reseauinfirmier.fr
Réseau Vétérisphère : www.veterisphere.com
Santé Connect : www.santeconnect.com
Santé Log : www.santelog.com
Télésoins : www.telesoins.fr
Talent Pharmacie : www.talentpharmacie.com

Réseaux sociaux professionnels : Recherche / Sciences et bio-technologie


Academia : www.academia.edu
BiomedExperts : www.biomedexperts.com
My Science Work : www.mysciencework.com
Research Gate : www.researchgate.net

... Vous le constatez, autant de possibilités en plus des réseaux sociaux plus ouverts et grand public  (Facebook, Twitter, Google plus, j'en passe et des meilleurs...) de rester vigilant quant à la cohésion des informations véhiculées.

Afin de garder la parfaite maîtrise de l'image que vous souhaitez véhiculer (encore une fois dans le cadre d'une recherche d'emploi), veillez à utiliser une seule photographie de profil, cela vous évitera d'avoir l'air juvénile sur un réseau social et totalement décati sur l'autre... 
Ce point est d'autant plus important qu'il vous permettra sans aucun doute de définir une charte graphique (l'usage d'un code coloris par exemple...) donnant une impression d'unité et de maîtrise sur l'ensemble des supports sélectionnés, allant jusqu'à la reprise de cette charte sur votre CV ou carte de visite.

Je constate régulièrement des écarts, des différences entre le contenu d'un CV et ce qui peut aisément être retrouvé sur les réseaux sociaux. Il ne s'agit pas véritablement de mensonge, mais de petits "arrangements" oubliés au fil des années. Un titre de poste occupé légèrement différent (responsable versus assistant), ou bien des dates erronées arrondies à la décennie ou carrément la suppression entière d'expériences professionnelles qui semblent totalement déconnectées de vos recherches actuelles...

Prenez le temps de répertorier toutes vos présences et d'en vérifier la congruence, même si les informations ne sont pas forcément les mêmes, vérifiez qu'elles soient cohérentes en termes de timing, qu'elles ne se contredisent pas, en termes de résultats annoncés, d'illustrations chiffrées... 
Est-ce que tout concorde ?

Vous n'utiliserez pas LinkedIn dans le même esprit que Facebook ou que Twitter. Vous ne partagerez pas forcément les mêmes informations sur l'un des réseaux sociaux professionnels mentionnés plus haut que sur Pinterest ou Instagram...  
Pour chacun des supports choisis, orientez vos réflexions autour du message que vous souhaitez délivrer, des informations que vous désirez distiller pour vous faire connaître ( au travers de vos passions, réalisations, avis...), du public que vous souhaitez atteindre... Bâtissez une stratégie pour chaque réseau, une stratégie parfois spécifique, parfois en doublon, mais dans tous les cas, une stratégie claire et cohérente, celle qui nous laisse entrevoir de jolis trésors, nouvelles choses, d'autres aspects qui n'auraient pas forcément leur place sur un CV... 

Pour tout échange sur la stratégie de visibilité à mettre en place autour de votre recherche d'emploi, contactez-moi et réfléchissons ensemble aux meilleures démarches que vous pourriez entreprendre, ici et maintenant. Haut Les Coeurs !

Lire aussi :

Conclure l'entretien d'embauche

Les dernières minutes d'un entretien de recrutement

L'entretien se déroule plutôt correctement et vous vous félicitez d'avoir aussi bien préparé l'entrevue... Cela valait le coup de rester concentré, professionnel du début jusqu'à la fin, vous avez placé vos arguments, présenté vos compétences, vos qualités professionnelles, abordé les points techniques, posé quelques questions, marqué la différence avec d'autres candidats... tout roule, il est temps de conclure l'entretien.

Conclure un entretien, c'est facile me direz-vous. Pourtant, il représente un instant particulier dont l'écho vous permettra, ou non, d'obtenir le poste convoité. En d'autres termes : 
ce n'est pas parce que l'ensemble de votre échange s'est merveilleusement bien passé que vous devez baisser la garde et risquer de faire une mauvaise dernière impression, celle là même dont se souviendra inévitablement le recruteur.
Il est certain que l'entame d'un entretien d'embauche est essentielle, vous y êtes préparé, savez vous présenter, avez fait le tour de vos qualités. Mais comment conclure l'entretien ?

bien terminer un entretien de recrutement
Bien conclure un entretien d'embauche

Faire une bonne dernière impression

Dans les cinq dernières minutes, vous ne réussirez pas forcément à inverser la tendance si votre prestation était moyenne. En revanche, aussi brillant fussiez-vous durant l'entretien, tout peut s'écrouler dans ces derniers échanges par manque de vigilance.

1- Rester concentré

Règle numéro un, rien n'est acquis, rien n'est gagné jusqu'à temps que vous ayez franchi la porte d'entrée des bureaux du recruteur. Rien, rien, rien. Par conséquent, votre concentration restera entière, votre capacité à réfléchir, à synthétiser également. Il est tentant de se laisser aller à la décontraction, à la blague, à la totale spontanéité lorsque votre interlocuteur vous raccompagne à l'ascenceur, c'est pourtant là que se joue une bonne partie de votre recrutement.

2- Confirmer sa motivation

Règle numéro deux, puisqu'il s'agit de laisser une impression positive, je vous propose de confirmer votre motivation, comme vous le ferez à nouveau dans votre e-mail de remerciement, en affirmant votre intérêt, votre envie de prendre en charge tel projet ou de rejoindre les équipes qui vous ont été décrites. 
Une affirmation de se type s'exprime avec enthousiasme, avec énergie et certainement pas de façon éteinte et monocorde. Je pense que dans les cinq dernières minutes, c'est à vous de laisser une teinte positive en vous positionnant comme volontaire et déjà projeté dans vos futures fonctions.

3- Rester calme

Règle numéro trois, évitez toute précipitation. Vous savez, lorsqu'il ne reste plus que quelques instants, vous pourriez être tenté de terminer rapidement, de mettre dans un sac tout ce que vous n'avez pas eu l'occasion de dire, de refaire l'article complet de vos compétences, de vos atouts, etc... Mauvaise idée. A cet instant, vous n'aborderez que la conclusion, votre conclusion, affirmant votre motivation, rien d'autre. Ne pas s'étendre, ne pas répéter en boucle ses compétences, c'est aussi vous offrir la possibilité de maîtriser votre temps : il reste une minute pour conclure et vous n'êtes pas brouillon, improvisant une formule alambiquée, quittant précipitamment votre interlocuteur, le manteau sous le bras, vos dossiers à la main, sacoche ouverte... comme un voleur (ou partir comme un pet sur une toile cirée)...
Tranquillement, avant de préparer vos effets, vous regardez le recruteur, le remercierez de l'agréable échange et confirmerez sereinement votre motivation, avec assurance, prestance. Puis, lentement, placez vos documents dans votre sacoche, éventuellement remettez une carte de visite. Vous mettrez votre manteau à l'extérieur du bureau... ce qui évitera que dans un grand mouvement, vous ne renversiez quoique ce soit... ou que votre col de veste, en ce moment fatidique, ne soit retourné... Ah oui, c'est dans la rue que vous rallumerez votre téléphone pour lire le SMS d'encouragement du conjoint !
Une astuce, lorsque vous le pourrez en début d'entretien, demandez sur combien de temps se déroulera l'échange, de façon à garder un oeil sur votre montre. Être maître du temps, est une clé extrêmement positive, vous ne croyez pas ? Celui qui maîtrise le temps, maîtrise peut-être mieux qu'un autre ses dossiers ou sa gestion de projets.

4- Partir avec des réponses

Règle numéro quatre, c'est une règle commerciale, partez en connaissant le timing, le process de recrutement. Cette information alimenta vos relances et vous permettra de garder le lien avec le recruteur, y compris lorsque vous ne serez plus en face de lui ! On ne part jamais d'un entretien sans savoir quelle est la prochaine étape.

5- Rester neutre

Règle numéro cinq : aucune question n'est vraiment anodine, pas forcément dans l'intention du recruteur (je ne crois pas qu'il cherche à piéger un candidat dans les dernières secondes en vous posant la question qui vient de nulle part) mais surtout dans votre façon d'y répondre, de réagir... Soyez toujours concentré sur votre but, ne vous en détournez pas. 
La pression retombe, pas votre concentration. Par conséquent, lorsque l'échange devient davantage "informel", ne jugez pas, ne commentez pas (actualité, politique...) et inversez plutôt l'échange autour de VOTRE curiosité, posez des questions, simples, sur le parcours de la personne par exemple... Intéressez-vous à l'autre !

Faire bonne impression

Vous avez des questions ?

Ces minutes sont souvent identifiables grâce au recruteur qui vous demandera soudain : "vous avez des questions ?". 
Bien sûr vous en avez, plein même. Mais puisque l'entretien de recrutement est toujours votre première réunion de travail avec votre futur employeur, vous aurez veillé à poser un certain nombre de questions durant toute la rencontre, et pas forcément uniquement dans les trois dernières minutes. 
Aussi, si vous avez eu l'occasion de poser l'ensemble des questions que vous aviez préparées durant l'entretien, vous n'aurez plus qu'une seule question à poser :
"vous avez répondu à toutes mes interrogations, je suis très motivé par le poste et il n'y a plus qu'une seule question que j'aimerais vous poser : que pensez-vous de ma candidature ?"


Entretien d'embauche via Skype

L'entretien d'embauche via Skype


Les entretiens de recrutement à distance se multiplient, les outils d'échange en visio-conférence sont nombreux et tellement faciles à mettre en oeuvre, qu'on en oublierait presque de se préparer... jusqu'au jour où l'on est confronté, pour un entretien important, à une séries de déconvenues. Aïe...

Les risques de l'entretien d'embauche via Skype


Quels problèmes peut-on rencontrer ?

1- Un son inexistant ou trop faible
2- Une image figée, pixélisée surtout lorsque vous êtes en mouvement
3- Le passage des enfants ou du chat devant la caméra
4- Un contrejour redoutable plongeant votre visage dans le noir le plus total
5- Le bruit de la chasse d'eau dans le couloir d'à côté
6- L'impossibilité de vous lever pour aller chercher un document, faute de tenue adaptée
7- L'absence d'une image de votre interlocuteur
8- La mise à jour de votre logiciel - extraordinairement longue - juste avant l'heure de l'entretien...


optimiser son entretien d'embauche via Skype
L'entretien d'embauche via Skype


Bien entendu, ces déboires ne constituent pas une raison suffisante pour éliminer - à jamais - l'ensemble des vertus d'un entretien par caméra interposée. Beaucoup de cabinets ou d'entreprises favorisent ce type de rencontre avant de valider une entrevue physique ou déroulent même la totalité du processus de recrutement sur Skype ou Google Hangout. Je pense pour ma part, qu'une entrevue physique en face-à-face reste inévitable et nécessaire, tant pour le candidat que son futur employeur. 

Les avantages de l'entretien d'embauche par visioconférence


L'entretien par Skype répond idéalement aux contextes suivants :

1- Si vous postulez loin de chez vous, les premiers entretiens s'avèreront suffisants - et économiques - sur Skype.
2- Il se peut que vos créneaux horaires ne correspondent pas à ceux de votre employeur, l'entretien à distance permet de palier à cette difficulté.
3- Une épidémie de grippe H1N1 ne ralentira jamais l'activité du recrutement !
4- Lorsque vous postulez dans un groupe international, il arrive que vos différents collègues et managers soient répartis dans le monde entier... Inutile de les déplacer tous pour vous rencontrer !
5- À l'heure du home office, souvent abordé dans les entretiens de recrutement, pourquoi ne pas favoriser cette approche si vous êtes sensé vous déplacer ou travailler depuis votre domicile ou en parfaite mobilité.
6- La présentation de documents, de slides, est bien plus aisée en partage d'écran lors d'un entretien.
7- Les rencontres de plusieurs décideurs sont nettement plus confortables au travers de vis-conférences.
8- Le caractère contemporain de ce type d'entretien n'est plus à démontrer... notamment dans le gain de temps.

Maintenant que nous avons abordé les risques et avantages de l'entretien de recrutement à distance, je vous propose de réfléchir et de mettre en oeuvre une véritable procédure de vérification et de mise en oeuvre de l'exercice.

Se préparer à l'entretien d'embauche à distance


Tout d'abord, sans attendre votre prochain entretien via Skype, mettez à jour votre logiciel, et familiarisez vous à son usage sans donner l'impression, le jour de l'entretien, que vous en découvrez la manipulation. 
Entraînez vous à appeler vos proches ou votre coach emploi et à tester l'ensemble des options disponibles : 


  • partage de documents - d'écran, 
  • affichage de votre disponibilité,
  • autorisation d'être appelé sans ou avec mise en contact préalable,
  • les paramètres de confidentialité (autoriser mes contacts à voir le nombre de contacts que j'ai... par exemple) - utile si vous êtes un habitué de ce genre d'exercice.
  • l'écriture de messages instantanés (utilisation de smileys, appuyer sur la touche enter au bon moment...)
  • diminuer ou augmenter l'image de votre interlocuteur, la placer où bon vous semble
  • vous habituer à ne pas vous regarder ou à occulter votre image en ouvrant une autre fenêtre
  • démarrer la vidéo automatiquement ou garder le contrôle de son ouverture
  • augmenter, baisser le son pour éviter toute amplification ou effet Larsen
Je vous recommande vivement de veiller à la photo de votre profil, d'afficher l'image que vous aurez sélectionnée sur l'ensemble des réseaux sociaux et sur votre CV, histoire de garder une cohérence dans votre charte graphique. 
Mentionnez vos numéros de téléphone et dans l'onglet "humeur", précisez un bon titre avec votre poste (ou le poste recherché, ainsi qu'un lien vers votre profil LinkedIn). Très important, ouvrez un compte dédié  à vos contacts professionnels, ce compte vous suivra tout au long de votre carrière professionnelle et vous permettra de rester en contact avec l'ensemble des personnes que vous aurez croisées, votre réseau, premier réseau
Par conséquent, cela va sans dire, vérifiez bien votre pseudo et éradiquez toute mention fantaisiste type "titemartine", "boGosse93" ou "chabichou"... Une adresse ouverte pendant vos études Erasmus ne reflètera pas de la façon la plus convenable qui soit votre identité professionnelle !

Si vous optez pour un casque avec micro, choisissez une version "light" type kit main libre, davantage qu'un gros casque vous mangeant toutes vos oreilles et dont le micro traine lamentablement devant votre superbe sourire.
Dernier point technique, veillez à optimiser la bande passante durant une connexion internet, en débranchant toutes les applications qui pourraient entraver la qualité de l'image ou du son. Par conséquent, coupez Twitter, votre messagerie, l'ensemble des réseaux sociaux auxquels vous êtes connecté, et veillez à ne garder le "jus internet" qu'à l'usage de votre entretien Skype.

Le jour de l'entretien, allumez Skype dès le matin, n'attendez pas la dernière minute, celle qui risque de vous entraîner dans une énième mise à jour.

Réussir son entretien d'embauche sur Skype

Côté mise en scène, éliminez tout semblant de désordre, de linge qui sèche (je vous assure que cela arrive), de décor chargé (surtout à Noël) et optez pour un fond relativement neutre, une couleur unie avec pourquoi pas un tableau simple, une photo... rien de véritablement ostentatoire, n'oubliez pas que la star, c'est vous, et pas ce qui est derrière vous ! 
Ce conseil sera très utile à ceux dont le bureau est contre un mur, exposant de la même manière l'ensemble de la pièce qui est derrière vous... 
Des objets rangés, une absence d'entassement de dossiers, de papiers, de livres éparses et la question du décor sera réglée. Faites en sorte d'avoir une lampe ou des spots orientés vers votre visage afin d'éviter toute contre jour parfaitement détestable. Que la lumière soit !
Idéalement, la caméra se situera à 70 cm de vos yeux, vous permettant de prendre des notes et de ne pas être collé (c'est-à-dire de ne pas laisser votre nez dominer votre image) à votre ordinateur.

Concernant votre attitude, je vous propose d'ouvrir votre regard en surélevant votre écran d'ordinateur, de telle façon à ce que la caméra se situe au niveau de vos yeux. Vous vous tiendrez ainsi de façon plus droite (moins penchée sur l'écran) et allumerez votre regard en levant davantage les yeux... Je vous conseille une tenue professionnelle, une belle tenue. Personnellement, je recommande la tenue que vous porteriez en entretien physique, n'oubliez pas le pantalon, de façon à pouvoir vous lever, au cas où (sans ramper sous le bureau pour ne pas voir votre bermuda et vos tongs ou votre jogging élimé)... 
L'idéal est de ne fixer que la caméra, ce petit point de trois millimètres de diamètre... Pas simple me direz vous. 
Alors si vous reculez un peu votre écran, ouvrez une page, votre CV par exemple, et ne gardez que celle-ci apparente, se créera alors une petite vignette correspondant à l'image de votre interlocuteur, vignette que vous placerez juste en dessous de votre caméra. Ainsi, en ayant vos documents sous les yeux, vous donnerez l'impression de regarder le recruteur.. Pas mal, non ?

J'ai l'impression que tous les facteurs connaissent mon agenda... car à chaque entretien, ou presque, ils sonnent à la poste de mon interlocuteur pour apporter un colis ou un pli recommandé. Faites le calme autour de vous ! Enfermez vos enfants dans le placard, exigez le silence, d'être non dérangé, rangez votre téléphone dans une pièce où vous ne l'entendrez pas, ou faites en sorte de le désactiver dès que vous aurez votre interlocuteur en entretien. Le silence, le calme autour de vous, rien ne peut vous distraire de votre concentration.

Durant l'entretien, évitez de couper la parole, vos voix ne se superposeront pas et créeront un vide parfaitement détestable. Parlez clairement, lentement, en espaçant vos interventions, de façon à laisser à l'autre l'opportunité d'intervenir. Favorisez les moments de silence
Vous aurez sous les yeux quelques documents imprimés, votre CV, quelques mots clés, la liste de vos questions, des informations vous permettant, le cas échéant, de travailler votre présence, vos propos de la façon la plus optimale qui soit. Dans tous les cas, restez courtois et souriant... Le blanc des dents passe très bien à l'écran !

Enfin, l'entretien sur Skype a un immense intérêt sur les autres : vous pouvez avoir dans le coin d'une pièce un témoin (à partir du moment où vous aurez pris soin de le "briefer" sur l'attitude qu'il devra adopter) - entre nous, c'est la dernière des idées que je vous recommande (sauf dans le cadre d'un entretien de licenciement !). Mais surtout, vous pourrez enregistrer votre échange, de façon à re-travailler les questions difficiles, à reprendre correctement vos notes pour faciliter le mail de motivation ou de remerciement.

En suivant l'ensemble de ces conseils, je vous assure que vous deviendrez un pro de Skype et qu'enfin, vous pourrez vous concentrer uniquement sur l'entretien d'embauche !
Vous ressentez le besoin de vous préparer aux questions des recruteurs ou à la façon de vous présenter ? Contactez-moi sur le formulaire de droite, je me ferai un plaisir de vous accompagner. Haut Les Coeurs !

La sérendipité ou provoquer la chance en recherche d'emploi

La sérendipité et la recherche d'emploi


"Je ne m'attendais pas à ce résultat !"

C'est la phrase qui distingue celui qui tente, provoque, reste ouvert d'esprit de celui qui essaye de tout maîtriser, de garder le contrôle absolu dans tout ce qu'il entreprend.

A y regarder de plus près, le recherche d'emploi n'échappe pas à l'art de "provoquer la chance" en favorisant la sérendipité - à l'opposé de ce que proposent les tests de personnalité. Une capacité à considérer chaque événement non attendu comme une véritable opportunité, un gisement d'enseignements, de mouvements et surtout une prise en main de son chemin. 
La sérendipité est un drôle de mot... que j'associe personnellement à la curiosité, à l'ouverture d'esprit ET à la détermination que nous avons déjà évoquée ici... 

se laisser surprendre par ce que l'on n'avait pas prévu, accueillir, saisir les opportunités
Découvrir de nouvelles voies

Un projet professionnel trop ciblé

La curiosité n'empêche pas d'avoir défini son projet professionnel, d'avoir ciblé le plus précisément possible les entreprises, postes à pourvoir tout en continuant de glaner les informations nous ayant échappé. 

La faiblesse d'un projet professionnel, c'est qu'il nous enferme dans les limites de ce que nous pensons maîtriser, 

...aussi, le penser, le remettre en question, voire en cause, régulièrement, est l'attitude qui autorise à explorer des chemins jusqu'alors inconnus. Comment faire ? 
  • Cibler, certes, les postes intéressants et qui répondent à l'objet de notre expérience et de nos compétences, 
  • mais aussi accepter l'idée en reconnaissant ses atouts que d'autres postes existent, que nous n'en n'avons pas du tout connaissance - du fait de notre recherche (trop) ciblée. 


S'autoriser à postuler

Permettez-vous de postuler là où l'on ne vous attend pas forcément. Cassez les règles du correct, de ce que l'on attend de vous... Levez les interdits, vous le valez bien comme dirait l'autre. Hé, il s'agit de votre vie, non ?
Permettez-vous d'assumer l'envie, le coup de coeur pour une annonce que vous n'auriez jusque là jamais considérée... Élargissez le spectre de vos recherches, dans un secteur d'activité, dans une autre fonction, laissez-vous séduire...

Les annonces emploi sont (très) souvent mal rédigées... et, de fait, ne correspondent pas toujours, dans un sens comme dans l'autre, à la réalité d'un job
Une annonce vous ferait fuir, car mal rédigée, maladroite ou approximative, bien qu'elle soit adaptée au secteur d'activité convoité ? Postulez, postulez en acceptant l'idée de dépasser son aspect rédhibitoire, amusez-vous, tentez l'expérience, apprenez à parler de vous différemment, dans d'autres sphères... 
Le salaire ne correspond pas ? Postulez ! 
L'emplacement du job ne vous satisfait pas ? Postulez ! 
Une annonce coup de coeur même si vous n'avez aucune expérience ? Postulez ! 
Une annonce intéressante en CDD alors que visez un CDI ? Postulez ! 

N'oubliez jamais que vous aurez toujours le dernier mot en cas de succès...

Décrire le job de ses rêves

Nous avons évoqué ici les annonces. Imaginez un instant que vous puissiez rédiger le descriptif de l'emploi de vos rêves... 
  • Quels mots utiliseriez-vous ? 
  • Lesquelles de vos qualités professionnelles, compétences et appétences mettriez-vous en exergue ? 
  • Quelle serait la fonction de rêve ? 
  • Votre emploi du temps ? 
  • Vos responsabilités ? 
  • L'ambiance ? 
  • Le contenu de vos missions ? 
  • ...


Allez-y, mélangez allègrement toutes vos envies, aucune limite dans cet exercice, aucune autorisation à demander à qui que ce soit... En quoi ce qui vous fait vibrer dans ce texte répondrait à vos besoins...? Quelles valeurs personnelles honoreriez-vous ? ... Qu'exprimez-vous en totale liberté ?

Et si vous vous autorisiez à proposer ce poste en candidature spontanée ? 

Oui, la candidature spontanée est l'outil le plus approprié vous permettant de mettre en mouvement une recherche d'emploi plus large, d'accéder au marché caché de l'emploi, provoquant l'opportunité de vous faire rencontrer des gens différents de la sphère que vous maîtrisiez plutôt jusque là.
Soyez avide de rencontres, d'échanges, y compris dans les milieux jusque là inconnus pour vous... Les salons professionnels sont d'excellents terrains de sérendipité... Une formidable opportunité d'apprendre, de considérer de nouveaux facteurs, d'envisager votre carrière professionnelle sous un nouveau jour... Et si votre situation de chômage vous permettait de changer de voie...? Cela donnerait quoi ? Croyez en vos projets !

Cibler sa recherche d'emploi... mais pas seulement

Vous cherchez un poste précis : super. 
Cependant, sans renoncer à cette quête ciblée, travaillez en parallèle à l'élargissement de votre recherche, ayez cette capacité à observer tout ce qui vous échappait jusque là du fait du focus concentré de vos objectifs... il se peut qu'il y ait des pépites formidables tout autour de vous, dans des environnements aussi divers que nombreux... Travaillons ensemble, il est possible qu'un regard extérieur vous permette de mettre en mouvement une recherche d'emploi bien plus riche et féconde. Haut Les Coeurs !

Lire aussi :