Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


La beauté des différences

Eloge de la différence 

Entre nous, pensez-vous réellement que le picolo et la contrebasse puissent un jour s'entendre... Des sons différents, un usage différent, une fonction différente... Rien à voir, ils sont radicalement opposés, ne jouent pas la même partition et leurs sonorités ne s'accordent pas... un peu comme des tonalités de couleurs peu assorties. 
L'orchestre pourtant, regorge de dissonances, d'instruments spécifiques, de gestes particuliers, de postures, de personnalités diverses, entre le premier violon et le joueur de triangle, lui aussi soliste d'une certaine façon. Ce "tout", n'est qu'oppositions et désaccords, association improbable d'univers et de tempéraments, de styles, de tessitures, de partitions... Bref, rien à voir les uns avec les autres.

Valoriser et favoriser l'expression de nos personnalités plutôt que de les étouffer
L'orchestre est une grande entreprise

La diversité en entreprise

Imaginez un instant que le chef d'orchestre décide de "gommer" les différences, de les étouffer pour créer une unité, éviter les ruptures... Ne serait-ce pas une idée bouleversant notre rapport à la musique? Générant une bouillie insipide, sans grand relief, sans ambition, sans contraste ni étonnement et ravissement de nos oreilles ? A vouloir uniformiser les instruments dans leur pratique, il est probable que le rendu musical soit aussi ennuyeux qu'une litanie plaintive et répétitive.

Uniformiser les personnalités, gommer leur particularité, c'est pourtant ce qui se passe dans de nombreuses entreprises où l'on créé des pratiques communes, par exemple sous l'angle de procédures, ou bien en recrutant des profils répondant à des critères de valeurs partagées, d'expériences clonées, de capacités à se fondre dans un modèle collectif plutôt que d'exprimer sa propre voix, son unicité. 


Travailler ensemble 

Travailler ensemble, c'est l'art d'associer toutes nos différences et d'en créer une texture riche, une aventure contrastée où chacun s'exprime pour ce qu'il est. J'ajouterais que travailler ensemble, c'est enrichir, favoriser l'expression des dissonances. Entre nous, est-ce là le principe de fonctionnement de votre entreprise ? Ne favorise t'elle pas au contraire l'adhésion à des méthodes communes en nous demandant de nous conformer au fameux référentiel des procédures ? Ne nous demande t'elle pas d'effacer certaines de nos particularités en obéissant sans réserve ? En nous encourager à "aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte" (dixit mon ex-employeur pourtant dirigeant  applaudi d'une "entreprise libérée") en cas de désaccord ? 

Je suis d'avis que le manager n'a pas pour première fonction d'harmoniser les musiciens qui composent son orchestre en gommant ou retirant ce qui en fait toute la saveur, mais davantage de favoriser l'expression de dissonances, de personnalités, selon des règles de fonctionnement totalement différentes les unes des autres et avec une seule particularité : respecter le rythme général, être dans le bon tempo et suivre l'objectif commun.
Je crois à l'entreprise qui encourage l'expression individuelle, qui favorise le développement des spécificités, des personnalités de chacun, davantage qu'à celles qui demandent une uniformisation des comportements, modes de pensées, valeurs - malheureusement si courantes à en lire les annonces emploi. C'est la différence et exprimée de chacun qui crée la beauté d'un concerto... En aucun cas leur obéissance aveugle à un fonctionnement stéréotypé, cloné, et affadi ou bien encore à une imitation de son voisin. 

Allons plus loin encore, nous-même sommes un orchestre composé de différents musiciens, des fonctionnements différents, des paradoxes, des émotions contradictoires, des maturités alternées ou parallèles - après tout :
je suis capable d'être un gamin mais également de me sentir aussi vieux que toute l'humanité, d'avoir tous les âges de la terre

Je suis tout ça

"Je suis tout ça" comme dirait Xavier dans l'Auberge Espagnole... Oui, je suis tout ça, et c'est justement la somme de toutes ces contradictions, l'acceptation, l'amour de soi et l'envie d'écouter chaque partie de moi-même qui me rend unique, comme l'entreprise à laquelle je participe ou comme cet orchestre qui m'emplit de sensations... 

Et savez-vous ce qui me fait vibrer, ce qui me donne le sentiment d'être en harmonie ? C'est lorsque j'observe les 1001 trésors chez chacun d'entre nous, chez vous, chez mes proches... et que j'ai le sentiment formidable que ces trésors sont uniquement là pour honorer la vie qui est en nous. Haut Les Coeurs !

Lire aussi :
- Sur Petite Classique : "Ça se bouscule dans l'hémicycle"
- Je ne crois pas aux tests de personnalité
- Itay Talgam sur TedX : diriger comme un grand chef d'orchestre



Aucun commentaire:

Publier un commentaire