Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Quelles questions poser à un recruteur ?

... L'heure tourne, la fin de l'entretien approche, le recruteur s'agite davantage sur son siège et vous demande :

"Avez-vous des questions ?"

Quelle question saugrenue ! Bien sûr que j'ai des questions ! La rémunération n'a pas été abordée, mon voyage de noce m'oblige à m'absenter dès le premier mois et je n'ai pas demandé si c'était possible, j'ai lu des avis déplorables sur l'ambiance et j'aimerais bien avoir des précisions... Bref, oui, j'ai des questions.. et celles-là, je ne les poserai pas. Du coup, je m'enfonce dans mon fauteuil, je reste silencieux, je bredouille quelques mots confus n'ayant rien de judicieux à demander...

Question piège recrutement
Avez-vous des questions ?

Cela vous rappelle quelque chose ? Pourtant, cette question est un immense classique de l'entretien ! Un passage obligé, à l'instar du col du Tourmalet dans le tour de France ! Cette phrase n'a l'air de rien tant elle parait simple, ne pose aucune difficulté en particulier, puisque totalement dévouée à votre information et portant, elle déstabilise plus d'un candidat !

Rester silencieux vous place immédiatement dans la catégorie de ceux qui se laissent porter par le vent, cet espace réservé aux indifférents, indifférents à leur sort, indifférents à l'emploi qu'ils auraient pu occuper. Cette question si simple d'aspect "avez-vous des questions ?" a deux avantages :

  1. le premier, essentiel à mes yeux, vous permet de vous distinguer, de marquer une différence - vis-à-vis des autres candidats, par la pertinence de votre question, par l'intérêt que vous portez à votre carrière, à l'entreprise qui vous accueillera... 
  2. le second avantage réside dans le fait de vous permettre de vous engager avec davantage de certitude, de vous positionner clairement, en parfaite connaissance de l'environnement, vous assurant que le job en question vous correspond bien !

Liste de questions à poser

Je vous invite à préparer quelques questions à l'avance, selon l'annonce à laquelle vous avez répondu, selon le poste auquel vous prétendez.. Elles pourront s'inspirer de ces exemples :

- Il se peut que l'on vous ait demandé "où vous voyez-vous d'ici 5 ans ?".. A votre tour de questionner le recruteur sur les perspectives à moyen et long terme, disons sur 5 à 10 ans. Vous illustrerez ainsi votre capacité à vous projeter, notamment dans une perspective de résultats, de performance. Bien entendu, vous glanerez par la même occasion de précieuses indications sur l'évolution de l'entreprise, sa vision, son ambition.. et donc la façon dont vous vous inscrirez dans ce développement.

- "Comment décririez-vous la culture de l'entreprise ?". Vous laisserez alors le recruteur exprimer avec ses propres mots, dans son vocabulaire, dans sa compréhension, les valeurs, l'ambiance, l'historique de l'entreprise. Il relatera les virages décisifs, les moments clés.. cela peut s'avérer utile, vous ne croyez pas ?

- Il est toujours utile de comprendre les raisons profondes de la création d'un poste ou de son évolution au fil des années. Serez-vous le premier à occuper le job ? Héritez-vous d'une situation complexe, remplacez-vous quelqu'un parti à la concurrence, décédé, renvoyé, etc... ? Vous pourriez alors demander "pour quelles raisons le poste est-il vacant aujourd'hui ?", et noter, le cas échéant, la facilité ou l'embarras du recruteur à vous répondre.

- Une question plus personnelle pourrait éventuellement être posée à la personne que vous avez en face de vous.. Une question qui casse les codes et inverse le rapport de l'échange. Une question qui pousse le recruteur à s'exprimer en dehors d'une communication plus officielle, à se livrer davantage et casser ainsi, parfaitement involontairement, la frontière entre lui et vous : "Que trouvez-vous chez Tartempion (l'entreprise en question) que vous n'avez jamais trouvé ailleurs ?". J'adore cette question, légère, pertinente, créant un vrai rapport d'échange entre le recruteur et le candidat. Une question qui pourrait amener des réponses riches en enseignements et informations... des informations introuvables sur le site officiel. 

- Enfin, THE question, LA grande question que personne n'ose poser et qui, pourtant, permettrait à bon nombre de candidats de mieux dormir.. Une question directe, obligeant le recruteur à orienter ses réflexions autour de vous et de ce qui va bien dans votre profil : "Que pensez-vous de ma candidature ?".
C'est une question simple, non ? Et pourtant, elle n'est jamais posée ! Il s'agit en fait d'une question clé, décisive, permettant de conclure un entretien sur une note positive, même si votre interlocuteur ne répond rien. N'oubliez pas, ce n'est pas la réponse qui importe, c'est la façon dont réfléchit le recruteur, la façon dont il pense votre candidature qui compte vraiment...

Bien, je vous laisse compléter cette liste, étoffez-la, prévoyez des points relatifs au contexte de l'entreprise, aux informations glanées au cours de vos recherches. S'il vous est nécessaire de préparer votre prochain entretien de recrutement, d'optimiser votre approche, de présenter correctement vos compétences, vos expériences, je vous invite à investir quelques dizaines d'euros dans une séance de coaching dédiée à la seule préparation à l'entretien d'embauche. Il s'agira probablement d'un investissement précieux qui vous démarquera de tous les autres candidats.
A très vite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire