Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Valoriser ses compétences professionnelles

Présenter les compétences professionnelles


Commençons par une vérité connue de tous : Savez-vous ce qui se cache derrière une excellente présentation des compétences ? D'avoir entamé un processus de connaissance personnelle visant à identifier et recenser ses atouts en vue de la concrétisation du projet professionnel. Oui, bien présenter ses compétences implique d'avoir passé un temps suffisant à travailler sur.. soi. 
Tout ce qui va de soi, va mieux en le disant, n'est-ce pas ? Or, je constate chaque jour que l'immense majorité de mes clients n'a pas réellement conscience de ses atouts, de ses forces, des qualités professionnelles.. Et du coup, n'a encore moins d'idées sur la façon de les valoriser...

coaching emploi meilleur coach
Bien valoriser ses compétences professionnelles

Connaitre ses compétences


En accompagnant mes clients durant des heures privilégiées d'échange et de construction (notamment en coaching emploi), je me concentre essentiellement sur la (re)connaissance des compétences, qu'elles soient directes ou indirectes. Je m'appuie alors sur des protocoles puissants, que dis-je, imparables, qui permettent de révéler à mon client, une vérité criante, souvent cachée depuis bien longtemps. En abordant quatre thématiques distinctes et intiment mêlées, nous remontons le fil de la connaissance de soi, scrutant et analysant tous les champs personnels et professionnels de la personne (je crois qu'il n'y as pas plus passionnant que cette exploration !) :


  1. Aujourd'hui, qu'est-ce que je sais faire exactement ? Cette question toute simple implique de passer en revue le déroulé d'une journée type, celle du poste actuel ou du dernier emploi occupé. Prenez plaisir à remonter le temps, en décortiquant votre agenda, action après action (j'ai failli écrire tâche, mais je déteste ce mot !). A quoi ressemblent les projets que vous avez suivis, quelles sont vos réalisations, résultats obtenus ? Quelles connaissances théoriques ou pratiques vous ont permis d'atteindre tel ou tel objectif ? Quel savoir-faire pouvez-vous revendiquer ? Enfin, face à chacune des réalisations débusquées, notez votre ressenti ou émotion "je me sens fier d'avoir terminé tel projet...", Je me sens utile de...", etc.
  2. Deuxième questionnement, au delà des faits, de la réalité tangible de vos actions et réalisations, demandez-vous : qu'est-ce que j'ai envie de faire ? Qu-est-ce que je veux faire ? Voilà une question importante à laquelle beaucoup ne savent pas quoi répondre.. Comment viser une objectif si l'on ne le connait pas ? Alors une autre façon d'aborder ce point est de vous connecter à cette émotion nommée "plaisir". Je suis généralement à ma place, ou je me sens bien à ma place lorsque je rencontre la satisfaction de faire ce que je fais, lorsque je m'accomplis. Qu'est-ce qui me gorge de plaisir, quelles actions génèrent en moi de la satisfaction ? (attention, je n'évoque en aucun cas le bonheur au travail... hein !)
  3. OK, j'ai fait le point sur ce que je sais faire, sur ce qui m'apporte aussi un maximum de plaisir... C'est un bon début, mais ce n'est que le début car maintenant, je dois m'interroger sur mes capacités : Quelles sont mes marges de progression ? Quelles sont mes cacapictés d'apprentissage, d'évolution ? Qu'ai-je envie de tester, d'apprendre ? Après tout, j'ai un cerveau qui me permet de copier, de modéliser les meilleurs, d'observer.. et j'ai un coeur qui me permet de me lancer ! Qu'ai-je envie d'explorer !
  4. Et maintenant le dernier thème, celui qui ne pose en général aucune difficulté.. Qu'est-ce qui me sort par les yeux et qu'est-ce que je ne veux plus faire...? Alors évidemment, dans ce que je ne veux plus faire, il existe aussi une part de réalisme qui nous ramène au fait que.. envie ou pas envie, nous serons contraints de le faire car il est inhérent à notre job. En revanche, par ce questionnement, je commence à poser mes limites, définir les contours du négociable, ce que je peux tolérer, accepter et ce que je refuserai sans état d'âme... Je définis mes pôles d'excellence et écarte ceux qui me ratatinent, me tannent, me fanent... Cela revient à reconnaître les contours de son écologie pour mieux... se respecter.

Maintenant que vous êtes des champions de la réflexion sur vos atouts et compétences professionnelles, peut-être vous posez-vous la question de savoir quoi en faire ... ! Et bien, vous avez raison, c'est une excellente question ! 
Tout d'abord, gardez à l'esprit que la valeur des compétences que vous aurez définies sera largement supérieures à celles que je peux lire sur un CV dont l'auteur n'est pas passé par ces questionnements... Si je le ressens, le recruteur aussi..

Pour qu'elles soient les plus pertinentes possibles, ces compétences, je vous propose de travailler à un rapprochement : débusquer les compétences clés recherchées par les entreprises et les comparer aux vôtres.. Ce n'est pas sorcier, dit comme cela, en revanche, comment faire mouche et lister efficacement ces compétences clés tant convoitées par les recruteurs ? 
Là encore, je vous invite à suivre chaque étape scrupuleusement en répondant à ces nouvelles questions :

Les compétences recherchées par les recruteurs


  • Vous avez détecté des forces, des atouts, des appétences particulières. Quelle action, quelle compétence vous distingue réellement ? Que faites-vous si aisément, avec plaisir ? Que savez-vous faire mieux que quiconque ? OK, vous ne connaissez pas "quiconque", en revanche, avec un peu d'objectivité, vous pouvez facilement vous souvenir de vos collègues, du regard envieux ou admiratif qu'iles jetaient sur certaines de vos actions quotidiennes, ou réalisations ! En coaching, nous partions d'un principe simple : pour atteindre un objectif, quel qu'il soit, il est souvent plus facile de s'appuyer sur ces forces, de les développer, de les maximiser, les améliorer davantage que de corriger des faiblesses en utilisant une énergie considérable pour atteindre un résultat bien éloigné des sommets tutoyés par vos atouts...
  • En quoi mes cercle d'excellence peuvent-ils apporter quelque chose à l'entreprise...?  Si je suis particulièrement doué dans tel domaine, qu'est-ce que cela peut concrètement apporter à mon futur employeur ? Quels sont les éléments qui permettraient à mes compétence de s'exprimer pleinement, de s'étoffer, d'éclore ? Des moyens, un environnement particulier, une atmosphère...?
  • En quoi suis-je différent de ceux qui ont le même métier que moi ? Suis-je un autodidacte ? Une expérience particulière dans une entreprise de renom ? J'ai vécu à l'étranger ? J'ai connu beaucoup d'employeurs ? Des années d'expérience ? La liste est infinie car votre personnalité marque déjà une différenciation par votre histoire, vos valeurs, votre culture...
  • Pour quelles compétences les entreprises sont-elles prêtes à investir de leur temps, de leur énergie.. et de leur argent ? Question incontournable.. sinon, on tourne en rond ! Penchez-vous sérieusement sur les annonces emploi, comparez  et notez les points communs entre vos compétences clés et celles que recherchent les entreprises, quelles sont celles qui reviennent le plus souvent ? Multipliez les rencontres avec votre réseau, pour échanger, enquêter sur ce que recherchent VRAIMENT les entreprises... Soyez dans l'ouverture !
  • Enfin, un dernier questionnement plus intime, plus personnel : Pourquoi suis-je doué dans tel domaine ? Qu'est-ce qui m'a permis de développer cette compétence ? Et comment la conserver ? Comment encore la développer ? Qu'est-ce qui me rendra expert dans ce domaine ? Pour Malcom Gladwell, l'expertise est atteinte dès lors que 10.000 heures auront été consacré à l'exploration et l'approfondissement d'un champ.. Où en êtes-vous ? 
A l'instant où vous connaitrez précisément vos compétences que vous saurez celles que les entreprises recherchent, alors, mes chers amis, vous serez en mesure de travailler votre BVJ : Business Value Justification. Ce qui fait la différence, pourquoi vous et pas un ou une autre...

La mise en avant s'en trouvera plus aisée, comme par magie, vous parviendrez alors à évoquer vos compétences sans rougir en gardant à l'esprit que vous n'est pas pas à vendre.. mais que vos compétences répondent très précisément aux attentes du recruteur !

Si vous souhaitez travailler précisément sur ce qui marque une différence entre les autres et vous, contactez moi par e-mail, je me ferai un plaisir de vous présenter les différentes approches qui vous permettront de valoriser votre parcours et surtout les compétences que vous vous avez su mobiliser et développer.

Haut Les Coeurs !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire