Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Organiser ses journées de recherche d'emploi

Comment organiser sa journée de recherche d'emploi ?

"Comme chaque matin depuis quelques temps, je commence ma journée par allumer mon ordinateur, je vérifie mes mails, - beaucoup de publicités en ce moment  -, rien de bien utile, un petit tour sur les réseaux sociaux, j'y reste trop longtemps à mon goût, les vidéos démarrant toute seule ont tendance à me retenir... Il est plus de 10h00, je vais commencer ma recherche d'emploi, mais juste avant, je vais me préparer une tasse de café, en attendant j'écoute distraitement les actualités sur BFMTV et je ne sais absolument pas comment organiser ma journée..."

Bien sûr, ceci pourrait figurer dans un récit de science fiction, exagéré à l'excès, il n'est en aucun fidèle à votre réalité. Tout d'abord, l'organisation de son temps dans le cadre d'une journée de recherche d'emploi ne va pas de soi. Voilà, c'est dit. 
Il n'est pas aisé de construire une journée bien occupée lorsque le moral monte et descend à l'image de montagnes russes, lorsque l'on est dépendant d'une convocation à un entretien d'embauche ou bien à un séminaire de retour à l'emploi, lorsque l'on organise ses journées en fonction des horaires de l'école, des vacances scolaires, lorsque l'on ne sort plus de chez soi, lorsque l'on accumule un retard conséquent dans la mise à jour de profils, CVthèques, lorsque l'on n'aime pas rechercher un emploi (ce que je comprends tout à fait..) etc...

Bien, les excuses sont légitimes, nombreuses, sérieuses mais maintenant qu'elles sont évacuées, concentrons nous un instant sur un plan de journée digne de ce nom.



la préparation et l'organisation dans sa recherche d'emploi
Bien organiser sa journée de recherche d'emploi

Premier principe : pour bien vivre sa journée, autant la prévoir dans ses moindres détails. 


A titre d'exemple, je noircis chaque matin des pages d'un cahier en projetant ma journée par écrit. Cela veut dire que chaque rendez-vous de coaching est visualisé à l'avance, que je sais dans quel état d'esprit je vais aborder tel ou tel client. Dès 8 heures du matin, je décris chacun des évènements de la journée à venir, précisant de quelle façon je me comporte, je réagis, j'imagine mon attitude (positive bien entendu...). Je visualise de la façon la plus positive qui soit, toutes les ressources que je vais utiliser durant ma journée pour qu'elle soit un succès.

Deuxième principe : Le temps est bien plus capricieux qu'il n'y parait.


Prenez conscience de la relativité du temps. Si vous prévoyez de consacrer un volume horaire à la réalisation d'une tâche, il est probable que vous tombiez dans le piège de la loi de Murphy, c'est à dire que vous aurez tendance à minimiser le temps nécessaire plutôt que de l'estimer à son juste niveau. Vous prévoyez de passer une heure à rédiger votre CV, écrire votre lettre de motivation ? Ajoutez du temps, multipliez par deux ou trois le temps nécessaire...

Dans un autre registre, si vous disposez de beaucoup d'espace, vous aurez tendance à l'occuper pleinement... Pour le temps, c'est pareil. Imaginons que vous ayez devant vous beaucoup de temps pour rechercher un emploi, alors, il est probable que vous utilisiez tout ce temps plutôt que de le concentrer sur une période. Cela s'appelle la loi de Parkinson : si vous ne fixez pas de date butoir à la réalisation d'une action, alors vous constaterez que le temps passe à une vitesse extraordinaire.. et que vous n'avez pas avancé d'un iota.

Connaissez-vous Laborit ? Il a écrit une loi sur notre fâcheuse tendance à reporter les tâches ennuyeuses aux calendes grecques. Nous autres humains aimons faire le plus facile d'abord... le reste suivra peut-être. Le "reste", vous l'aurez compris, est très précieux dans une recherche d'emploi !

Enfin, pour ceux qui aiment consacrer toute une journée à la réalisation d'un travail complexe, sachez que vous tomberez probablement sous le joug d'une autre loi, celle d'Illich. Au delà de 90 minutes d'attention ininterrompue, la concentration chute drastiquement. Il est alors nécessaire de recharger les batteries par une pause dans la réalisation des travaux en favorisant la distraction (ce peut-être de passer à une autre action...).


Troisième principe : Passer 100% de sa journée sur internet est inefficace...


Oui, c'est rude, mais vous le saviez déjà... Lorsque vous aurez lu les annonces, rigolé sur les réseaux sociaux, mis à jour vos profils... il restera alors à travailler sur tout le reste comme l'activation de vos réseaux, les visites sur les salons professionnels, les relances, les visites d'entreprise, vos rendez-vous extérieurs, les entretiens professionnels, la forme physique, l'apprentissage de nouvelles compétences, le partage... Je préconise de concentrer 50% maximum de son temps aux différentes actions sur ordinateur / internet et les 50% restant sur le terrain (téléphone, cours de formation, rdv, visites...).

Pourquoi rappeler tout cela ? Parce que beaucoup culpabilisent en constatant que leurs journées filent vite, qu'ils n'avancent pas dans leur recherche d'emploi, restent bloqués, créant un sentiment très désagréable, à mi chemin entre frustration, déprime et culpabilité. Vous n'êtes pas un super héros, vous n'êtes pas non plus un fainéant en puissance, vous subissez les lois que je viens de vous décrire.


Quatrième principe : créer le plan de sa journée


Maintenant que vous connaissez tous les écueils qui risquent de plomber sérieusement votre journée de recherche d'emploi, je vous invite à réfléchir sur l'organisation de vos journées. Une journée de 6 à 7 heures actives de recherche d'emploi sera amplement suffisante, vous laissera le temps de vous occuper de votre famille (ce que vous ne pourrez plus faire de la même façon lorsque vous aurez intégré votre nouveau poste), de faire du sport aussi...

Deux grands temps dans votre agenda du jour : les actions sur ordinateur : 3 heures maximum et l'ouverture sur le monde : 4 heures environ.

Travail sur Internet / Ordinateur :

Ce travail se concentre sur des actions précises. Il consiste à réaliser : 

  • la lecture des annonces sur des jobboards spécialisés ou généralistes (compter moins d'une heure chaque jour) = 4 heures/ semaine
  • la mise à jour de votre fichier d'entreprises cibles = 3 heures / semaine, 
  • les candidatures via e-mail avec la fameuse lettre de motivation (toujours le même temps puisque vous répondrez aux annonces quand il y en a et complèterez par vos candidatures spontanées) = 5 heures / semaine 
  • la mise à jour de CVthèques = 3 heures par mois (50 minutes / semaine) 
  • la recherche d'information (veille internet) en parcourant la presse locale ou les journaux professionnels et de profils sur les réseaux sociaux... = un peu plus de deux heures chaque semaine.
  • la mise à jour de vos tableaux de bord (5 minutes par jour)
A vous de comparer cette proposition à ce que vous réalisez chaque jour et de compléter, le cas échéant, avec quelques actions proposées. Déterminez les plages horaires qui vous conviennent (matin, après-midi, tôt, tard...) Ne dépassez pas 90 minutes dans une seule action et offrez-vous un temps de pause de 15 minutes environ...


Travail déconnecté d'internet : l'ouverture sur le monde


Ce travail ne nécessite pas de rester assis devant votre ordinateur, il comprend des temps de réseautage, de rencontres, d'échange et d'organisation :

  • la préparation de votre journée : écrire la journée telle que vous souhaiteriez qu'elle se déroule, planifier vos actions dans l'agenda, recensez les numéros de téléphone des personnes à contacter = 30 minutes par jour (avant toute autre action) = 30 minutes par jour = 2 heures 30 par semaine.
  • les relances téléphoniques à vos candidatures, demandes de feedbacks (selon vos objectifs quantifiés) = 20 minutes par jour = 1 heure 40 / semaine.
  • les RDV, entretiens de recrutement, rdv Pôle emploi, Activ'emploi, coach emploi, entretiens réseaux, entretiens professionnels, demandes de références, appels des anciens collègues, démarches administratives liées à votre recherche d'emploi = 5 heures par semaine
  • l'approfondissement de vos connaissances (techniques spécifiques, évolution de votre métier, formations, lectures). C'est un temps que je vous invite à passer dans une médiathèque par exemple = 4 heures par semaine.
  • les visites d'entreprises, portes ouvertes, salons professionnels, forums professionnels, conférences = 3 heures par semaine.

Là encore, vous favoriserez ces actions, du moins celles des rencontres et des échanges, pendant les heures de bureau (ceci dit les relances sont très efficaces tôt le matin et tard le soir), mais votre temps d'approfondissement des connaissances et de l'organisation peut se réaliser quand vous le souhaitez...
Ci-dessous, un exemple de support facilitant l'organisation de sa journée :

s'organiser est l'une des clés pour atteindre rapidement ses objectifs
Planning de ma journée
Maintenant, à vous de tester, de valider vos appétences et biorythmes... Vos journées seront bien occupées !

Lire aussi :





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire