Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Un tableau pour sa recherche d'emploi

Un tableau pour sa recherche d'emploi


Pilotez-vous votre recherche d'emploi avec un minimum de méthode ou vous laissez-vous porter là où le vent vous déposera ? Vous le savez, les recruteurs recherchent des candidats aux objectifs clairs et précis, contrôlant leur démarche et laissant à tout, sauf au hasard, la conduite de leur projet professionnel… à l'image de ce qu'ils réaliseront au sein de l'entreprise. Logique, non ?


Je vous propose de construire un tableau de bord dont le seul objectif est de faciliter une analyse de vos candidatures pour corriger, le cas échéant, la démarche et en améliorer constamment l'efficacité. 

Rappelez-vous, la recherche d'emploi repose sur quatre piliers principaux :

1- Les réponses aux offres d'emploi.
2- Vos candidatures spontanées (hier encore, un dirigeant d'entreprise m'indiquait être surpris de ne jamais recevoir la moindre candidature spontanée… il dirige une entreprise de 400 personnes tout de même !) - vous vous appuierez sur votre veille dans la presse locale ou parmi quelques uns de ces 600 journaux professionnels.
3- L'approche réseau (je prépare un fascicule très complet sur ce sujet).
4- Les CVthèques.

Pour chacun de ces thèmes, en fonction de la façon dont vous avez construit votre projet professionnel et déterminé les étapes à suivre selon les cibles définies, vous créerez des indicateurs destinés à mesurer les quantités, le taux de réalisation ainsi que l'efficacité.

Ainsi, pour les réponses aux annonces, vous mesurerez chaque semaine le nombre d'offres auxquelles vous aurez répondu, vous le comparerez à l'objectif que vous aviez fixé, vous ajouterez ensuite une colonne mentionnant le nombre de réponses favorables ou de convocations à l'entretien de recrutement, vous déterminerez ensuite le taux d'efficacité (Nombre de réponses favorables sur nombre d'offres répondant). Ce dernier taux est essentiel, il vous indiquera immédiatement si vous devez augmenter le volume de réponses aux offres ou au contraire renforcer vos candidatures par une démarche différente (le coaching en faisant partie bien entendu !).

Concernant les candidatures spontanées, le volume d'envoi de candidatures est important, la fréquence de ces derniers également - envoyer une seule fois une candidature spontanée à une entreprise, c'est remettre en question les lois de probabilité, vous ne trouvez pas ? L'envoyer plusieurs fois, c'est augmenter la probabilité de "tomber" au bon moment mais aussi faire la démonstration de sa motivation et de sa profonde détermination !

Côté réseau, je distingue plusieurs niveaux : les entretiens réels, qu'ils soient téléphoniques ou en face-à-face, le développement proprement dit du champ de prospection, c'est-à-dire le nombre de nouveaux contacts pertinents. Chacun de ces indicateurs doit être comparé à l'objectif décidé. Encore une fois, le ratio de réalisation de ces objectifs vous permettra d'actionner le levier adéquat : augmenter le nombre de contacts pour ensuite les rencontrer ou bien augmenter directement les opportunités de rencontres.

Enfin, dernière tranche d'indicateurs, ceux des CVthèques. Vous veillerez à surveiller le nombre de mises à jour, de façon à conserver un rythme régulier et assurer la visibilité requise sur ce genre de moteur.

Bref, l'idée de ce type de tableau est de structurer un minimum la démarche en fixant des objectifs hebdomadaires, en mesurant le chemin parcouru et en s'offrant la possibilité de déployer un VRAI plan d'actions en fonction des résultats mesurés et de la stratégie de recherche d'emploi.  

9 commentaires:

  1. Pour ma part, j'ai crée un document WORD ou j'ai réalisé un tableau composé de 3 colonnes. Ces colonnes s'intitulent : Nom et coordonnés de l'entreprise, envoi/réponse candidature/offre (où je mentionne aussi la date d'envoi et de réponse), notes (où j'inscris quelques informations à propos de l'entreprise.

    Chaque jour (si possible), j'actualise ce tableau en rajoutant les donnés nécessaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mickaël pour ce partage d'expérience :)
      Je vous souhaite plein de bonnes choses.
      Pierre

      Supprimer
  2. hello , pas certains que tous ces outils existent et je n'arrive plus à retrouver le nom de celui que j'ai testé en mode saas et gratuit il n'y a pas si longtemps , mais certains outils vous permettent de suivre vos candidatures à la manière d'un crm ... (vous pouvez d'ailleurs détourner des outils de crm gratuits comme zohocrm à cet effet ) ci joint quelques liens vers des outils pour certains gratuits et installable http://www.jobetic.net/Comparatif-4-logiciels-de-suivi-de-candidatures-a-la-loupe_a131.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vincent, c'est complètement du CRM (de mon côté j'ai bcp travaillé sur Oracle et Salesforce qui intègre du reste les contacts sur réseaux sociaux). Merci pour le lien !
      Top
      A Plus Vincent, on se voit au Web2Day de nantes http://www.web2day-nantes.org

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Effectivement, certains aspects d'une démarche de recherche d'emploi s'apparentent à de la prospection commerciale.

      Et pour venir en aide aux candidats j'ai développé www.emploibox.com un outil "en mode saas gratuit"

      Pour l'instant, emploibox est en Beta privée. Messieurs, les pros du CRM, je serais ravi d'avoir vos retours ;)

      A bientôt,

      Supprimer
  3. Clément18:57

    Bonsoir Pierre, votre démarche est intéressante et en plus simple à mettre en œuvre.
    Attention néanmoins au suivi du retour sur investissement concernant les réponses aux offres d'emploi. En effet, avec un chômage > 10% nous sommes dans un marché où il y a beaucoup de demandeurs et très peu d'offres... donc même les bonnes candidatures peuvent être noyées dans la masse (c'est encore plus vrai pour les jeunes diplômés...). Donc, plutôt que de remettre en cause sa démarche à cause d'un taux faible de retour, je pense qu'il faut plutôt faire preuve de persévérance, et s'accorder une période plus ou moins longue avant de tirer un 1er bilan.
    Concernant votre ami qui ne reçoit jamais de candidatures spontanées, ce n'est pas étonnant si son entreprise à une faible notoriété et une marque employeur non développée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clément pour cette mise en garde :) Je vous rejons totalement sur la persévérance... mais pas forcément quand les démarches ne donnent rien.
      Concernant mon ami, il est PDG d'une tonnellerie CA 75M€... il ne livre que le secteur des vins et spiritueux, c'est la référence en terme de tonneaux... mais il n'est pas parisien ! C'est peut-être là son erreur, non ? Je vous taquine
      Pierre

      Supprimer
  4. Anonyme13:17

    ceci dit, j'ai une fois été embauché dans une entreprise simplement en forçant le barrage de secrétaire et en allant m'asseoir dans le bureau du patron !
    Il m'a confié par la suite avoir été séduit par... mon énergie !

    RépondreSupprimer
  5. Pour apporter une solution pratique à ce besoin du candidat d'organiser le suivi des candidatures , j'ai conçu le service web gratuit http://jobmarks.org

    Sa principale force est de reposer sur un "bouton magique" qui permet de sauvegarder en 1 clic toute offre d'emploi intéressante trouvée sur le web => fini les copier-coller pour alimenter un Excel de suivi de candidatures !!!

    Actuellement en version beta évolutive, il permet de :
    - sauvegarder facilement toutes les offres intéressantes
    - gérer toutes ses candidatures depuis une interface unique
    - faire levier sur les réseaux sociaux (trouver des relais à une candidature,...)
    - recevoir des offres similaires
    - gérer ses taches et ses relances

    Je vais réfléchir à l'ajout d'une fonctionnalité "calcul de mes taux de réussite", mais j'ai peur de tomber dans l'usine à gaz.

    Vos suggestions d'amélioration sont les bienvenues :-)

    Mickael ROBIN
    Ancien de Viadeo et fondateur de http://jobmarks.org

    RépondreSupprimer