Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Bien présenter ses compétences

Connaître et re-connaître ses compétences professionnelles


Pour aujourd'hui, une lapalissade : vous savez ce que cela implique de bien présenter ses compétences ? D'avoir passé un bon moment à les recenser et à les identifier pour construire son projet professionnel. Cela va sans dire bien entendu, pourtant, je suis prêt à parier que beaucoup d'entre nous n'ont pas conscience des 3/4 de leurs talents, atouts et de leurs qualités professionnelles, c'est du moins ce que je constate chaque jour en entretien de coaching.

connaître et présenter ses compétences professionnelles
Connaître et re-connaître ses compétences professionnelles

Compétences professionnelles

Lorsque je travaille de longues heures avec un client en coaching emploi sur la construction de son projet, je m'attache à recenser l'ensemble des compétences directes et indirectes par des techniques de questionnement : pour faire simple, cela consiste à faire le tour des 4 thèmes suivants en explorant  et analysant tous les champs personnels et professionnels de la personne en recherche d'emploi (entre nous, c'est le boulot le plus passionnant que je connaisse!) :
  1. Qu'est-ce que je sais faire ? Amusez-vous à recenser le déroulé de chacune de vos journées de travail, vos réalisations, les projets aboutis, vos connaissances pratiques, validées par des actes, des preuves et un véritable savoir-faire. Associez en face de chaque accomplissement un sentiment : "je me sens fier...", "je me sens utile..." etc... Sachez vous encourager, vous complimenter..
  2. Qu'est-ce que je veux faire ? C'est de loin la question la plus sensible... Nous sommes très nombreux à ne pas réellement savoir ce que l'on veut, là, tout au fond... Comment atteindre une cible si on ne la connait pas ?  Ce que je veux faire passe souvent par la case "plaisir", lorsque je développe une satisfaction, un sentiment d'accomplissement (je ne parle pas de bonheur au travail, hein !), le constat d'être à ma place, utile, de contribuer, de me respecter surtout...
  3. Qu'est-ce que je me sens capable de faire ? J'ai un cerveau, je peux copier, modéliser, m'adapter, changer,  continuer à apprendre, appliquer mes connaissances académiques, bref, je suis en mesure de progresser et d'expérimenter tout un tas de champs jusque là restés vierges...
  4. Qu'est-ce que je ne veux plus faire ? Oui, je pose mes limites en me concentrant sur ce qui ne sera pas ou plus négociable, sur ce qui reste - à l'extrême rigueur - acceptable. Cela s'appelle poser les limites, respecter son écologie, sans forcément partir dans des considérations ésotériques. J'identifie mes champs d'excellence et écarte ceux qui me fanent.

Il me semble dangereux et inutile de vouloir présenter ses compétences sur un CV sans avoir travaillé un minimum (par minimum j'entends maximum en fait...) sur soi. 

Bien entendu, l'ensemble de nos compétences peut présenter quelques écarts avec celles qui sont attendues par le recruteur. Il convient alors de se concentrer sur les compétences clés recherchées par les entreprises et correspondant à celles que vous avez identifiées, celles qui sont indispensables pour réaliser la mission dans les meilleures conditions d'efficacité et de confort. Comment lister ces compétences clés ?
Je vous propose de vous livrer à l'exercice qui suit et de réfléchir sur ce que vous apporterez à l'entreprise, en répondant aux questions suivantes :

Les compétences recherchées par les entreprises

  • Que suis-je capable de réaliser comme personne d'autre ne peut le faire (croyez moi, vous aurez l'embarras du choix dans toutes les compétences détectées) ? Oui, il convient, pour atteindre ses objectifs, de se concentrer et de renforcer ses atouts, davantage que de chercher à éliminer ses faiblesses ou difficultés. Vous avez détecté une force (ou plusieurs) ? Sachez l'entretenir, la développer, car elle(s) seule(s) contribuera(/ont) au développement de vos futurs employeurs.
  • Comment ma compétence peut-elle contribuer au développement de mon futur employeur (qu'est-ce que je vais lui apporter comme champ de développement) ? Dans quel environnement peut-elle livrer toute sa substance ? Quels "ingrédients" permettront de lui donner toute son ampleur ? 
  • Qu'est-ce qui me différencie de tous ceux qui font partie de ma profession (j'adore cette question ) ? Un parcours ? Une expérience ? Une séniorité...? La liste est sans fin, car votre personnalité, votre histoire marquent déjà la singularité de votre proposition. 
  • Des entreprises sont-elles prêtes à payer pour mes compétences (ben oui, quoi, sinon, on tourne en rond ) ? Cherchez dans les annonces d'emploi les similitudes entre vos compétences et les offres, multipliez les entretiens réseau, favorisez les échanges avec les professionnels de votre secteur, et... partagez, communiquez...
  • Comment ai-je développé cette compétence et comment vais-je conserver mon avance ? Le "comment" est important puisqu'il vous permettra de mettre à jour une technique que nous appellerons "modélisation" que vous appliquerez dans d'autres champs de compétences. Vous avez su apprendre et développer une compétence ? Sachez maintenant en aborder de nouvelles !

Finalement, lorsque vous aurez listé l'ensemble de vos innombrables compétences et que vous aurez déterminé leur "plus", leur spécificité, leur valeur ajoutée (mais aussi leur BVJ : Business value Justification, c'est à dire l'argumentation qui répond à

"pourquoi vos compétences et pas celles d'un autre"  

La mise en avant s'en trouvera facilitée... comme par enchantement. 
Vous parviendrez alors aisément à bien présenter vos compétences selon l'idée suivante : Vous êtes en proposition de compétences, en offre de service et répondez précisément aux attentes du recruteur.

Le principe de l'échange consistera à mettre en adéquation vos compétences personnelles et professionnelles avec les compétences clés recherchées par le recruteur. 

N'hésitez pas à me solliciter, j'aurai plaisir à travailler avec vous. Haut les Coeurs !!!

Lire aussi :

1 commentaire:

  1. Hello Pierre!
    Je rajoute un point dans le travail sur soi à effectuer pour être en capacité de présenter ses compétences: l'assurance qui vient du mélange estime de soi/confiance en soi, et qui fait de plus en plus défaut aux chercheurs d'emploi, lorsque la perte de leur emploi s'est faite dans des conditions difficile, ce qui est aussi de plus en plus fréquent;)

    RépondreSupprimer