Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Qu'avez-vous appris aujourd'hui ?

Qu'avez-vous appris récemment ? Je sais, la question peut paraître surprenante, mais au delà de la recherche d'emploi ou de nos réflexions sur notre avenir professionnel, il serait bon de se pencher sur l'apprentissage et le développement de nos capacités, quelles qu'elles soient. 

Une question simple à se poser chaque soir : 

Qu'ai-je appris aujourd'hui ? 

Intéressante comme question, vous ne trouvez pas ?
J'ai remarqué qu'il m'arrive de temps en temps de répondre "non, je n'ai pas le sentiment d'avoir appris grand-chose aujourd'hui". Cette réponse m'agace prodigieusement, j'ai l'impression de m'enfermer dans ma routine, sans me donner les moyens de m'améliorer, de m'intéresser à un thème en particulier, et pour tout vous dire, ce genre de réponse me donne le sentiment de stagner, voire de régresser un peu... si, si... Frustration totale, confusion et piètre estime de moi à la clé. Tout faux, quoi.

J'ai remarqué que les périodes d'excitation, de réalisation, de stimulation, d'avancement dans mes projets (qui je vous rassure sont - heureusement - plus nombreuses que les autres), correspondent systématiquement à l'assimilation de nouvelles connaissances et à leur expérimentation. Lorsque je lance une nouvelle formation, lorsque j'utilise un nouvel outil de coaching, lorsque je me forme à la sophrologie ou toute autre technique de développement personnel, lorsque je rédige un nouveau cours pour mes élèves, je sors de ma zone de confort, progresse dans mes projets et mets en place une stratégie d'apprentissage dont les effets ont une tendance évidente à me rendre heureux de tenter, d'essayer et de connaître de nouveaux champs d'application.. Pas mal non ? En fait, apprendre quelque chose de nouveau, me maintient dans un flux de créativité et surtout, me maintient à un niveau de vitalité élevé. Plus j'apprends et plus je suis affamé de vie !

Revenons à notre question : "qu'ai-je appris aujourd'hui ?".
La question est simple, pourtant elle suppose que l'on ait prévu une plage horaire durant la journée nous permettant de lire, d'écouter, de regarder tout sujet qui excite notre curiosité. A quel moment de la journée consacrez vous une heure à l'apprentissage (lire les 5 temps de la performance pour rappel) ? Avez-vous l'occasion de vous concentrer chaque jour sur un thème en particulier, en évitant toute distraction, pollution extérieure ? Pour faire court et aller droit au but, le temps que vous consacrez aux réseaux sociaux par exemple ou aux programmes TV ou encore au papillonnage sur internet (que vous soyez à la maison ou au bureau) correspond-il pour vous à un temps d'apprentissage ? Si oui, tant mieux, je ne peux que vous encourager à continuer, d'autant plus si ce temps répond complètement à la réalisation de vos projets, si non, (et surtout si un projet personnel ou professionnel hante votre esprit) je vous invite à considérer autrement votre gestion du temps et à aménager une plage horaire de 45 minutes environ que vous pourrez consacrer à :

- Lire tout article, magazine d'information, d'investigation lié à votre projet. Les magazines que je suis sont Clés, le monde de l'intelligence, Sciences et Vie, Cerveau et psycho, Liaisons sociales, Sciences humaines, Le monde Diplomatique, Lire et une multitude de journaux que je suis sur ma tablette préférée.

- Vous abonner à différents podcats et à les écouter régulièrement (à titre d'exemple, les miens sont : "La tête au carré" sur France Inter, "Place de la Toile" sur France-Culture, "La suite dans les idées" France-Culture, "Info-sciences" sur France-Info, les "nouveaux chemins de la connaissance" toujours sur France Info (bon, j'ai aussi le jazzlive sur TSF Jazz). Pour info, j'écoute tout cela dans ma voiture, dans le train, sur mon home trainer ou quand je tonds la pelouse !

- Vous abonner aux cours en ligne, du coup, je suis les conférences et parutions d'HEC Paris (suivre celles de Yunus par exemple), mais aussi les thématiques de psychologie et de sciences sociales (je vous recommande les cours de Standford ainsi que les entretiens du Collège de France.

- Suivre l'activité de vos blogs favoris en créant une page de suivi sur Netvibes par exemple. Pour ma part, j'ai trois pages distinctes, la première sur l'emploi avec une cinquantaine de sites et blogs référencés  dont je diffuse parfois quelques liens sur ma page Facebook ou Twitter, une page liée aux sciences cognitives (c'est mon dada) et aux potentiels cérébraux et enfin une dernière, plus sensible sur la géopolitique et le développement international (pour ceux qui ne le savent pas, j'interviens régulièrement en entreprise sur ce domaine).

- Lire régulièrement des essais, des livres thématiques, compiler les idées, comprendre d'autres raisonnements, s'ouvrir. Je sais que la lecture est parfois considérée comme chronophage, néanmoins, si un jour, vous suivez l'une de mes formations, vous saurez lire (mais vraiment lire) un bouquin de 500 pages en une heure, imaginez alors le potentiel et les richesses d'apprentissage qui s'offrent à vous ! Au fait, on parle beaucoup des Mooc en ce moment, je trouve personnellement plus enrichissant de collectionner les "Que sais-je" (éditions PUF) que de regarder une mauvaise vidéo avec un mauvais son..

- Suivre les conférences Ted qui regorgent de thèmes fantastiques, passer une demi-heure active à écouter (en plus c'est en anglais !) des experts plus géniaux les uns que les autres et vous voilà reconnectés au monde de l'expérience et de l'apprentissage.

Une heure par jour, cela s'organise et je vous assure que les retours sont infiniment supérieurs aux efforts concédés les premiers jours. Tiens, allons encore plus loin, apprendre pour soi n'a aucun intérêt de mon point de vue, sauf si l'on s'attache à  transmettre nos connaissances en les partageant au travers de nos rencontres, créations, et participations... Qu'avez-vous appris aujourd'hui ? ... Et que pourrez-vous transmettre demain ?




Aucun commentaire:

Publier un commentaire