Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Dois-je quitter mon job ou non ? 10 questions à se poser pour y voir plus clair...

Être bien dans son emploi


Suis-je bien dans mes pompes ? Suis-je bien dans mon job, mon emploi, cette fonction que j'exerce depuis quelques temps...? 

Voilà un ensemble de questions, de réflexions essentielles par lesquelles il nous arrive de passer. Est-ce que je passe à coté de ma vie professionnelle ou au contraire suis-je bien ancré dans un emploi qui m'épanouit ou contribue au fait que je me sente bien... ?

Je le reconnais, cette question s'adresse davantage à tous ceux qui sont en emploi. Lorsque l'on tend l'oreille lors d'une soirée entre amis, ou dans la vie de tous les jours, on remarque que beaucoup de personnes se plaignent de leur job, de la difficulté qu'elles ont à le réaliser, de la perte de certaines valeurs et du stress générés par des actes stupides ou improductifs... Parfois, ce sont les relations tendues entre collègues ou vis-à-vis de sa hiérarchie qui posent un sombre voile sur notre capacité à s'investir dans un emploi qui ne correspond plus à nos attentes.

bien quitter job emploi
Est-ce le moment de quitter mon emploi ?

Le coaching de carrière propose un accompagnement qui dépasse largement celui de la valorisation de ses compétences ou de la préparation à l'entretien de recrutement. Il permet d'évaluer un large champ personnel et professionnel destiné à explorer vos capacités, vos motivations profondes, ce que vous attendez de la vie (et aussi ce que vous provoquez pour répondre à vos attentes), tout ce qui vous fait vibrer, ce qui vous place en haute énergie, tout ce qui vous rend.. irrésistible.
Par conséquent, aborder le thème de l'épanouissement, du bien-être ou du plaisir à se lever chaque matin pour aller travailler est l'une des approches les plus fondamentales qui soit en matière de coaching emploi. Vous destinez-vous à survivre ou à vivre selon vos envies, vos besoins.. Vous destinez-vous à vous tourner le dos, à piétiner vos idéaux ou bien à respecter intégralement (et peut-être pour la première fois) vos valeurs, votre identité...

Mal-être professionnel

Je vous propose quelques axes de réflexion pour bien aborder la question du bien-être dans l'emploi :

  • 1- Commencer simplement à se poser cette question est le signe que quelque chose est à explorer. Peut-être une amélioration attendue ou espérée.. une fatigue ou l'impression d'avoir "fait le tour de la question", de tellement tout maîtriser par un effet de répétition, de routine que l'on stagne littéralement, sans continuer à apprendre, sans progresser dans sa pratique. Qu'avez-vous appris cette dernière année ? De quelle façon avez-vous progressé, dans vos méthodes, votre organisation, votre maîtrise technique... ? Êtes-vous sorti de votre zone de confort ? Vous êtes vous exposé à la nouveauté d'une pratique (management ? Finances ? Process ? Projets ambitieux ?)

  • 2- Avez-vous faim de travail ? En d'autres termes, avez-vous l'impression d'être un moteur éteint, ou au contraire sollicitez vous les nouveaux défis ? Vous sentez-vous stimulé intellectuellement ? Et comment faites-vous pour entretenir vos neurones professionnels ? Vous emparez-vous de tous les travaux possibles ? Travaillez-vous trop ? Pas assez ? De certains travaux ? Lesquels en particulier ?

  • 3- "Pleurez-vous chaque matin devant votre biscotte" (cette expression n'est pas la mienne, mais celle d'une cliente que j'ai accompagnée), le ventre noué, retardant le plus possible votre départ ? Votre emploi est-il écologique, compatible avec votre projet de vie ? Partez-vous fatigué ou au contraire plein d'énergie ? Quelles sont vos relations avec vos collègues ?

  • 4- Vous demandez-vous régulièrement s'il est temps de changer d'emploi ? Repoussez-vous souvent cette décision parce que vous craignez de perdre quelque chose (la sécurité d'un emploi, d'un salaire, des repères, une identité sociale, etc...), parce que cela fait si longtemps que vous travaillez pour cette entreprise que la peur vous saisit à l'idée de vous confronter au marché de l'emploi... Tous les signes de lassitude anxiogène sont à traquer pour vous remettre en mouvement.

  • 5- Parvenez-vous à vous investir dans d'autres sphères que votre vie professionnelle ? Pour rééquilibrer un manque, une envie, une valeur ? Avez-vous cette énergie pour vous libérer totalement du mal-être professionnel, vous ouvrir à d'autres horizons, rencontrer d'autres personnes ? Libérez-vous la pression qui vous ronge d'une façon satisfaisante pour votre équilibre ?

  • 6- Une impression de gâchis vous vient-elle parfois à l'esprit ? Cette sensation de gaspiller votre énergie, votre intelligence ? De ne pas l'exploiter complètement, de tourner en sous-régime et de ressentir un immense décalage entre votre potentiel, votre intelligence et ce qu'il vous est possible de réaliser au sein de votre entreprise, ménageant les susceptibilités, ou cherchant à ne pas dépasser pour répondre aux attentes non masquées d'un management en mal d'humanité.

  • 7- Le principe de réalité vous empêche t'il de vous poser cette question ? Vous ramène t'il à la dure réalité d'une fatalité bien encombrante. Par exemple, votre conjoint est-il(elle) en poste ? Quelle est votre marge de manoeuvre ? Êtes-vous seule(e), avec des enfants ? Sans ? Dans un lieu étranger, isolé ? Les charges financières, les responsabilités vous donnent-elles l'impression d'être bâillonné, étouffé par une situation inextricable ?

  • 8- Travaillez-vous dans un environnement qui vous tire vers le haut ? Un management stimulant qui cherche à vous faire progresser ? Existe t'il dans votre entreprise des perspectives d'évolution ? Des "plans de carrière", une politique de formation digne de ce nom ? Et si non, qu'avez-vous mis en place pour évoluer, pour communiquer sur votre évolution ?

  • 9- Une question qui fâche : votre employeur vous paye t'il à votre juste valeur ? Pas assez ? Trop (oui, cela arrive aussi de se saisir prisonnier d'un salaire trop élevé...) ? Votre salaire reconnaît-il vos efforts ? Un emploi sous payé est souvent assorti d'un haut turnover. Quelle est la politique salariale des concurrents ? Que disent les personnes que vous rencontrez ? Existe t'il un système de reconnaissance autre que la reconnaissance verbale (si déjà elle existe !!) satisfaisant pour vous ?

  • 10- Aborder cette question implique t'il un changement radical, comme un changement de lieu de vie, changement d'employeur ou carrément un changement de métier ? Ou bien, des aménagements peuvent-ils être mis en place ? Des compromis qui rendront la vie meilleure, plus agréable, tant professionnellement que personnellement ?


Ces 10 questions, peut-être les vous êtes-vous déjà posées.. Elles permettent d'observer, sans passion, les conditions de votre emploi, pour reconstruire, d'une manière ou d'une autre, les conditions d'accès à une vie professionnelle plus satisfaisante.

Quitter son job ?

Des questions pour prendre de la distance, relativiser ou... décider et poser des actes concrets. Si ces questions résonnent, je ne peux que vous encourager à mettre en place une réflexion sérieuse destinée à remettre du mouvement dans votre vie professionnelle. Je vous accompagnerai dans cette démarche et vous propose de prendre connaissance de l'un des modules de coaching (très abordable, je vous rassure car j'applique une politique du prix juste)  dédié à cette réflexion vitale.

A bientôt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire