Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Plan personnel de formation

Définir son plan de formation

Avez-vous construit votre plan d'apprentissage sur les trois années à venir ? En d'autres termes, avez-vous clairement identifié les formations personnelles qui vous permettront de rester "au top" dans votre métier. Des formations qui entretiendront vos connaissances, qui amplifieront vos savoir-faire, qui développeront votre personnalité ou qui vous permettront d'accéder à des champs de compétences jusque là inexplorés.


Vous l'avez certainement remarqué, Bob emploi propose dans son plan d'accompagnement des formations complémentaires pour changer de métier, pour vous reconvertir. Je ne suis pas un adepte des algorithmes, surtout au vu des plans d'actions proposés et encore plus lorsque les promesses sont aussi fortes que les espoirs qu'elles suscitent, mais le fond, consistant à élargir le spectre de sa recherche en s'intéressant à d'autres fonctions (pas seulement en reconversion) me semble tout à fait judicieux. S'ouvrir à de nouvelles perspectives passe par la formation, la capacité à sortir de son cercle de maîtrise pour se frotter à de nouvelles techniques, de nouvelles façons d'envisager son employabilité.

J'observe que certains de mes clients définissent un parcours d'acquisition des connaissances, en se documentant sur l'existence de formations, mais également en définissant très précisément les sources potentielles d'approfondissement de leurs compétences. 

Comment définir son parcours de formation ? 

En commençant par tirer les enseignements de vos succès et échecs. Par exemple, que vous a t'il manqué pour parvenir à un résultat satisfaisant ? Une compétence particulière, une technique, une organisation, etc...? 
Quelle compétence vous a - au contraire - été utile pour atteindre un bon résultat ? Cette compétence, qui semble être l'un des points forts de votre profil, comment pourriez-vous l'amplifier, la sublimer (pour reprendre un terme de cuisinier), la transformer en une technique formidable, totalement maîtrisée et lui permettre d'accéder à des résultats jusqu'alors inenvisagés ?

L'autre méthode consiste à mesurer les changements opérés dans vos actions du quotidien : en quoi et comment avez-vous évolué ? Comment votre métier s'est-il transformé ? Quelles techniques avez-vous maîtrisées (informatique, logiciels particuliers, usage des langues étrangères...) au fil des années ? Ces techniques sont-elles encore d'actualité ? Comment évoluent-elles ? Une formation semble t'elle opportune ? Comment vous tenez-vous informé sur les dernières tendances, quelle est votre veille emploi ou autre ?

Troisième possibilité, recueillir les impressions, feedbacks de ceux qui vous entourent, votre réseau, ceux avec qui vous travaillez ou avez travaillé... Avec les personnes de confiance, lancez une opération 360° en questionnant sur l'image renvoyée, leurs impressions relatives à votre comportement, à votre technicité, quels sont, d'après eux, les axes d'amélioration, vos points forts. 
Il se peut que leur avis soit radicalement différent de ce que vous ressentez, de ce que vous pensez... et si vous aviez tort ? Et s'ils détectaient en vous un potentiel que vous ignorez ? Pensez-vous qu'un renforcement du potentiel en question puisse vous être utile ?

La quatrième possibilité consiste à observer ceux qui vous inspirent, par quels chemins sont-ils passés, quelles sont leurs connaissances, leurs apprentissages, quels enseignements ont-ils intégrés qu'il vous faut aussi acquérir ? Plongez vous dans les reportages, les bibliographies sur vos mentors, les interviews, questionnez, demandez, intéressez-vous aux parcours de ceux qui semblent correspondre, au moins en partie, à l'atteinte de certaines de vos aspirations...

Lorsque vous aurez défini un cadre d'apprentissage, d'éléments à comprendre, à mieux maîtriser, immergez-vous alors avec "délice" dans les catalogues de formations, les programmes d'écoles ou d'universités, les offres de MOOC, les livres références, ouvrages en tout genre nécessitant concentration, journaux professionnels, et créez un plan de formation idéal...

Définir un plan en trois temps

Ce plan de formation idéal, vous ne le suivrez pas forcément. En revanche, il vous permettra de mettre en mouvement - à très court terme - : 

  • un cycle d'apprentissage constitué de connaissances accessibles par leur gratuité (inscrivez-vous à votre médiathèque et soyez curieux du puits de sciences que représente internet), 
  • prévoyez des formations payantes, accessibles par votre Compte Personnel de Formation mais également par un investissement personnel maîtrisé ou encore l'aide de financements publics. Ces formations payantes nécessitent de solliciter des ressources qu'il vous faudra identifier. Appuyez vous sur des organismes tels que Pôle Emploi par exemple..
  • dernière option, favorisez les rapprochements avec les entreprises en préparant un plan de mise en situation professionnelle, destiné à vous familiariser avec une technique ou le développement d'une compétence nouvellement acquise.


Trois formes d'apprentissages, complémentaires, non exhaustives que vous pouvez d'ores et déjà prévoir dans vos agendas sur les années à venir (y compris vos plans de lecture), ces formations marqueront votre entrée dans l'amélioration continue de vos compétences, avec ou sans l'accord de vos employeurs et futurs employeurs. En gros, cela ne dépend que de vous, et aucunement de la chance d'avoir fait des études ou non. Soyez curieux et ouverts, l'avenir vous le rendra.

Haut Les Coeurs !

Lire aussi :
- misez tout sur vous ! Qui d'autre le fera autrement...?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire