Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Le potentiel d'une annonce emploi mal rédigée

Un CV mal rédigé

Nous sommes bien davantage qu'un CV, n'est-ce pas ! Nous rêvons qu'un recruteur sache lire entre les lignes, détecter toute la substance de nos compétences sans s'attacher ni trop à la forme, ni trop au fond de notre CV... qu'il s'intéresse à nos compétences professionnelles davantage qu'à notre compétence à faire un CV efficace... En gros, nous sommes nombreux à penser que le tri sélectif autour du seul CV n'est pas juste.

Les candidats et les entreprises ne sont pas des professionnels du recrutement
Les imperfections d'un CV mais aussi d'une annonce emploi


Une annonce emploi mal rédigée

De la même façon, je constate que de nombreuses annonces emploi sont ridicules, mal rédigées, parfois truffées de fautes, de contre sens, de paradoxes, d'exigences fantaisistes... Une information très partielle qui déclenchera, l'annonceur l'espère, la mise en mouvement de candidats talentueux.

  • D'un côté de l'écran : le candidat qui est et reste un professionnel de son métier et pas de la recherche d'emploi, et encore moins de la rédaction du CV.
  • De l'autre côté de l'écran : un annonceur, pas forcément professionnel du recrutement (ce peut être une entreprise par son RRH, ou encore un stagiaire RH chargé du premier tri sélectif, un manager opérationnel...), dont l'occupation principale n'est pas le recrutement... mais plutôt l'accompagnement des salariés tout au long de leur vie dans la structure, intégration d'un nouveau collaborateur, plans de formation, paies, déclarations aux organismes, réunions avec les parties prenantes, instances représentatives, etc, etc...


Il est alors très fréquent que deux mondes ne se rencontrent jamais, le monde de ceux qui rédigent plutôt moyennement leur CV et le monde de ceux qui émettent des annonces emploi plutôt médiocres... Ce qui vous en convenez est regrettable puisque :
si la qualité de votre CV ne fait pas celle de vos compétences, alors, sûrement, l'attractivité ou la pertinence d'une annonce ne fait pas celle du job proposé ni de l'entreprise présentée d'ailleurs...

Pourquoi cette longue introduction ? Parce que de nombreux candidats sont très sélectifs et ne répondent qu'à une quantité limitée d'annonces, voulant cibler très drastiquement leur recherche. Pourquoi pas. Je suis d'avis qu'ils devraient pourtant ouvrir davantage le spectre de leurs recherches pour, éventuellement, sélectionner des annonces auxquelles ils n'auraient pas répondu avant (parce que mal rédigées, incomplètes, partielles, ne répondant pas à 100% à leur profil).

Elargir le spectre de sa recherche d'emploi

L'idée quelle est-elle ?
  1. Générer un volume constant de candidatures et moins dépendre de l'émission (rare) d'une annonce répondant en tous points aux critères de recherche. Vous imaginez tout de suite l'effet bénéfique sur le moral.
  2. S'entraîner à parler de soi plus régulièrement afin d'être plus à l'aise lorsque vous serez convoqué à l'entretien tant attendu, celui qui concerne le job tant recherché.
  3. Se laisser surprendre et dépasser la première impression délivrée par une annonce mal rédigée, après tout, vous apprécieriez qu'un recruteur soit "séduit" par votre profil que vous jugez si souvent atypique.. L'inverse est peut-être vrai.
  4. Candidater avec légèreté, pour voir, pour connaître un secteur d'activité, pour échanger, construire une démarche réseau, provoquer la chance... Tout cela passe par une ouverture d'esprit sensiblement différente d'une lecture trop étroite de l'annonce.
  5. S'obliger à lire les annonces plus largement pour acquérir de l'information et détecter les potentiels de candidatures spontanées.
  6. Obtenir un job que nous n'auriez jamais obtenu autrement... C'est tout ce que je vous souhaite !
  7. Relancer sa recherche d'emploi de façon active et dynamique.
  8. Renforcer votre détermination, si précieuse et fragile en période de recherche d'emploi.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire