Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


La recherche d'emploi et son lot de "certitudes" paralysantes

Mon pire ennemi : mes certitudes

Les certitudes en matière de recherche d'emploi pourraient bien devenir votre pire ennemi...  Vous savez, toutes ces affirmations du type "si je mets mon âge sur mon CV, je serai impitoyablement écarté" ou bien encore "il faut que mon CV tienne sur une page" ou "les recruteurs ne font que du clonage..." ou  "je n'ai pas l'expérience..".

attention aux certitudes en matière de recherche d'emploi
"Je sais, je sais, je sais, je sais !" *

Toutes ces expressions nuisent à votre capacité à sortir du rang, à vous rendre visible. 
Au fond, le candidat pétri de certitudes s'enferme dans un carcan bien difficile à assumer, celui d'un marché qui le rejette systématiquement. 

Ayons l'humilité de le reconnaître, en matière de recherche d'emploi, aucune recette miracle, aucune certitude ne peut prévaloir. En revanche, plutôt que d'imaginer de façon aussi exclusive ce que recherchent les recruteurs, je crois qu'il est grand temps de donner à ces recruteurs la chance de vous rencontrer, tel que vous êtes, sans forcément chercher à rentrer dans les cases parfois annoncées. 

Vous n'imaginez pas le nombre de RH, ex-recruteurs qui me confient un coaching parce que eux-mêmes ne savent pas très bien gérer une recherche d'emploi. Alors de grâce, admettez que les "évidences" constituent davantage un prétexte à ne pas ou plus faire plutôt que de montrer de soi une image authentique...

Je vous donne un exemple concret : Beaucoup de candidats se contentent de n'envoyer qu'une seule candidature spontanée à l'entreprise ciblée, croisant les doigts pour qu'un poste se libère au moment précis - et unique - auquel ils adressent leur CV... C'est peine perdue, la probabilité de tomber au bon moment est très faible (mais non nulle !). 

Alors comment renforcer cette probabilité ? En multipliant les envois à cette même entreprise, en envoyant, non pas une seule candidature, mais une candidature tous les deux mois, jusqu'à temps que vous obteniez un entretien, ici ou ailleurs ! "Oui, mais les recruteurs n'aiment pas que l'on insiste ! "on" va penser que je suis lourdingue ! ".. 
Et alors ! Il s'agit de votre vie, non ? De votre projet de vie ! Il s'agit de votre motivation, non ? Laissez-vous les clés de votre avenir dans les seules mains d'un recruteur inconnu ? Donnez la chance à un recruteur de croiser aussi souvent que possible votre chemin ! Insistez, comme vous le ferez bientôt lorsque votre futur employeur vous confiera un projet demandant pugnacité et détermination

... Des exemples comme ceux là, mes carnets de coaching en sont remplis... 

Entre nous, qui parmi vous a déjà envoyé au moins trois candidatures spontanées à une entreprise valable, motivante, qui a réellement insisté, qui a continué de postuler malgré des réponses négatives...?

Observez votre discours, vos certitudes sur l'âge, votre religion, l'expérience, le diplôme, le corporatisme, la tête de votre CV, la photo sur le CV, la lettre de motivation lue, pas lue, les demandes de feedback, la couleur de votre peau, homme, femme, les entretiens réseaux... Observez ce que vous vous dites, vos affirmations et admettez qu'elles ne sont peut-être pas tout à fait juste, vous trouverez systématiquement des contre-exemples, nombreux, qui viennent ébranler vos certitudes... 
Alors pourquoi ne prendriez-vous pas la décision immédiate de croire davantage en ce qui est possible plutôt qu'en ce qui limite ? Puis de mettre en place - massivement - toutes les actions qui en découlent ? 
Je vous laisse à vos réflexions et n'hésitez pas à me solliciter pour un accompagnement qui pourrait bien ébranler vos certitudes.

Haut les Coeurs !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire