Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Recherche d'emploi de longue durée

"Cela fait longtemps que je n'ai pas travaillé dans une entreprise, comment cacher cela sur un CV ?". Voilà une question récurrente dont je comprends tout à fait le malaise ou la crainte qu'elle sous-entend. Vous êtes nombreux à me la poser et j'ai à chaque fois la même réponse : vous ne parviendrez jamais à "gommer" ou "dissimuler" une période d'inactivité auprès de celui qui prend le temps d'examiner votre candidature. Je défends l'idée d'un CV présentant le pacte de la future collaboration entre l'employeur et le salarié, je n'imagine pas un seul instant, malgré la tentation légitime, de transformer un pan entier du CV pour en atténuer sa portée.

Bien, maintenant que nous savons ce que nous ne ferons pas par souci d'honnêteté et de responsabilité, je vous propose plusieurs pistes pour contourner (et non pas casser) cet obstacle.

1- Vous commencerez la rédaction de votre CV par une rubrique ne comportant aucune date et s'attachant à mettre en avant les compétences clés que vous proposez à votre futur employeur. Il s'agit de ce que j'appelle le pacte de la future collaboration, présentant l'ensemble des compétences professionnelles que vous proposez à votre interlocuteur : "voilà ce que je peux t'offrir, voilà en quoi ma candidature répond à ton besoin". Cette rubrique, courte (6, 7 lignes maximum) est construite de façon percutante, favorisant la mémorisation du message par le recruteur (lire l'empan).

2- Un CV sans date est un CV incompréhensible dans lequel aucun repère commun n'est proposé. Alors plutôt que de mentionner les dates du poste sur la partie gauche du CV, inversez les et indiquez sur la partie droite de votre feuille.  De cette façon, les postes occupés apparaîtront directement, sans mise en avant excessive d'une période d'inactivité.

3- Pour la partie comportement, efforcez vous à travailler votre réseau. J'entends par réseau cette somme de contacts professionnels que vous solliciterez pour garder intacte une connaissance du secteur privilégié, pour garder également un pied dans le monde professionnel, pour échanger, comprendre, évoluer et rester en alerte. Il s'agit enfin de la meilleure façon pour rencontrer sans demander un poste et finalement développer un rapport d'égalité avec vos interlocuteurs. Se faire connaître passe systématiquement par la quantité et qualité des conversations que vous provoquerez.

4- Rester en éveil par l'accumulation d'expériences, même bénévoles, rester en mouvement. L'auto formation est essentielle, testez la, toujours pour vérifier vos connaissances. 

5- Enfin, développez votre présence sur les réseaux sociaux, engagez la conversation pour créer les opportunités de rencontres.

Rien n'est simple, pour autant, ce retour à l'emploi ne dépend que de la somme d'actions et d'initiatives que vous pourrez engager auprès de recruteurs ou contact professionnels. Je travaille régulièrement avec des personnes en recherche depuis plusieurs mois, voire années, d'un emploi. Je constate que dès les premières mises en mouvement, les opportunités de rencontres s'accélèrent. Bien entendu l'estime de soi est au coeur du process, il fait partie d'un travail approfondi essentiel, mais croyez moi, le bout du tunnel est souvent plus proche que ce que l'on peut imaginer. N'hésitez pas à me contacter pour tout accompagnement dans ce cheminement : 06 51 75 66 05. Haut Les Coeurs !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire