Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Les indicateurs de votre recherche

Avez-vous déterminé précisément quels objectifs atteindre et comment les suivre durant votre période de recherche d'emploi ? Un point essentiel s'il en est, puisqu'il vous permet de "jauger" vos actions et de mesurer au fil du temps les effets de vos efforts. 

Je vous invite à travailler sur votre tableau de bord, celui qui récapitule l'ensemble des avancées, actions, contacts collectés chaque semaine. Puisque nous concentrons nos efforts sur un travail précis et qualifié, (pour faire simple, nous éjectons toute idée d'improvisation de nos démarches), celui qui répond à notre projet professionnel ainsi qu'aux besoins des employeurs que l'on cible, nous devons mesurer de la façon la plus simple qui soit un certains nombre de résultats concrets, ceux là mêmes qui conduiront à l'emploi.

Le premier de ces indicateurs est le nombre d'annonces auxquelles vous répondez. Surveillez les comme le lait sur le feu, répondez-vous plus aux annonces ces derniers temps, notez-vous plutôt un resserrement  de leur nombre sur les jobboards ? Vous faut-il améliorer votre veille ? L'objectif du nombre d'annonces auxquelles répondre chaque semaine est variable et dépend largement du projet professionnel que vous avez construit, néanmoins, ce dernier est le révélateur du rythme des candidatures et par conséquent, un indice intéressant en terme de durée de recherche d'emploi.

Le deuxième indicateur est le nombre de candidatures spontanées, vous savez, celles qui répondent au marché caché de l'emploi, qui demandent tant de travail, de recherches, d'entreprises qualifiées, correctement ciblées et répondant une fois encore, à l'ensemble des critères présentés dans le projet professionnel. Les candidatures spontanées s'envoient chaque jour, elles représentent la matière, la recherche, la création de valeur du demandeur d'emploi. Suivant un rythme précis, la candidature spontanée se renouvelle, aussi souvent que possible, au moins tous les deux mois, histoire de ne pas louper une intention d'embauche !

Troisième indicateur, le nombre de contacts obtenus sur les réseaux sociaux, ceux qui répondent strictement à vos attentes, ceux qui pourront apporter une expérience, un regard, d'autres relations, bref, tous ceux qui vous paraissent sensés et utiles dans votre recherche. Pourquoi mesurer ce nombre de contacts ? Parce que de ce nombre dépend ensuite le quatrième indicateur, lui, extrêmement important...

Nous y sommes, le quatrième indicateur est le nombre d'entretiens professionnels obtenus dans la semaine. Je pense que l'objectif minimum à atteindre est de trois entretiens par semaine, des entretiens physiques, avec des personnes en poste. Des entretiens qui vous permettent de garder un pied dans votre secteur d'activité, connecté à l'entreprise, vous construisez une démarche solide, vous appuyant, le cas échéant sur ce fameux réseau que vous construisez. Ce indicateur concernera le nombre de rendez-vous physiques, de face à face.

Maintenant, travaillons également le nombre d'entretiens téléphoniques, de conversations formelles ou informelles dans un cinquième indicateur. Vous aurez pris soin de bien solliciter votre réseau et noterez scrupuleusement les avancées, échanges, informations collectées.

Dernier indicateur, vous vous en doutez, celui qui mesure le nombre d'entretiens d'embauche obtenus dans la semaine, il résulte largement de tout ce que vous aurez entrepris les semaines précédentes.

Voilà, nous avons fait le tour des indicateurs importants, ceux qui situent dans votre recherche, dans la quantité et la qualité d'efforts fournis, ceux qui permettent de fixer les plans d'actions à court terme en fonction des précédents résultats. 
Et vous, mesurez vous d'autres éléments durant cette période de recherche d'emploi ?


3 commentaires:

  1. Bonjour, et merci pour ce billet!
    Je trouve aussi que les aides pour permettre de cibler de façon correcte le projet professionnel sont de plus en plus remises au fond du wagon .Un bilan de compétences financé par pole emploi ne le serait qu'à hauteur de... 6h !(d'après une conseillère du CIDFF).Dur!

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme09:45

    Il peut être difficile (notamment quand les chiffres ne sont pas si élevés, en début de recherche) de se cantonner à rapporter le travail de recheche à des chiffres ; la qualité des entretiens est selon moi plus importante. Par exemple un entretien qui permet de rendre son CV plus parlant, ou de tester un discours sur un poste ou un projet, ou de comprendre qu'un élément qui paraissait clair pour celui qui parle ne l'est pas pour ses interlocuteurs. Pour ma part, en changement de poste, je note chaque action non seulement dans un tableau de bord (pour planifier mes relances et suivre ma progression bien sur) mais aussi dans une sorte de journal qui me permet de noter mes impressions ou mes idées pour la suite. Je peux ainsi prendre conscience du chemin parcouru et des enrichissements qui me rapprochent de mon but (j'ai eu cette idée après avoir lu un livre composé de récits sur des changements de carrière). C'est motivant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour cette approche dont je partage totalement le point de vue. Je vous invite effectivement à réfléchir et exploiter chacun de vos entretiens de recrutement pour en tirer des pistes d'amélioration. Ainsi, ce billet : http://www.conseil-emploi.net/2012/03/faire-le-point-apres-chaque-entretien.html vous propose une matrice permettant d'analyser et de tirer profit de chaque expérience d'entretien. Je crois en revanche qu'un objectif doit être précis et mesurable pour rester efficace, d'où cette approche quantifiée. Merci pour ce partage !
      Pierre

      Supprimer