Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Chausser ses lunettes roses

Nous avons la fâcheuse tendance de fixer notre mémoire sur des éléments négatifs, douloureux, marqués par une vive émotion, souvent peu agréable. L'incidence d'une mémoire s'accrochant plus facilement aux souvenirs désagréables est d'altérer notre perception de l'instant et de nous amener à davantage considérer la partie vide d'un verre à moitié rempli.
On a beau faire, notre cerveau s'accroche naturellement comme une sangsue à tous les souvenirs négatifs. Et oublie, ou zappe plus facilement les émotions positives attachées à un évènement particulier. Combien d'expériences heureuses passent à la trappe de la mémoire alors qu'une seule plus désagréable emporte tout sur son passage ?

Malheureusement, je n'ai pas de recette miracle pour éliminer les expériences malheureuses ou difficiles de nos vies, en revanche, commencer à considérer à égalité les bons moments nous permettrait d'envisager que le verre à moitié rempli de vide est surtout à moitié rempli d'eau. 

Il y a des fleurs partout pour qui sait les voir
La vie en rose...

On essaye ?

Tout d'abord, transformez vous en observateur des choses sympathiques, même les plus anodines qui ponctuent nos journées. Cherchez activement tous les stimulateurs simples (le bruit des oiseaux qui chantent, le sourire d'une personne croisée dans la rue, une confirmation de contrat, un éclat de rire de vos enfants, un bon film, une lecture inspirante, etc….). Transformez vous en chasseur / collectionneur de micro plaisirs, avide de goûter pleinement tous ces petits riens du quotidien.

Prenez votre temps ! Forcez-vous (les premiers jours) à vous poser, quelque part chez vous, à votre fenêtre de bureau, dans la rue, au bord d'un champ pour observer et traquer tous ces petits plaisirs totalement gratuits et généreux si abondants autour de nous. Plus vous prendrez votre temps pour observer combien ces petites choses vous font du bien et plus vous vous ferez du bien… Physiologiquement d'abord en délivrant un flot continu d'hormones (cytosine par exemple) qui apaisent et vous comblent de sentiment de sécurité, de calme, mais également en modifiant sensiblement votre perception de ce qui vous entoure (un peu comme si vous chaussiez des lunettes roses). 

Bref, se focaliser sur les évènements positifs n'est pas une lubie new-âge mais bien une rééducation tant physiologique que mentale destinée… à se faire du bien.

Ensuite, le fait d'observer consciemment dans son quotidien les évènements les plus positifs, aussi anodins soient-ils, vous comblera de gratitude. C'est marrant, on regrette souvent de ne pas avoir ceci ou cela (de l'argent, un travail, une maison, une voiture…) alors que l'on passe nos journées sans remarquer tout ce qui nous est offert. Je me pose dix secondes pour observer le vol d'une hirondelle ou sentir le parfum d'une rose ne dépend que de moi. Agir positivement de cette façon sur moi, ne dépend que de moi.
En PNL, nous travaillons sur la façon d'ancrer l'ensemble de ces éléments positifs pour les emmener partout avec soi et les solliciter dès qu'une occasion se présente. Pour autant, si je n'ai pas la chance de travailler avec vous, je vous propose de vous acheter un beau cahier et d'y consigner tous les jours, toutes les jolies petites choses qui vous sont arrivées, auxquelles vous avez assisté. Retranscrivez-les fidèlement en quelques mots, pensez, pourquoi pas à y associer les émotions positives ressenties (joie, sérénité, gratitude, émerveillement, inspiration, fierté, etc…).

Effet garanti, satisfait ou remboursé ! Je vous souhaite d'apprendre à regarder ces beaux moments remplis de tous ces instants précieux.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire