Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Construire un CV synthétique et compréhensible


Un CV peut aussi se lire comme l'eau coule dans une rivière... de façon fluide, logiquement, sans accrocs, rien que votre texte, des mots simples, une présentation aérée, synthétique. Zen. "Cool, je n'ai pas besoin de réfléchir.."

Pour autant, je suis prêt à parier que notre CV sera tout d'abord parcouru de façon diagonale ou rapide, les yeux du recruteur s'arrêtant ça et là sur quelques titres, mots clés, ceux qu'il a inscrit dans son cerveau, ceux qu'il recherche. Partant de cette idée, trois règles fondamentales doivent être prises en compte dans la rédaction du CV :

1- L'empan ou la capacité du lecteur à se souvenir naturellement de ce qu'il a lu - favorisez la synthèse - sans aller jusqu'au silence, évitez tout jargon professionnel, travaillez vos textes de façon formelle (ne conjuguez pas les verbes, évitez les formules personnelles (type "j'ai développé ci, ça...") et préférez utiliser les substantifs ou verbe à l'infinitif (tiens, je n'avais pas utilisé ce mot depuis l'école primaire - chouette !). Pour en savoir plus, lire aussi l'empan.

2- La simplicité des mots que vous choisirez s'avère essentielle car à défaut d'être prononcés, c'est leur signification qui est appréhendée de façon directe. On ne prononce pas un mot en lecture rapide, on le comprend directement. Pour vous aider à bien choisir votre vocabulaire, reportez vous à ce lexique bien pratique : Les bons mots du CV de A à F puis de G à Z.

3- Évitez au maximum les constructions graphiques complexes (colonnes, cadres, scrapbook - si, si) qui favorisent les mouvements inutiles de l'œil, comme s'il se disait : "un peu d'information par ici, un peu là...". Par conséquent, vous travaillerez par groupes de mots, le lecteur rapide fixant et photographiant les groupes de mots et non les mots eux-mêmes. Vous comprenez pourquoi l'essentiel consiste à aérer l'ensemble du document de façon à favoriser la photographie de ces groupes de mots par le lecteur type Speedy-Gonzales. Servez vous de couleurs (mais pas trop hein) pour marquer une rubrique.

De ce fait, les mots clés ne sont plus réservés aux fameux logiciels de tri sélectif des CV, nous avons tous fait l'expérience de retrouver très rapidement un mot précis au milieu de 1000 autres, et, ô miracle, comme un chien de chasse s'arrêtant net devant une perdrix, notre œil se fige soudain sur le seul mot recherché. Bref, puisque nous savons comment sont parcourus nos CV, appuyons nous sur les techniques de lecture rapide pour construire un document percutant. Vous ne croyez pas ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire