Eloge du parcours non linéaire


Je sais bien qu'il est difficile de se mettre en avant auprès d'un recruteur, qu'il est parfois compliqué d'expliquer une vie pleine de rebondissements, pas forcément linéaire. Des choix, ceux que nous avons décidé de suivre lorsque nous avions 20 ans et qui aujourd'hui s'avèreraient très différents. Nous avons payé pour nos mauvaises décisions, de l'ennui, du chômage, que sais-je...

Nous avons également connu nos heures de gloire, reconnus par nos pairs, élèves prometteurs, admirés de nos professeurs (pas moi !). Savez-vous ce que disait Oscar Wilde : " L'expérience est le nom que l'on donne à ses erreurs". Et bien oui, nous nous sommes tous trompés à un moment ou un autre, nous avons tous fait de mauvais choix, par vanité, gourmandise, bêtise ou manque de chance. Nous ne reviendrons pas sur nos passés, alors pas d'autre solution que d'assumer. Assumons ! Bon sang, assumons, arrêtons de fuir et d'essayer de cacher ce que nous sommes ! Pourquoi ? Tout simplement par respect de soi-même...

Je sais bien que vous êtes confrontés au conformisme. Recevant des centaines de CV chaque mois, je reste néanmoins très optimiste et confiant. Vous ne trouvez pas que le linéaire est terriblement ennuyeux, que tout ce qui est prévisible est terriblement inintéressant ?
Moi si. Je ne rêve que de parcours assumés, parfois contradictoires, de baroudeurs (au sens propre et figuré), d'explorateurs, de pionniers qui expliquent leurs choix par la seule volonté d'aller au bout d'une envie. Le vrai, le véritable, l'essentiel, n'est pas dans votre CV, il est en vous, uniquement dans ce que vous êtes, ce que vous êtes devenus. Vive le risque, vive le différent, vive la richesse de nos expériences.

Quel est le slogan d'HEC : "Apprendre à Oser". Allons -y ! Apprenons tous ensemble car je peux vous assurer que vos profils, ceux-là même que vous rêvez plus communs, sauront trouver l'intérêt d'un recruteur. 

2 commentaires:

  1. Anonyme17:20

    +1 avec votre point de vue.

    j'ai d'ailleurs une devise (qui n'est pas de moi): le but c'est le chemin!

    mais qu'en pensent vos clients qui n'ont pas eu ce chemin de vie?

    @DBK2012

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme15:38

    bonjour
    je travaille en RH par hasard car mon destin linéaire ne me destinait pas à ça , je travaille en RH par vocation : aider et faire la difference dans la vie de quelqu'un...changement de parcours positif et inattendu grâce à UN recruteur qui a vu mon potentiel...le diplôme ce n'est pas tout, les habiletés, la personnalité et la PASSION sont essentiels

    RépondreSupprimer