Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Le conseil de Benjamin Chaminade

J'ai demandé à une personnalité du monde du recrutement, de l'entreprise, de la "blogosphère", de nous livrer un conseil, un sentiment, une réflexion autour du thème suivant : "Si je devais vous donner UN conseil pour améliorer votre efficacité dans la recherche d'emploi, ce serait celui-là...". Aujourd'hui, Monsieur Benjamin Chaminade , expert international Franco-Australien spécialisé en Talent Management. Benjamin est surtout connu en France pour avoir parlé le premier de la Génération Y (1978-1994) et de la culture associée (Génération Y 2.0), il assiste les PME et les grandes organisations françaises et internationales à faire évoluer leurs pratiques de gestion des talents, de management et de marketing liés aux nouveaux paradigmes du web et des comportements (voir également son site : http://www.benjaminchaminade.com/), nous livre son point de vue :


... En fait j'en ai 2, tu prends celui que tu préfères. (Benjamin, je ne sais que choisir, je te prends les deux !)

Le premier : Ne vous laissez pas distraire par l'enjeu !
Peut être plus facile à dire qu'à faire mais n'entrez surtout pas dans la spirale infernale de "Et si je ne suis pas retenu c'est la fin du monde...".

Nous sommes notre pire ennemi à ce moment là. L'enjeu créé de la pression qui influe sur le comportement. Comme lors d'un premier rendez-vous amoureux en fait.

Le candidat :
- n'est plus lui-même
- Tendra à être d'accord avec tout ce que pourra dire le recruteur
- Récitera des réponses toutes faites qui sonneront faux
- Bredouillera, voir suera à grosses gouttes
- Perdra le fil de la conversation...

Bref, votre nervosité pourra se traduire pour le recruteur comme un manque de confiance en soi !

Beaucoup de recruteurs ne savent pas mettre à l'aise. Et même avec la meilleure volonté, "un thé ou un café" n'y parviendra pas si vous êtes déjà en train de penser que vous ne faites pas le poids, vous êtes perdu.

Dans ma vie de chercheur d'emploi (avant que je comprenne que je devais créer mon emploi plutôt que de prendre celui d'un autre) je n'ai rencontré qu'une seule fois un recruteur qui savait désarmer cet auto-stress. Et je me souviens toujours de ses mots : "Que faites vous avec cette cravate ! Vous arrivez à respirer avec ça ? Si vous voulez, vous pouvez aussi vous déchausser ! Nous allons avoir une conversation, pas un interrogatoire alors pas de raison d'être inquiet. Sachez que de toute façon nous allons travailler ensemble : Soit vous serez un collaborateur, soit je serai votre client !"

Alors, je ne sais pas s'il vaut mieux se dire que l'on ne va pas être pris avant d'aller au rendez-vous, s'il faut se dire que, quelque soit l'issue de l'entretien "il n'y a pas mort d'homme" et que l'entreprise qui vous mérite doit encore vous découvrir ou vous imaginer votre recruteur tout nu mais en tout cas, respirez, soufflez, tout va bien, votre avenir vous attend !

Le second : Il reprend l'article sur le "Résumé" que j'ai écrit sur mon blog.
Faire directement son CV est une erreur car on tombe dans les travers des français qui ne pensent que responsabilités et tâches effectuées. Ce qui n'est pas super vendeur.

Mon conseil est de faire son CV en développant ses expériences (même les stages) en responsabilité, réussites, compétences acquises, facettes du job le plus apprécié, raison de partir.
Ainsi construit chacune de vos expériences fera 1/2 pages.

Il vous restera à
1 - Utiliser ces infos pour construire vos profils Viadeo et Doyoubuzz
2 - faire un résumé de ce "Résumé" que j'appelle "Flyers" - et pas CV - car il doit donner envie de vous connaitre ! Vous n'aurez pas oublié d'y mettre les liens vers vos profils online.

Vous aurez ainsi un CV bien plus vendeur et vous faciliterez le travail des recruteurs !

Bise (bise à toi Benjamin, comme je ne sais pas si cela m'est adressé ou aux lecteurs du blog, j'ai préféré le laisser - merci pour cette belle contribution !)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire