Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Comment se décoller de l'étiquette de l'ultra-spécialiste

"Salut Pierre, j'ai travaillé pendant plus de vingt ans comme régisseur d'une troupe de théâtre, mes compétences sont toutes liées à cette activité passionnante, de quelle façon vais-je convaincre un recruteur que je pourrais éventuellement m'adapter à un autre secteur d'activité ?"

Et bien merci José (j'ai décidé que mon interlocuteur s'appelait José) pour cette question qui concerne un grand nombre de personnes en réorientation professionnelle. Il est vrai qu'après avoir passé un certain nombre d'années dans une fonction, spécifique ou pas, dans un secteur d'activité en particulier, vous avez développé une très belle expertise à tel point que certains vous collent l'étiquette du spécialiste... une étiquette qui colle drôlement bien du reste.

Si vous le voulez, travaillons à nous débarrasser de cette étiquette en quatre étapes distinctes :

1- Tout d'abord, je ne peux que vous conseiller de passer un bon moment à décortiquer l'ensemble de vos compétences en faisant un effort de précision et de détail. Pour cela, une méthode radicale : décrivez le déroulé de chacune de vos journées, projetez-vous dans le poste que vous occupiez et remontez sereinement, micro-action après micro-action, l'ensemble des actes que vous réalisiez au quotidien.

2- Ces actes, ces réalisations, vous allez ensuite les nettoyer. De quelle façon ? En imaginant que vous êtes en face d'un enfant de 5 ans et qu'il vous faut expliquer chaque action dans le détail. "Je fais ceci ou cela de telle ou telle façon, dans le but de...". Rapidement, vous serez amenés à utiliser des métaphores ou autres subterfuges pour éliminer tout jargon technique. Le but de cet exercice est de vous amener à envisager votre expérience professionnelle sous un oeil vierge, celui qui ne se confronte plus au jargon du passé, qu'il soit technique ou sectoriel (selon wikipedia, un jargon est un parler propre aux représentants d'UNE profession ou d'UNE activité).

3- Plutôt que de vous concentrer uniquement sur ce que vous avez réalisé, il serait judicieux de réfléchir sur vos modes opératoires. Quels protocoles respectiez-vous, pourquoi commenciez-vous par telle étape ? Quel était le raisonnement construisant votre démarche ("je commençais toujours par observer"... ou bien "je commençais toujours par vérifier, par contacter, etc..."). 
Cette méthodologie qui était la vôtre est totalement transférable, elle, et n'est en rien connectée au secteur d'activité puisqu'elle vous permettait d'optimiser vos actions. En fait, la méthodologie est très souvent connectée au bon sens et à l'efficacité... Le voilà votre trésor transférable à d'autres types de professions : vous avez conçu ou développé des méthodologies qui vous permettaient de respecter un certains nombres d'étapes dans vos travaux et vous assuraient d'arriver au résultat escompté. Bravo ! Cela devrait intéresser bon nombre de recruteurs... vous ne croyez pas ?

4- Quatrième étape, puisque vous avez démontré que vos compétences n'étaient pas qu'opérationnelles mais également fonctionnelles, vous permettez au recruteur de vous envisager sous un nouvel angle. Lorsque j'écris "recruteur", je n'oublie pas que vous même aurez l'opportunité de transformer le regard que vous portez sur votre parcours et que des pans entiers d'options inenvisagées jusque là, se révèleront au fur et à mesure de vos avancées.

Ne trouvez vous pas que l'étiquette se décolle irrésistiblement ?

J'accompagne chaque jour de nombreuses personnes dans la construction et la réalisation de leur projet professionnel, n'hésitez pas à me contacter au 06 51 75 66 05, nous travaillerons aussi sur les aspects mentionnés dans cet article. Haut Les Coeurs !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire