Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Un lien qui fait sens

Nous abordions récemment le thème de la vocation, ou plutôt celui de l'absence de cette dernière chez des candidats en quête de sens à leur vie professionnelle. Observons aujourd'hui une deuxième catégorie de personnes, ceux qui ont eu une vocation et qui ne l'ont jamais assouvie. Je m'appuie sur une étude* de l'Express, relatant les métiers favoris que vous envisagions d'embrasser lorsque nous étions enfants. 

Par vocation, j'entends un projet de jeunesse, un appel irrésistible, quel qu'il soit, une idée fixe que vous avez eue en tête un certain nombre d'années, si possible durant votre adolescence. Ce projet faisait sens, répondait à vos attentes personnelles, assouvissait un besoin, une envie, vous faisait rêver, "kiffer" quoi...

A quoi rêviez-vous...? Quelle était votre envie avant de devoir choisir (ou renoncer), comment vous projetiez-vous dans le monde professionnel, quel statut, quelle place, quelle utilité (pour vous d'abord puis pour les autres) ? Cette question n'a rien d'anodin, elle renvoie parfois à une frustration, un regret, un petit goût d'inexploré, resté en suspens, comme des occasions ratées dont on ne saura jamais si elles étaient intéressantes ou non. Cette question peut également renvoyer à la futilité, à la légèreté d'antan, aujourd'hui largement pétrie de réalisme ou de pragmatisme. Elle renvoie enfin aux valeurs qui vous animaient, celles que vous épousiez spontanément, là comme ça, sans réfléchir, avec tout le recul que vous apporte aujourd'hui votre vision d'adulte. Et là, ça devient largement plus intéressant.
Au fond, en quoi vous reconnaissez-vous dans le gamin que vous étiez auparavant...?

Cette question peut être un bon point de départ d'une réflexion plus profonde : j'en suis où ? Et maintenant, dans quelle direction est-ce que je souhaite aller ? Et bien justement, le "j'en suis où" pourrait se travailler de la même façon : dans mon métier d'aujourd'hui, quel statut, quelle place, quelle utilité suis-je en mesure d'exprimer ? Auquel(s) de mes besoins, ma fonction actuelle me permet-elle de répondre? Bien entendu, le besoin matériel et ce qui en découle, mais dans quelles proportions, largement, pas assez, suffisamment...? Quelles valeurs suis-je en mesure d'honorer au quotidien dans ma fonction (ce sont peut-être des valeurs d'originalité, d'efficacité, de douceur, de sociabilité, de pouvoir, d'argent...etc, etc...) mais quelles sont-elles exactement ?
Bon, ok, cette réflexion prend un certain temps et nécessite une belle introspection !

Maintenant que nous avons observé ce qui nous animait dans notre jeunesse mais également ce que nous sommes devenus aujourd'hui, peut-être serait-il utile de jeter quelques passerelles entre les deux états (l'un projeté, l'autre réel) et de valider quels sont les liens entre les deux métiers. Vous serez peut-être surpris de détecter beaucoup de liens entre deux métiers différents. Ces liens sont probablement à la source de ce qui vous anime, votre truc, votre différence, un fil rouge donnant une structure à votre parcours, aussi atypique soit-il.

Un exemple, adolescent, je rêvais de parcourir le monde pour y trouver des pierres précieuses, c'était mon truc, un goût de l'aventure, l'exotisme du baroudeur, le bourlingueur évoluant dans les mines et dans les salons de réception, une curiosité insatiable et déterminé à découvrir l'exception... Pas d'enjeu financier à ce stade ! 
Vous connaissez la suite je n'ai jamais trouvé (ni cherché !) la moindre pierre précieuse, j'ai commencé à travailler en forêt tropicale en tant que prospecteur de bois puis j'ai voyagé un peu partout dans le monde en tant que directeur des ventes et enfin, je découvre chaque jour les merveilles de compétences opérationnelles, fonctionnelles et humaines que vous recélez, vous qui lisez ces lignes... 
Alors même si le lien entre "aventurier" partant à la recherche de pierres précieuses et le métier de coach que je pratique aujourd'hui ne semble pas, comme ça à première vue, évident, il existe finalement un "je ne sais quoi" qui aujourd'hui me conforte dans la direction que je veux suivre, un lien qui fait sens, selon ma carte personnelle, selon mes filtres, selon ma culture... Trouver ce "je ne sais quoi", c'est l'exercice que je vous propose de tester sur votre propre parcours. 

Tenez moi informé de vos réflexions !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire