Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


La reconnaissance envers le recruteur


Nos besoins fondamentaux, nous les connaissons. Ça, c'est sûr... quoique. Mais connaissons nous les besoins de ceux qui sont en face de nous ? Un recruteur par exemple... Et bien figurez-vous que la personne qui est chargée du recrutement fonctionne comme nous... si, si ! Elle aussi est en quête de satisfaction, celle de tous ses besoins (besoins psychologiques cela va sans dire...!).

Bon, je ne suis pas expert en psychologie, mais tout le monde s'accorde à reconnaître que Maslow avait plutôt bien travaillé. Pourtant de besoins psychologiques, il en est un qui semble flirter avec le besoin physiologique... la reconnaissance sociale.

Et oui, on en est tous au même point, recrutés et recruteurs, nous avons soif de reconnaissance sociale. Cette reconnaissance, par quoi passe t'elle ? Par le constat de l'être : "tu es sympa mon ami recruteur" ou bien par le constat du fait : "qu'est-ce que tu travailles bien mon ami recruteur... woua" ! Bon, le woua est optionnel.

Alors, je ne lance pas un appel à la flatterie généralisée, cependant, je vous invite à souligner - de façon enthousiaste et sincère - lors d'un entretien, l'effort constaté chez votre interlocuteur mais surtout, quand c'est le cas, sa volonté de vous mettre à l'aise afin de créer les conditions d'un véritable échange.

Bref, l'on recherche tous la reconnaissance sociale, y compris lors d'en entretien de recrutement, même si le demandeur d'emploi est souvent malmené dans cette quête, gardons à l'esprit que le recruteur n'est pas particulièrement satisfait de ce côté. Alors sachons utiliser ce levier à bon escient en reconnaissant une attitude ou un travail bien fait, cela contribuera également à la différenciation, vous ne trouvez pas ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire