Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Les heures carrées...

"Vous savez, chez nous, ça bosse, bon sang de bon sang, ça bosse dur, tôt le matin, tard le soir, le week-end ! J'attends de mes collaborateurs qu'ils s'investissent, qu'ils soient prêts à décoller au bout du monde à tout instant, que leur portable soit allumé, jour et nuit ! Et vous savez pourquoi ? Parce que nos clients travaillent jour et nuit et que moi, je suis un patron qui turbine et mon entreprise, c'est du béton !".

Zut, vous êtes tombé sur un psychopathe, un amoureux de son entreprise qui confond temps sur le lieu de travail et investissement personnel, ne s'accordant lui-même que quelques minutes par jour, seulement pour déjeuner, et encore, en lisant les journaux ! L'ennui, c'est que sa société vous plaît, le travail est captivant et vous pensez qu'une belle opportunité comme celle-ci ne doit pas vous échapper.

Certains auront d'emblée une attitude pincée, montrant une certaine exigence en terme d'horaires stricts, a priori, vous ne serez pas sur la même longueur d'ondes. Bien entendu, je vous invite à fixer des limites "je suis quelqu'un qui s'investit beaucoup dans son travail, mais qui reste également désireux de préserver son équilibre personnel", vous insisterez sur certaines missions passées qui vous ont longuement retenu au bureau "quand il faut répondre présent, je suis toujours là !".

Vous évoquerez votre ouverture d'esprit sur la question des horaires ou des heures dites "carrées" mais les situerez toujours dans un contexte, disons, hors normes. Par conséquent, une réponse simple et honnête consisterait à préciser que vous vous êtes toujours arrangé pour faire votre travail dans le délai imparti, et ce, même s'il faut de temps en temps terminer sa journée un peu plus tard.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire