Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Attendre la fin des questions !!

Vous le savez, l’enthousiasme d’un candidat est une qualité essentielle, elle exprime un certain équilibre, une joie de vivre et la capacité à irradier ou à communiquer positivement autour de soi, notamment auprès des futures équipes. Cependant, il peut arriver que cet enthousiasme se transforme en défaut majeur, notamment durant l’entretien de recrutement.

Je ne vais pas m’amuser à caricaturer nos excès, je note pourtant que l’un d’entre eux pourrait avoir des répercussions désastreuses – non, je ne parle pas de l’éclat de rire qui part en vrille, ni de larmes de bonheur, encore moins d’un candidat renversant -d’un geste malheureux (et maladroit) - son gobelet de café sur l’ordinateur du recruteur, non, plus simplement, je souhaite évoquer un vrai défaut, majeur, celui de systématiquement terminer les phrases de votre interlocuteur…

Il est tentant de vouloir montrer que l’on comprend absolument tous les propos de l’autre, lui montrer que l’on est exactement sur la même longueur d’ondes en devançant sensiblement la fin de ses phrases, il s’agit pourtant d’une pratique extrêmement irritante, vous en conviendrez !

Encore une fois, l’écoute sera votre meilleure amie (étonnant dans un exercice destiné à vous mettre en avant ! Vous ne trouvez pas ?). Non seulement, vous ne risquerez pas de commettre une gaffe vous faisant disparaître sous la table, vous éviterez de plonger l’autre dans l’embarras lorsqu’il vous annoncera qu’il ne souhaitait pas du tout, mais alors pas du tout, dire ce que vous avez supposé, enfin, au-delà des règles élémentaires de politesse, vous laisserez une empreinte bien plus positive qu’en interrompant ou finissant les phrases ou questions du recruteur.

-« Mme Michu, votre candidature m’intéresse, vous semblez maîtriser les compétences requises pour un poste au sein de notre service international. J’aimerais néanmoins m’assurer que vous…

-« que j’apprendrai rapidement l’anglais pour être au niveau demandé ? Oui, je sais je dois vraiment travailler ce point mais, ne vous inquiétez pas, j’achèterai une méthode dès demain ! »

Zut, zut, zut ! Le recruteur souhaitait seulement s’assurer que cette candidate serait rapidement disponible… Mauvaise pioche !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire