Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Entretien version Aïkido

Une astuce de poids aujourd'hui ! Une astuce qui m'a été soufflée par mon ami Serge et qui devrait permettre de rendre le cabinet de recrutement moins intimidant et pourquoi pas, osons le terme, le désacraliser... Ça y est, vous dites-vous, il a viré sa cuti et se lance dans la critique systématique du recruteur. Mais non ! Au contraire, je vais le rendre plus accessible, moins terrifiant ou inquiétant - selon votre sensibilité.

Avez-vous conscience que ce fameux recruteur a une double casquette? Il est d'abord celui qui vous posera des questions formelles, relatives à votre personnalité, votre parcours, cursus... ne le considérez surtout pas comme un obstacle à passer mais davantage comme un filtre au travers duquel vous aurez l'occasion d'exprimer ce que vous êtes.

Mais là – entre autre – où Serge est génial, c'est quand il me fait remarquer que de « filtre», le cabinet de recrutement devient par la suite votre meilleur allié, notamment en phase II du recrutement, c'est-à-dire lorsque vous serez présenté aux décideurs de l'entreprise. Et là, forcément, ça change tout !

Cette nouvelle approche devrait modifier votre regard sur l'entretien de recrutement, vous ne partirez plus en guerre ou en lutte mais garderez toujours à l'esprit que votre interlocuteur est potentiellement votre meilleur ambassadeur, surtout auprès de celui qui prendra la décision finale.

L'idée n'est alors plus à l'affrontement mais au contraire à l'accompagnement... un peu comme de l'Aïkido, se servir de la force de celui qui est en face pour décupler la sienne. Pas simple ? C'est une question de perspective et d'approche, l'entretien est inévitable mais peut se présenter sous plusieurs aspects. Celui-ci me semble être l'un des plus favorables et constructifs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire