Retrouver le plaisir de se lever chaque matin...

Etes-vous stable ?

"Combien de temps allez-vous rester chez nous ?". Il est gonflé celui-là, évoquer notre séparation alors même que nous commençons à penser au mariage... ça part bien ! Je te répondrais volontiers "dans combien de temps allez-vous me virer ?" mais je sens bien que ce n'est pas le type de réponse attendu. Si ?

Vous l'aurez compris, nous touchons du doigt une question relative à la stabilité. Difficile de convaincre lorsque l'on affiche soi-même un nombre important d'expériences. Cependant, les choses étant ce qu'elles sont, vous devrez rassurer et communiquer sur votre irrépressible envie de réussir et de participer au développement de l'entreprise.

Un recrutement engage deux parties : le candidat et l'entreprise, personnellement, je le considère comme une union, chacun apportant ce qu'il est pour construire une collaboration, souvent inscrite dans la durée, pour le meilleur de tous. Enfin, on part dans cet esprit, les choses pouvant évoluer par la suite... mais ça, on le sait tous.

L'idée sera donc de travailler et de communiquer autour de votre ambition personnelle, celle de progresser, d'apprendre, d'évoluer (pas seulement de poste mais aussi personnellement), vous éviterez d'évoquer une stabilité intellectuelle mais bien au contraire insisterez sur une stabilité en mouvement, votre mouvement, celui qui vous assure l'épanouissement et l'amélioration de vos compétences.

Par conséquent, rassurer sur son caractère stable passe par deux points :
- Le premier : que vous puissiez toujours progresser et évoluer.
- Le second : que l'entreprise soit satisfaite de votre travail.

Une réponse type pourrait être alors, que vous resterez chez votre employeur tant que vous aurez la sensation de vous épanouir et de progresser mais aussi tant qu'il continuera d'être satisfait de vos efforts !

4 commentaires:

  1. Anonyme20:02

    Bonsoir Pierre.
    C'est une terrible question que tu poses là ! Etre embauché pour une durée indéterminée veut souvent dire sans fin dans l'esprit des salariés. Pour beaucoup, cette durée sera de 1, 2, 5, 10 ans ou plus.
    Tu as raison, l'équilibre se situe entre ce que le salarié apporte à l'entreprise et ce qu'il apprend lors de cette expérience professionnelle.
    Ta réponse à la question est intéressante : la durée reste aussi attachée à la relation humaine et son caractère aléatoire.
    Patrick

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme22:44

    merci pour ceblog. Adrien

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme15:17

    Comment faire comprendre à un employeur qu'on n'a pas pu refuser un emploi en cdi qui nous plaisait pas vraiment mais que c'était mieux que rien...
    et surtout vouloir quitter ce cdi très vite (6 mois) pour un autre emploi sans passer pour un instable...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Sujet épineux...
    J'y ai pensé hier en postulant pour une PME. Faut il ou non être franc et direct dans l'exposé de ses motivations ? Réponse: Oui.
    Une relation de confiance et donc de stabilité passe par de la transparence des 2 côtés.
    Le plus important est d'assumer sa stabilité. Ça démontre que l'on est bien "adulte" également.
    A bientôt
    Rachid

    RépondreSupprimer