Pour toute inscription avant le 31 décembre 2014, bénéficiez d'une remise de 15% sur votre prochain séminaire d'auto-coaching et de développement personnel en pension complète en Espagne du 3 au 9 mai 2015. Il est grand temps de renouer avec votre bien-être, vous ne croyez pas ?

Pourquoi indiquer son âge !

Un sujet sensible qui devrait provoquer quelques réactions ! Celui de l'âge. Je sais bien qu'à l'époque du CV anonyme, ce type d'information pourrait passer pour discriminatoire (trop quelque chose...).

Pourtant, j'encourage à indiquer clairement l'âge sur le CV tout simplement parce que selon le nombre d'années d'expériences que vous avez acquises, l'on peut assez facilement déterminer votre année de naissance. Ne pas indiquer l'âge relève alors du secret de Polichinelle !

Partons du postulat suivant : chaque CV est parcouru dans un laps de temps compris entre 30 secondes et une minute (regardez ce que cela représente pour 300 à 400 candidatures en réponse à une annonce), vous avez travaillé l'impact, vous efforçant d'apporter toutes les réponses que pourrait se poser le recruteur, ayant particulièrement soigné la compréhension de votre parcours et de ce que vous pourriez apporter à l'entreprise. Vous avez décidé de ne pas mentionner votre âge, cependant, vous indiquez avoir commencé à travailler en 1978, juste après votre bac. Alors ! Le recruteur sort sa calculatrice mentale, il imagine que vous aviez 18 ans l'année du bac, en déduit que vous êtes né en 1960 (ici, le calcul est facile !), puis, se lance dans une autre opération : 2010 moins 1960, cinquante, vous avez cinquante ans !

Le calcul n'est pas violent, il est opéré à partir des informations que vous avez transmises, cependant, vous admettrez qu'il a pris un certain temps, temps prélevé sur les fameuses 30 secondes de découverte de votre CV... De façon très pragmatique, je vous invite à optimiser la lecture du recruteur sur ce temps très, trop bref, (mais réel) en lui apportant cette information.
La date de naissance ne me semble, quant à elle, pas appropriée pour deux raisons, elle force au calcul mental et vous expose au rejet ou à l'a priori négatif (signe astrologique non compatible ou bien même date de naissance que son pire ennemi !). Bref contentez vous d'une mention sobre tenant en 2 chiffres (sauf pour les centenaires) et suivie de "ans" !

13 commentaires:

  1. Antoine M.12:51

    Bonjour Pierre,

    Pour ma part cela n'a rien à voir avec une envie de "CV anonyme", après l'avoir vécu un bon nombre de fois, j'ai préféré omettre mon âge sur mon CV car il ne représente en rien mes aptitudes professionnelles.

    Je trouve qu'il est très désagréable en entretien de devoir justifier son âge, parce qu'on est soit "trop jeune", soit que "notre parcours n'est pas assez important au vu de notre âge"... Certains recruteurs passent plus de temps à parler de l'âge du candidat que du poste à pourvoir et, comme je ne trouve pas cela très judicieux, je préfère mettre en avant mes expériences et mes compétences.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Antoine,

    Je vous remercie pour ce commentaire que je n'approuve pas totalement, encore une fois, l'âge est facilement repérable sur un CV... par conséquent, si vous êtes convoqué en entretien, c'est que votre profil colle à celui qui est recherché par le recruteur. Le prétexte de l'âge pour ne pas retenir tel ou tel candidat au cours de l'entretien est une fausse barbe.
    A bientôt,
    Pierre

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme13:22

    Vous êtes franchement trop con, Mr Denier....

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme11:41

    Femme de 55 ans, j'en parais 10 de moins.
    En recherche d'emploi depuis 8 mois, je ne mets sur mes CV ni photo, ni âge.
    Et j'ai pris pour habitude de ne mentionner sur mes CV que mes 20 dernières années d'expérience, soit trois entreprises du BTP, et ne donne pas la date d'obtention de mes diplômes.
    J'ai eu 7 entretiens : 2 au cours desquels l'âge n'a pas été abordé mais le smic proposé a posé problème, 5 entretiens où l'âge a posé problème par rapport à l'équipe en place et/ou l'on m'a suggéré d'attendre gentimement la retraite !
    Y a-t'il une solution ?
    Anne-Marie

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme11:41

    De mon côté j'ai décidé de mettre mon age en veillant même a rajouter sans enfants afin de ne pas inquiéter les recruteurs. Le recrutement n'est pas objectif malgré les fameuses chartes signées. Il y a de la discrimination car la majorité des chargés de Recrutement recrutent avec leur croyances leurs valeurs et leur projection. Anonyme ou pas vous aurez toujours des avis partagés sur les cv.
    je travaille dans les RH.

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme16:02

    Tout d'abord, chapeau bas pour votre blog, très pro et humain à la fois !
    Contrairement à l'anonyme de 11:41, non seulement j'indique mon âge sur le CV (34), mais j'indique en plus combien j'ai d'enfants. Force est de constater que lorsqu'on est une femme dans la 30aine, avoir déjà des enfants et un solide parcours professionnel, c'est rassurant pour le recruteur : on sait déjà jongler avec la vie familiale et le travail, et il y a a priori moins de "risques" pour un recruteur qu'un bébé pointe le bout de son nez un peu trop vite après l'embauche. La contrepartie : j'ai systématiquement droit à la question "quel âge ont vos enfants", qui me semble tout de même plus facile à digérer que "avez-vous des enfants, ou comptez-vous en avoir ?" Et si le fait d'indiquer que l'on a des enfants refroidit le recruteur dès le CV, alors je n'ai pas envie de m'investir pour lui :-)

    RépondreSupprimer
  8. Pas d'accord du tout, pour une fois, avec ton point de vue.

    En mettant votre age généralement sous votre pavé nom adresse vous le mettez directement dans la tête du recruteur qui risque de ne pas aller plus loin que cela. C'est comme si vous vous mettiez un girophare sur la tête avec inscrit attention jeune diplomé ou senior !! C'est ce que j'appelle la discrimination par les candidats eux mêmes !

    En ne le mettant pas (trop jeune ou trop vieux) vous vous donnez au moins une chance que justement le recruteur lise votre CV pour ses compétences.

    Quelques astuces pour éviter le calcul mental de l'age :
    - profil junior : titre avec par ex "Ecole de Commerce Bordeaux" plutôt que "Diplômé en 2011 de l'ESC Bordeaux"
    - profil junior : mettre les expériences y compris stages en premier et détailler la formation ensuite
    - profil senior : pas de dates sur les diplômes
    - profil senior : mettre uniquement les dernières expériences professionnelles (les 15-20 dernières années).

    Après il y a plein d'autres points à relever sur les CV classiques, en particulier la mauvaise habitude d'y mettre des descriptifs de votre poste et non de vos réalisations.

    Je vais arrêter là sinon je vais vous remettre les 400 pages de mon bouquin sur le recrutement. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacques17:44

      euh.. gyrophare, non ? j'dis ça, j'dis rien

      Supprimer
    2. Hello ! Pfiou, quand j'ai lu ton tweet Jacques mentionnant "pas du tout d'accord", j'ai un léger pincement au coeur.. mais finalement, je suis assez d'accord avec toi :)
      Cependant, je ne peux m'empêcher de penser au candidat qui maquille ou décide délibérément de "camoufler" son âge sur le CV avec tous les subterfuges que tu précises (qui sont super du reste) et je me dis que ce candidat se met aussi dans la tête que son âge est un handicap, qu'il le dessert et qu'en développant cette croyance, il ne trouvera sur son chemin que les preuves irréfutables que passé un certain âge (ou avant un certain âge), on n'est plus ou pas encore dans le coup et cela ne me semble pas, mais alors pas du tout constructif comme démarche. Selon toi, quel est l'âge à partir duquel il faut oublier de mettre ses dates sur son diplôme ou sur ses formations continues plus récentes ?
      Merci en tout cas pour ton commentaire, je recommande chaleureusement ton livre que j'avais dévoré dans sa version américaine. J'adore tous les conseils mais attention à ne pas chercher à atteindre un objectif en pensant que l'on est soi même l'obstacle parce que je crois que cela ne mène qu'à des situations peu entraînantes et dynamisantes (au mieux) :) A+
      Pierre

      Supprimer
  9. Anonyme18:24

    Bonjour ! et bien moi, je suis d'accord avec tout le monde, c'est permis ? Vieux de 56 ans, j'ai tout essayé, un peu comme Anne-Marie, et pourtant, rien n'y fait, je ne bosse pas et je ne mets plus mon êge sur le CV depuis bien longtemps et je suis bon à mettre à la poubelle, et encore..
    JFL

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme22:49

    Je rejoins JFL, s'il y avait une réponse évidente, cela se saurait ! les deux ont raison, à Jacques, la palme du marketing, à Pierre celle du coaching : 2 héritages américains :)

    RépondreSupprimer
  11. Bon, il m'a fallu un peu de temps pour réfléchir car quelque chose me turlupinait dans ton commentaire Jacques, c'est cette question du gyrophare.. Bon, je vais essayer d'être clair :

    Tu associes dans ton message le gyrophare à quelque chose de potentiellement dangereux, c'est une alerte. En quoi ce gyrophare implique t'il une menace ? Pourquoi l'associes-tu à un danger potentiel ? Disons que quelqu'un d'autre pourrait accueillir le gyrophare comme sécurisant, non, dans ce cas, faut-il se méfier du gyrophare ? Après tout, quand tu vois les lumières bleues de la police, tu te dis qu'ils viennent t'arrêter ou te sauver ? Bref, tout ça pour dire que ton gyrophare ou l'alerte que tu en déduis, d'autres verront complètement autre chose. Cela s'appelle une croyance limitante.

    Autre point, senior est associé à quelque chose de négatif dans ton message. De quoi parle t'on ? Objectivement, qu'est-ce qui permet d'affirmer cela ? Des faits ? Un a priori ? Une croyance encore une fois ?
    Deux croyances coup sur coup : le gyrophare est un danger, le danger est l'âge...
    Alors en fait, si j'aditionne toutes mes autres croyances - par ex sur les femmes, telles études, telle ville, etc... - à celles là, et bien, on ne peut pas dire que je sois dans l'objectivité la plus totale. J'ai une vision de la réalité complètement tronquée, interprétée, fausse.
    Je propose donc que le candidat reste cohérent avec lui-même à défaut de déjouer l'ensemble des innombrables croyances (pas forcément que limitantes du reste) du recruteur et je milite encore une fois pour que le recruteur suive une formation lui permettant - au minimum - de nettoyer toute sa tuyauterie, chasser ses croyances, neutraliser ses idées préconçues afin de sélectionner avec objectivité les candidatures qui lui sont proposées. Je défends l'idée du diplôme d'état chez le recruteur parce qu'après tout, son job n'est pas tout à fait comme les autres. Au final, j'en conclue que ce n'est pas au candidat de s'adapter aux croyances limitantes et innombrables du recruteur et j'invite le candidat à garder la tête haute plutôt que d'adopter à son tour ces sacrées croyances empoisonnées qui bloquent tout !
    A bientôt Jacques !

    RépondreSupprimer