Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Du contraste !

Un autre appel au civisme ? Non, je rigole, ma boîte est pleine de messages d'encouragement (et quelques uns de découragement), mais bon, le message est passé, j'imagine que les recruteurs qui l'auront lu penseront d'abord à ceux qui sont privés d'emploi.

Vous ai-je déjà parlé de la rubrique Centres d'Intérêts du CV ? Oui ? En êtes-vous si sûr ? Rappelez-moi, j'ai la mémoire qui flanche...

Vous aimez la lecture, le théâtre, la cuisine, les voyages, vous pratiquez les sports extrêmes, les sports d'endurance, de combat et souhaitez le faire savoir sur votre CV ? Sympa, bonne idée ! Cependant, vous avouerez que d'écrire une liste de mots à la queuleuleu (tout le monde s'éclate !) enlève un certain charme à la description que vous souhaiteriez transmettre. Qu'est-ce qui différencie une personne qui aime la lecture d'une autre qui aime la lecture ? Rien. Mais alors rien du tout. En tout cas sur le CV.

Vous commencez à le savoir, j'aime particulièrement cette rubrique qui, à mon avis, peut en dire autant que les autres sur vos aptitudes, sur ce qui vous anime, sur votre "fond" dans certains cas. Pourquoi ne pas nous en dire un peu plus ? Pourquoi ne pas apporter une touche de contraste, de personnalité aux activités extra-professionnelles ? Que vous aimiez la lecture ne m'apprend pas grand'chose, en revanche, que vous ajoutiez les raisons pour lesquelles ce loisir vous comble, voilà qui devient nettement plus intéressant et différenciant ! Vous pourriez écrire:
lecture pour avoir le sentiment de voyager, lecture pour assouvir ma curiosité, lecture pour comprendre le monde... Toutes les raisons sont bonnes, pourvu qu'elles soient les vôtres.

Pensez à ce que vous pourriez préciser avec la cuisine, les sports de combat, les randonnées... Assurément, vous attirerez l'attention et serez immanquablement interrogé sur cette rubrique, un bon prétexte à la différenciation et à l'expression de votre enthousiasme...

18 commentaires:

  1. Bonjour Pierre,

    en effet, bonne idée, mais éviter ce que j'ai vu il y a peu:

    Football parce que ce n'est qu'en équipe qu'on réussit.

    ça sonne faux.
    L'intérêt doit être personnel, même si on aime le travail d'équipe, il faut le dire autrement, peut-être comme: Football parce que j'aime bien jouer équipe.

    Eviter un centre d'intérêt qui n'est pas réel: en Allemagne, si vous mettez football, vous risquez de tomber sur un fan du FC Bayern qui ne mettra pas 30 secondes à vous démontez en entretien si vous ne connaissez pas les particularités des joueurs et là, l'entretien est rapidement terminé (si je mens là-dessus, j'ai certainement menti sur le reste).

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean-Louis,
      Ça sonne faux, c'est-à-dire ? Ça sonne faux selon tes filtres mais pas forcément selon ceux de tous les recruteurs ou de chacun ! Je pense que chacun exprime à sa façon ce qui l'anime et qu'il n'y a pas de mauvaise raison tant que - comme vous le dites, la sincérité et l'honnêteté sont l'intention dominante du propos
      Merci pour votre commentaire
      Pierre

      Supprimer
  2. Salut Pierre.
    Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fond.
    Sur la forme, je ne sais pas si les CV "classiques" (type Word) s'y prêtent bien... En tout cas on n'est pas habitué à lire ce type d'info dans la rubrique que tu cites, mais si effectivement techniquement rien ne l'empêche.
    Pour être plus précis, on est plus en attente de ce type d'approche "personal branding" sur d'autres supports tels que DoYouBuzz, ou encore plus les profils en ligne que l'on trouve sur les réseaux sociaux.
    Quel que soit le support, je te rejoins totalement sur le fait que chacun doit se différencier tout en restant lui-même ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alex pour ton commentaire
      Travaillons nos facteurs de différenciation, ils sont innombrables !
      A bientôt
      Pierre

      Supprimer
  3. Bonjour Pierre,

    Bel article, merci.
    Les premiers commentaires traduisent ce que je constate souvent en entretien : les personnes mettent des loisirs, juste "parce qu'il faut".

    Pour appliquer ton conseil, il faut que les loisirs soient réels. Et même si le format C.V ne se prête pas à une explication détaillée, un lien vers un blog personnel, un compte Google+ (ou Facebook), suffit à donner de l'épaisseur à ce qui autrement n'est qu'un mot parmi d'autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jérémy,

      Chassons le "puisqu'il le faut", tu as raison
      merci pour ton point de vue, un mot parmi d'autres n'a aucun poids, une explication, personnelle, en a beaucoup plus, et effectivement, elle ne plaira peut-être pas à tout le monde !
      Merci encore,
      Pierre

      Supprimer
  4. Anonyme14:48

    Bonjour,

    Une fois de plus, vous nous rédigez un billet emprunt de bon sens, efficace et pertinent. Soyez-en encore remercié.

    Autrefois, très favorable à la rubrique « centres d’intérêts », je me suis personnellement résolu à la supprimer. Gigolo aux heures d’ouverture de « La Coupole » et transformiste le reste du temps… c’était plutôt mal perçu !

    En fait, toutes les vérités n’étant pas bonnes à dire, elles le sont encore moins lorsqu’il s’agit de les écrire. Même parfaitement justifiés et tout à fait valorisants pour certains qui apprécieront le caractère et l’état d’esprit qui en ressort, selon l’interlocuteur, que vous ne connaissez pas lorsqu’il est le lecteur de votre CV, certains centres d’intérêts risquent fort d’être subjectivement rédhibitoires. Lorsqu’ils portent sur des activités susceptibles de froisser par ses connotations, avérées ou pas, culturelles, politiques, religieuses, écologiques, sociologiques, il sera probablement préférable de les garder pour l’entretien, en fonction de votre interlocuteur.

    Très curieusement d’ailleurs, avec une particulièrement longue expérience en la matière, le sujet n’a quasiment jamais été abordé en entretien.

    Il ne s’agit que de mon expérience, portant qui plus est sur des centres d’intérêts particuliers. Pour ceux, plus classiques, évoqués par Pierre, je le rejoins tout à fait. J’ajouterais que, notamment pour les sports, il est agréable de savoir s’ils sont pratiqués en club et à quel niveau. Tout le monde, ou presque (!!!...), pratique le football. Beaucoup le pratiquent sur le parking d’un supermarché, voire… devant la télévision !!!...

    Bonne chasse à tous et « Haut les cœurs » !

    PS : Ce ne sont malheureusement pas mes véritables centres d’intérêts !!!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et 1000 merci pour ce beau commentaire !
      Je suis tout à fait en phase avec vos remarques.. Alors comme ça, vous êtes gigolo à la Coupole ? :)
      Pierre

      Supprimer
  5. Anonyme08:58

    Depuis que je cherche du travail, je n'ai plus de loisirs! et d'ailleurs, avant je n'en avais pas beaucoup non plus... travailler, entretenir ses compétences, s'occuper du foyer et des enfants, soutien scolaire, un peu de bénévolat ici et là... le jardin par obligation meme si ça fait du bien au corps, le ménage c'est pareil... Cette façon de montrer l'individu est un fruit de la société de loisir qui s'est construite peu à peu. Quelles valeurs avez vous? le travail? non le loisir! qu'est ce qui vous anime? de quoi vous avez envie qu'on parle à cet entretien? je vois, je vois, de la distraction... Si vous désirer orienter la discussion sur vos loisirs c'est que vous n'avez pas envie de parler de vos expériences professionnelles. qu'est ce que cela cache? Vous vous trouverez surement face à un patron qui a réussi à l'école et dans sa société parce qu'il a des priorités qui ne sont pas celle de la société de loisir (défendons nos RTT et notre pouvoir d'achat) et que ses loisirs sont très mesurés... S'il écoute la radio, c'est BFM, s'il lit, c'est pour comprendre le monde, Football pour l'équilibre du corps, Jardinage pour le plaisir du rapport à la terre et l'équilibre mental.
    Pour compléter votre plaisant avis, je propose qu'au moment de parler des loisirs il s'agit surtout de parler de plaisir et de la façon dont vous savez construire une écologie de votre développement plutoit que de la diversion face à un monde pesant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme,
      Merci pour ce commentaire riche ! Vous évoquez les loisirs, j'évoque les centres d'intérêts et effectivement, je pense comme vous qu'évoquer le plaisir ou la façon dont vous créez "l'écologie de votre développement" est capital. Par exemple, plutôt que de mentionner cuisine : peut-être pourriez vous écrire : passion pour la cuisine, pour le plaisir de recevoir mes amis autour d'une bonne table... je ne crois pas que cette formulation soit si anecdotique et qu'elle renvoie au consumérisme "loisirs" que vous évoquiez. Si ?
      Merci d'avoir pris le temps de rédiger ce très intéressant point de vue
      Pierre

      Supprimer
  6. Selma A.19:02

    Bonsoir,
    Et si les recruteurs tenaient, effectivement, compte de cela!et de tout ce qui pourrait décrire la personnalité du candidat au poste, à travers le CV - au préalable - puis suite à l'entretien psychotechnique.
    Ce qui permettrait d'avoir une idée sur le potentiel même du candidat.
    Le diplôme ne suffit pas à lui seul, ni l'ancienneté.
    Merci pour tous ces articles très intéressants et utiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Selma,
      J'ai toujours du mal avec les tests de personnalité, pensant que nous ne pouvons être réduits à un schéma explicite de notre personnalité. Je crois en la complexité de l'homme et suis plutôt hostile à toute définition réductrice de ce que nous sommes. Bon, là, c'est le coach humaniste qui parle. Bon sang, on vaut mieux qu'un rapport produit par un logiciel, non !
      Merci pour ce partage Selma
      Pierre

      Supprimer
  7. Je découvre ce blog via cet article et je le trouve intéressant ! En effet, dans la masse, comment se différencier et montrer un bout de soi davantage que les clichés attendus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je n'ai pas trouvé l'article en question.. où se cache t'il ?
      Merci en tout ça pour vos encouragements
      Pierre

      Supprimer
  8. Anonyme12:47

    Quand tous les CV se ressemblent — mêmes diplômes, mêmes stages, même présentation, même typo — seule la rubrique centres d'intérêt permet de choisir. Je me souviens d'avoir recruté un jeune homme parce qu'il jouait de la clarinette. Je me suis dit qu'au moins, on pourrait parler d'autre chose que de boulot. Et je n'ai e u qu'à m'en féliciter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage ! Joue t'il bien de la clarinette dans les bureaux ;)
      Je vous rejoins totalement sur la volonté d'échanger et d'aller plus loin que la sélection sur la base de cases remplies ou non.
      A bientôt
      Pierre

      Supprimer
  9. Lecture, pourquoi ? Et bien pour la lecture, le plaisir de lire, rien de plus.
    Faut il donc faire quelque chose pour quelque chose, une sorte de "donnant - donnant" du quotidien. Est-ce si incongru de faire une chose pour rien, comme ça, uniquement pour le plaisir de le faire.
    Ne fait on l'amour que pour avoir des enfants, entretenir sa ligne en brûlant des calories, pour les hommes entretenir sa prostate ? Non, on peut le faire uniquement par plaisir, rien d'autre.
    Pardon, mais je trouve assez artificielle votre vision des loisirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Holon,

      Merci pour ce sympathique message ! Je rappelle simplement que nous sommes ici dans le cadre d'un entretien de recrutement (et pas chez le sexologue ou sur le point de subir un toucher rectal ! Bizarres vos exemples... non ?) Bref, dans le cadre de cet entretien, vous avez deux options : fermer l'échange "pourquoi postulez vous chez nous ? Pour bosser, tiens, pardi" ou bien ouvrir la conversation et favoriser tout type d'échange, tout ce qui donnera un peu de relief, de contraste à votre candidature. Les centres d'intérêts entrent dans ce spectre, et la notion de plaisir y est forcément rattachée sinon, cela s'appelle du masochisme !
      Concernant ma vision assez artificielle des loisirs... euh... je ne sais pas vraiment quoi vous répondre, ça manque un peu de rugosité pour que je m'y accroche
      Pierre

      Supprimer