Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Ce Gérard n'existe pas

"Tiens, salut Gérard, comment vas-tu? La forme ?" 
-"Mouais, ça va à peu près, sauf que je cherche un job et que c'est difficile en ce moment !"
- "Mince alors, tu cherches dans quoi ?"
- "Bah tu sais, je regarde les mêmes postes que ceux que j'ai toujours occupés, 20 ans de pratique ça peut intéresser !" répond Gérard.
-"Tu as raison, mais là où tu me surprends, c'est que je t'ai toujours entendu dire que tu ne trouvais plus d'intérêt dans ton métier, que tu en avais fait le tour et que la flamme s'était éteinte depuis bien longtemps...!"

Bon, évidemment, c'est une fiction, mal écrite, certes, mais Gérard n'existe pas, son cas est improbable, personne ne recherche un emploi dont il ne veut plus... Vous êtes d'accord avec moi, hein ?

Admettez que si aucune motivation ne l'anime à l'idée de travailler sur des thèmes ou dans une fonction qu'il connait bien, on peut parier que sa recherche d'emploi sera difficile, souvent mal appropriée et surtout peu convaincante. Qui peut être profondément, totalement, sincèrement convaincu par le discours d'une personne qui n'est elle-même, pas convaincue de ce qui l'anime ? C'est l'histoire du convaincant, convaincu..

"On fait ce que l'on peut, on a juste besoin de travailler !". Bah non, ce n'est pas si simple, il nous faut effectivement satisfaire un certain nombre de besoins primaires comme se nourrir, boire, avoir un toit pour se protéger, mais une fois que ces besoins sont assouvis (très souvent satisfaits chez les internautes), nous sommes rapidement aspirés vers la satisfaction d'autres besoins, notamment ceux de l'accomplissement, du statut, de l'appartenance, du regard des autres, etc... 

Alors si tout en Gérard crie silencieusement "non" au projet professionnel qu'il s'est automatiquement concocté, sans connaître les parties acceptables, inacceptables, tant sur le plan matériel que sur le plan intellectuel, les limites de son engagement (elles peuvent être positives aussi !), les valeurs (vous savez, les piliers de ce que nous sommes, qui, parfois, nous plongent dans des états de stress ou de mal-être lorsqu'elles ne sont pas respectées) qui le guident et le sens qu'il donne à tout cela... Il continuera probablement de penser que sa recherche est difficile.
Bref, tant qu'il n'a pas travaillé sérieusement sur un projet professionnel, clair, précis dans lequel il déterminera sa marge de manoeuvre, son potentiel, ses forces, ses arguments, ses atouts, on peut logiquement imaginer que sa recherche d'emploi sera longue et pénible. Parce que rechercher quelque chose dont on ne veut pas, complique parfois le fait de le trouver. La clarté est la clé, la clarté est le meilleur moyen de déterminer la stratégie que l'on appliquera dans sa recherche d'emploi en connaissant parfaitement les raisons pour lesquelles on est prêt à défendre une candidature qui fait sens.

Ceci dit, on est bien d'accord, ce Gérard n'existe pas !
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire