Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Un état d’esprit

Finalement, si je devais ne retenir que trois conseils sur tous ceux que j’ai pu rédiger ces dernières années, je pense que j’oublierais les astuces pratiques au profit d’idées de fond, celles qui vous différencient des autres candidats par la posture qu’elles poussent à adopter.

La première idée « best of » tourne autour du concept de contrôle, de maîtrise. Un bon candidat sait pourquoi il envoie sa candidature au recruteur. Il le sait parce qu’il ne remet pas son destin entre les mains du hasard, il a minutieusement choisi les entreprises, ou secteurs cibles en fonction d’une multitude de critères (repris sur ce blog). Le candidat qui se démarque est toujours celui qui sait pourquoi il postule, les autres sont des amateurs, des touristes de la recherche d’emploi, qui, sauf coup de chance, se laisseront pêcher et s’offriront au premier offrant. J’essaie de vous convaincre chaque jour de la rareté et donc de la préciosité de votre candidature, elle l’est réellement lorsqu’elle s’inscrit dans une démarche équilibrée, de partage, d’échanges avec le recruteur.

La deuxième idée, consiste à toujours savoir ce que vous pourrez apporter à votre futur employeur. En gros, ce n’est pas votre parcours que lui proposez, c’est bien vos compétences, vos capacités à embrasser sa cause, son objectif pour l’aider à les réaliser par votre savoir-faire. Cette « posture » a l’immense avantage de vous positionner immédiatement dans un contexte professionnel, quelle que soit votre situation (étudiant, demandeur d’emploi, en poste, rupture conventionnelle, etc…). Vous articulez toute votre candidature autour du futur, ce futur tant recherché, la collaboration entre vous et votre interlocuteur. Vous répondez à sa seule problématique, celle de pouvoir compter sur vous pour résoudre une situation difficile. Voilà l’enjeu : non pas de vous justifier d’un parcours mais bien de vous appuyer sur celui-ci pour démontrer la valeur de vos compétences, notamment lorsqu’elle seront employées au service du futur employeur.

Enfin, la dernière idée s’inscrit dans une démarche de confiance, ayez confiance en vous, vous avez tous réalisé de grandes choses, si, si… Je ne cherche pas à vous en convaincre mais juste à vous ouvrir les yeux. Regardez objectivement de quelle façon vous avez contribué au développement de vos ex employeurs, pensez à ce que vous avez décidé, mis en place, à ces réalisations, ces victoires quotidiennes, pensez aussi à la façon dont vous avez relevé la tête après certaines difficultés, les vôtres mais aussi celles que vous avez vécues en équipe. Réexpliquez vous tous les modes opératoires de vos missions, dans quel ordre vous réalisiez vos travaux, pourquoi de cette façon et pas d’une autre. Sortez du quotidien, du jargon et expliquez très méthodiquement ce que l’on vous demandait de faire, comment vous le réalisiez, à quoi cela servait et pourquoi vous confiait on ces responsabilités (quelles qu’elles soient). Sans connaître vos réalisations, j’assure que nous sommes tous doués de grandes réalisations, et pourvu que l’on croit a minima en soit, les autres vous suivront et croiront en vous.

Allez, n’oubliez pas de lire les presque 700 autres conseils de ce blog, mais encore une fois, qu’est-ce qui vous différencie d’un autre candidat ? C’est vous, et uniquement vous !

Haut Les Cœurs !!!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire