Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Revue de presse

Il est bien difficile de commencer cette revue de presse sans avoir une pensée pour les japonais qui traversent des épreuves dépassant l'entendement. Des catastrophes, qui, comme à chaque fois, nous rappellent combien l'essentiel de nos vies ne peut se concentrer qu'autour de nos métiers et fonctions, rendant, par la même occasion, bien futiles toutes ces techniques destinées à mesurer ou interpréter notre employabilité ou notre motivation à rejoindre telle ou telle entreprise.

Comme chaque semaine, je vous propose une sélection d'articles, de billets diffusés sur la page "Haut Les Coeurs !!!" de Facebook. Finalement, j'ai souhaité axer ma revue de presse autour de bonnes nouvelles et je dois avouer qu'elles se font bien rares... Tant pis pour moi !

Tout d'abord, revenons un instant sur cet article paru sur pro.01net.com nous informant que France Telecom semble avoir mis en oeuvre une politique sociale dont les effets sont de mieux en mieux perçus par les salariés. Ces derniers expriment une amélioration dans la qualité de vie au travail, les syndicats évoquent également quelques avancées positives. Il serait déplacé de se réjouir de ces résultats, néanmoins, il est important de souligner et d'encourager les efforts entrepris, qui j'en suis persuadé, permettront à cette grande entreprise et à ses salariés de sortir à terme de cette gigantesque crise sociale.

J'ai retenu, une fois encore, un article de Marie-Pierre Fleury sur la suite de sa réflexion autour de la transformation du recrutement. Elle nous rappelle fort justement que dans un monde en changement, les outils et moyens de recrutement sont amenés à évoluer, certes, mais que l'essentiel du recrutement n'est pas là et que son évolution majeure sera probablement issue de critères de sélection différents et que ces derniers changeront par la seule volonté des entreprises (du fait, notamment de "la transformation de leur modèle social et leurs modes d'organisation"). Voilà qui me semble prometteur et pétri de bon sens, je suis personnellement convaincu que les entreprises sauront s'adapter et se transformer plus rapidement qu'on ne le pense, je suis également ravi que le sujet central du recrutement de demain ne tourne pas qu'autour du 2.0, d'internet, de l'existence du CV ou non (sujets intéressants au demeurant, mais parfois secondaires de mon point de vue), mais bien autour des besoins de l'entreprise. Dis moi comment évoluera l'entreprise de demain et je te dirai comment évoluera le recrutement... (Encore faut-il connaître le monde des entreprises !) Bravo Marie-Pierre pour avoir apporté beaucoup de bon sens à cette réflexion majeure.

Tiens, en parlant du monde de l'entreprise, Capital nous révélait que de plus en plus de cadres quittent tout pour devenir artisans. J'en connais qui vont faire la tête ! Cette nouvelle nous renvoie au visage les limites d'un système épuisant le capital humain des entreprises ou entités, qu'elles soient publiques ou privées. Il est grand temps de réconcilier l'entreprise et la société (tiens, cela me rappelle la revue de presse de la semaine dernière), et encore une fois, cela ne passera que par la transformation radicale (et facilitée par l'émergence de nouvelles organisations) de notre rapport au travail, quelle que soit notre fonction. L'intelligence collective semble avoir de beaux jours devant elle, à nous tous, quelles que soient nos fonctions, de construire les entreprises dans lesquelles il fait bon travailler.

Enfin, Je souhaite partager avec vous la lecture d'un billet écrit par Olivier Schmouker sur les affaires.com décrivant le comportement des employeurs qui, volontairement ou non, négligent "d'exploiter les connaissances apportées par les nouvelles recrues". Bref, on recherche le mouton à cinq pattes, on le débauche de la concurrence pour profiter de son savoir-faire... sauf que, sauf que, rien de cela n'arrive, l'entreprise dans son ensemble n'écoute pas suffisamment le petit nouveau et tente au contraire de lui inculquer la somme des connaissances cumulées. Pour résumer, cela ne sert pas à grand chose de rechercher la perle rare si c'est pour l'étouffer et ne pas tenir compte de son potentiel. Décidément, les managers vont devoir rapidement corriger leur comportement et ne pas craindre la nouveauté.

Je vous souhaite une excellente semaine presque printanière, bon courage à tous ceux qui recherchent un emploi, n'hésitez pas à me solliciter ! Haut Les Coeurs !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire