Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Revue de presse

Voici une semaine qui fleure bon le printemps ! Semaine que je vous souhaite excellente, au demeurant...

Peu d'information ces derniers jours dans le monde de l'emploi et du recrutement... Pour être tout à fait honnête, je croyais être passé à côté de judicieux articles pendant mon déplacement à l'étranger, mais non, tout est calme... J'en arrive finalement à la même interrogation que Marie-Pierre Fleury : "le recrutement se transforme t'il ?". Question qui, implicitement, sous-entend de profondes mutations, à la fois dans la détection d'un besoin de recrutement, de l'activité de conseil du recruteur, mais aussi, bien évidemment de l'attitude du candidat, quel qu'il soit. Le blog "id-carrières" nous offre une réflexion passionnante sur le thème de l'offre d'emploi, dont les formes varient selon les entreprises, mêlant marque employeur, efficacité, réactivité... Au delà de la transformation du métier de recruteur, Marie-Pierre annonce plutôt l'émergence de "nouvelles formes de recrutement", nouvelles formes que nous aborderons ici-même et travaillerons du point de vue du candidat, je vous le promets !

Je suis toujours étonné par le débat, au XXIème siècle, de la mixité Homme Femme au travail, frappé que l'on se pose encore la question des différences salariales, de la représentation aux postes de direction générale... Je suis étonné parce que je crois naïvement que le problème de la parité est résolu, que l'on ne fait aucun amalgame sexisme dans notre beau pays civilisé et moderne.. en fait, je n'ai rien compris, et suis totalement à côté de la plaque. Ainsi, Miroir Social nous rappelle la démarche de l'ANACT qui vise à promouvoir la mixité dans les entreprises en répondant très clairement à la question suivante : "pourquoi agir sur la mixité dans l'entreprise ?". Je souligne l'importance de ces démarches lorsque un français sur quatre déclare qu'en temps de crise, il faudrait réserver les emplois aux hommes... Affligeant.
Je remarque au passage que cette affirmation n'est pas suivie par les plus jeunes. Comme quoi, l'on critique beaucoup la génération Y pour son manque d'engagement dans le monde professionnel, je crois qu'il est grand temps d'admettre qu'ils ont parfaitement raison de ne pas souhaiter s'engager dans un tel contexte professionnel et que, finalement, ils sont les porteurs majoritaires d'une belle lueur d'espoir visant à développer la justice et l'équilibre social et professionnel.

Bien, pour terminer sur une note plus optimiste, je retiens l'initiative de Futur Telecom, exposée dans un article de l'Express.fr , souhaitant développer la proximité entre ses équipes et mettant à disposition de ses salariés une énorme corbeille de fruits (frais, c'est important), mais s'engageant surtout dans le respect d'une charte du bien vivre au travail... Certains en parlent, d'autres le font, excluant les interminables réunions après 18 heures, organisant la garde d'enfants, facilitant l'accès au 4/5ème... Bref, une entreprise qui mise sur le bien être de ses salariés pour pérenniser, fidéliser et obtenir de meilleurs résultats que les autres. Une entreprise de son temps, peut-être même un peu en avance. Bravo à eux !
Enfin, savez-vous ce que nous attendons de nos patrons ? Nous attendons d'eux qu'ils défendent les valeurs affectives, avant les valeurs économiques. C'est ce que nous apprend (ou nous rappelle, en fait, puisqu'il s'agit de notre regard de salarié) Frédérique Agnès dans l'entreprise.com. En substance, ce patron idéal est décontracté, a beaucoup d'humour... Les valeurs humaines, encore une fois, personne ne sera vraiment surpris puisque chacun de nous les désire. Il va falloir taper du poing sur la table pour qu'elles soient enfin appliquées, vous ne croyez pas ? En tout cas, pour ceux que cela intéresse, j'anime un module destiné aux managers : "ces petits détails qui changent tout" dont le sujet central est de favoriser l'émergence d'un nouveau comportement au sein de l'entreprise ou du service, replacer l'humain au centre de nos préoccupations en se disant que travailler est nettement plus intéressant lorsque l'on ne vient pas à reculons dans son entreprise. Question de point de vue.

Bonne semaine à tous, à très bientôt sur la page "Haut Les Coeurs !!!"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire