Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Effrayer en voulant rassurer...

Je ne peux que vous conseiller de lire le blog de Jean-Philippe Touzeau (Révolution Personnelle) dont les excellents conseils sont pétris d’optimisme et de maîtrise, celle-là même qui nous permet de prendre notre vie en main.

Parcourant avec grand plaisir ses différents billets, j’ai particulièrement été interpellé par l’exemple de ce jeune pilote de ligne s’adressant à ses passagers :

« Euh… Hello, bonjour, my name is captain Martin, je suis particulièrement heureux aujourd’hui parce que j’effectue mon premier vol commercial, j’ai beaucoup travaillé sur simulateur pour vivre ce moment, c’est pour moi une réelle consécration ! Je vous souhaite un très agréable vol… ».
Quelle peut être la réaction des passagers ? La frayeur absolue, la crainte liquéfiante, bref, le contraire de l’effet voulu. Allez, je suis prêt à parier que tout le monde applaudira à l’atterrissage. Pourtant, j’imagine – à moins qu’il ne s’agisse d’un pervers manipulateur – qu’il était sincère et se voulait rassurant !

Difficile de ne pas faire le rapprochement avec l’entretien de recrutement. Que penser d’un candidat annonçant : «je ne connais rien à votre secteur d’activité, mais je me suis beaucoup documenté, notamment sur votre site - pour être capable de relever le défi professionnel que vous proposez». Même s’il est éminemment sympathique, peut-on considérer ce candidat comme un expert, est-il en position d’être considéré comme le meilleur? Pas vraiment, pourtant, il n’est pourtant pas moins bon qu’un autre, il a juste oublié de rassurer. Comment rassurer dans ces conditions ?

Pas forcément par l’explication dans le détail de votre parcours mais plutôt, encore une fois, par l’attitude que vous adopterez. Une attitude souriante, sereine, responsable, vous véhiculerez un message confiant, insisterez sur vos maîtrises et non pas sur vos lacunes. Une réponse adéquate pourrait être : « j’ai l’expérience de beaucoup de secteurs d’activités, je saurai rapidement m’adapter en m’appuyant sur la maîtrise de… ».

Souvenez-vous : « ne pensez pas à un éléphant rose ! » - voir ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire