Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Quand c'est l'heure, c'est l'heure !

Vous êtes convoqué à 10 heures du matin, à quelle heure vous présentez-vous au rendez-vous ?

Je suis surpris parfois de recevoir un appel téléphonique de notre assistante d'accueil m'annonçant à 9h30 que mon rendez-vous de 10 heures est arrivé. Grrr, cela m'agace, je n'aime pas faire attendre mais mon emploi du temps est réglé comme du papier à musique. Moralité, le candidat attendra une demi-heure et ma première impression aura été : « bon sang, je lui avais dit 10h00 ! ».

L'idéal selon moi ? Que le candidat se présente exactement 5 minutes avant l'heure du rendez-vous. Bien évidemment, j'écarte toute possibilité de retard, sauf cas de force majeure.

Arriver 20 minutes avant l'heure vous desservira davantage qu'autre chose, effectivement, que ferez-vous de ces longues minutes ? Tourner en rond ? Essuyer constamment vos mains moîtes ? Lire les journaux de petites annonces et glisser discrètement un exemplaire qui vous intéresse dans votre sacoche ? Regarder par la fenêtre ? Observer d'autres personnes qui attendent comme vous et que vous imaginez en concurrence directe avec votre candidature ?

Évitez ce stress inutile, entrez dans la salle d'attente, retirez votre manteau et attendez sagement, ouvrez les yeux, souriez et préparez votre bonjour !

9 commentaires:

  1. Bonjour Pierre,
    je comprends votre agacement, mais je pense que les personnes qui arrivent en avancent le font pour vous permettre d'apprécier leur sérieux, ou encore par habitude, et ne s'attendent pas à ce que vous bousculiez votre emploi du temps pour elles !
    Un troisième cas de figure : arriver en avance pour ressentir l'entreprise, son ambiance, voir de (futurs) collaborateurs en action, donc pour que ce qui n'était qu'un nom prenne un nouveau relief.
    (D'ailleurs passer un entretien téléphonique, sauf force majeure, ne me semble pas souhaitable : s'engager sans ressentir l'entreprise me chagrine un peu !)
    Au plaisir de vous lire !

    RépondreSupprimer
  2. Non je suis d'accord avec Pierre. Un excès de zèle n'offrira pas de meilleurs chances au candidat. Ce 1er sentiment d'agacement viendra même parasiter les 1er instants très importants.
    Par contre, j'ai déjà eu des RDV pour une entrevue d'embauche où l'employeur m'a fait attendre plus de 45 min. sans remettre aucune info à l'assistante d'accueil et/ou sans me prévenir à l'avance de ce dérangement. La c'est moi qui a eu une mauvaise impression de mon éventuel employeur...

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec vous, mais il faut toutefois se méfier de ce que l'on fait. Dans mon secteur technique, un certain nombre de grosses entreprises dispose d'un arsenal de sécurité à leur entrée qu'il prend du temps de traverser. Il faut donc veiller à être suffisamment en avance pour pouvoir passer ces formalités sans arriver en retard, et cela prend parfois un gros 1/4 d'heure

    RépondreSupprimer
  4. Christophe Chapeaucou10:34

    Bonjour,
    Arriver en avance n'est pas nécessairement du zèle. Il m'est déjà arrivé d'être en avance tout simplement parce que j'avais pris une marge pour éviter d'être en retard! Dans ce cas, je vais dans le café du coin pour discuter de la pluie et du beau temps ou simplement écouter les "piliers de comptoir", ça détend et on pense à tout autre chose. On ressort du café l'esprit aéré et on se présente à son rdv à l'heure convenue ou 5 petites minutes avant.
    Le trop en avance n'est pas optimal, mais le trop en retard ou tout simplement en retard est épouvantable, sauf cas de force majeure comme le dit Pierre mais alors on a la politesse de prévenir, c'est une question de savoir-vivre, et ce quel que ce soit le rdv (professionnel, personnel, entretien d'embauche, etc.).

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme11:37

    A l'occasion d'un entretien qui a débouché sur une embauche, le recruteur m'a reçu avec 20 minutes de retard. Moi-même j'étais pris par le temps en raison d'un autre rdv professionnel. Il m'a reçu, s'est excusé du retard, j'ai indiqué mon empêchement et s''il le souhaitait que nous pouvions remettre le rdv. Il a refusé, a tenu compte de mon obligation, l'entretien s'est déroulé et j'ai été rappelé. Il est préférable dans ces circonstances de mettre carte sur table, avec courtoisie évidemment, éviter de manifester votre agacement car les raisons de son retard ne vous concerne pas. Arriver trop en avance peut aussi être perçu comme un envahissement par le recruteur. On doit avoir le soucis de le mettre dans de bonnes dispositions.

    RépondreSupprimer
  6. On évite le quart d'heure de politesse alors ;)

    Moi, j'aime bien le repérage du lieu de rdv, qui permet d'acheter L'Equipe - ou toute autre presse digne de ce nom - et de se présenter tranquillement dans les 5-10 minutes avant l'heure fatidique.

    Olivier

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour à tous ! Alors la synthèse de ces très intéressants commentaires : on part en repérage un peu plus tôt et l'on se présente à l'heure au RDV, exit le 1/4 d'heure charentais :)
    Bonne journée à tous et merci de votre participation
    Pierre

    RépondreSupprimer
  8. Fabrice16:03

    Bonjour à tous,
    Avant l'heure, ce n'est pas l'heure!
    Pour ma part, faire appeler 5mn avant le RdV est la meilleure solution.

    En revanche, et à l'intention des recruteurs: j'ai été reçu avec 15mn de retard, la personne s'est servie un verre d'eau juste devant moi sans m'en proposer un. Ce n'est pas de la susceptibilité, mais j'y ai trouvé un manque de correction. Celle-ci doit être dans les 2 sens.

    Fabrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Fabrice,

      merci pour ce message. Effectivement, je reçois de très (trop) nombreux témoignages allant de le sens décrit : un manque de correction et de posture du recruteur. Un recrutement réussi se base sur cet équilibre compétences, savoir-être et feeling dont le fondement repose sur le respect inconditionnel.. enfin, c'est ce que je crois
      Merci Fabrice

      Supprimer