Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Comment se décoller de l'étiquette de l'ultra-spécialiste

"Salut Pierre, j'ai travaillé pendant plus de vingt ans comme régisseur d'une troupe de théâtre, mes compétences sont toutes liées à cette activité passionnante, de quelle façon vais-je convaincre un recruteur que je pourrais éventuellement m'adapter à un autre secteur d'activité ?"

Et bien merci José (j'ai décidé que mon interlocuteur s'appelait José) pour cette question qui concerne un grand nombre de personnes en réorientation professionnelle. Il est vrai qu'après avoir passé un certain nombre d'années dans une fonction, spécifique ou pas, dans un secteur d'activité en particulier, vous avez développé une très belle expertise à tel point que certains vous collent l'étiquette du spécialiste... une étiquette qui colle drôlement bien du reste.

Si vous le voulez, travaillons à nous débarrasser de cette étiquette en quatre étapes distinctes :

1- Tout d'abord, je ne peux que vous conseiller de passer un bon moment à décortiquer l'ensemble de vos compétences en faisant un effort de précision et de détail. Pour cela, une méthode radicale : décrivez le déroulé de chacune de vos journées, projetez-vous dans le poste que vous occupiez et remontez sereinement, micro-action après micro-action, l'ensemble des actes que vous réalisiez au quotidien.

2- Ces actes, ces réalisations, vous allez ensuite les nettoyer. De quelle façon ? En imaginant que vous êtes en face d'un enfant de 5 ans et qu'il vous faut expliquer chaque action dans le détail. "Je fais ceci ou cela de telle ou telle façon, dans le but de...". Rapidement, vous serez amenés à utiliser des métaphores ou autres subterfuges pour éliminer tout jargon technique. Le but de cet exercice est de vous amener à envisager votre expérience professionnelle sous un oeil vierge, celui qui ne se confronte plus au jargon du passé, qu'il soit technique ou sectoriel (selon wikipedia, un jargon est un parler propre aux représentants d'UNE profession ou d'UNE activité).

3- Plutôt que de vous concentrer uniquement sur ce que vous avez réalisé, il serait judicieux de réfléchir sur vos modes opératoires. Quels protocoles respectiez-vous, pourquoi commenciez-vous par telle étape ? Quel était le raisonnement construisant votre démarche ("je commençais toujours par observer"... ou bien "je commençais toujours par vérifier, par contacter, etc..."). 
Cette méthodologie qui était la vôtre est totalement transférable, elle, et n'est en rien connectée au secteur d'activité puisqu'elle vous permettait d'optimiser vos actions. En fait, la méthodologie est très souvent connectée au bon sens et à l'efficacité... Le voilà votre trésor transférable à d'autres types de professions : vous avez conçu ou développé des méthodologies qui vous permettaient de respecter un certains nombres d'étapes dans vos travaux et vous assuraient d'arriver au résultat escompté. Bravo ! Cela devrait intéresser bon nombre de recruteurs... vous ne croyez pas ?

4- Quatrième étape, puisque vous avez démontré que vos compétences n'étaient pas qu'opérationnelles mais également fonctionnelles, vous permettez au recruteur de vous envisager sous un nouvel angle. Lorsque j'écris "recruteur", je n'oublie pas que vous même aurez l'opportunité de transformer le regard que vous portez sur votre parcours et que des pans entiers d'options inenvisagées jusque là, se révèleront au fur et à mesure de vos avancées.

Ne trouvez vous pas que l'étiquette se décolle irrésistiblement ?

J'accompagne chaque jour de nombreuses personnes dans la construction et la réalisation de leur projet professionnel, n'hésitez pas à me contacter au 06 51 75 66 05, nous travaillerons aussi sur les aspects mentionnés dans cet article. Haut Les Coeurs !!!

Réunir les conditions pour réussir son entretien

Disons les choses comme elles sont, l'entretien de recrutement est rarement l'exercice préféré des candidats. Si.. si.. Faisant l'objet d'une anxiété accrue, je vous propose d'examiner aujourd'hui différents moyens de lutter contre une nervosité ayant tendance à s'imposer sans y avoir été invitée.

1- Préparez votre entretien en recherchant toutes les informations disponibles sur l'entreprise. Vous n'êtes pas là par hasard et connaissez mieux que beaucoup l'historique et l'évolution de ceux pour qui vous souhaitez travailler. Surprenez par votre connaissance du secteur d'activité, par les informations professionnelles glanées de ci de là, collectez les déclarations, reconstituez tout organigramme susceptible de démonter votre maîtrise du circuit décisionnel... Bref, comportez vous comme quelqu'un faisant partie du système, aucune différence n'existe entre vous et un salarié de l'entreprise convoitée.

2- Vérifiez une fois encore que rien n'échappe à votre contrôle sur internet ou sur tout autre support regroupant quelques informations vous concernant. Les dates sont conformes, les intitulés de postes exposés sont identiques, pas de mensonge a priori, vous êtes en phase avec l'ensemble des éléments qui peuvent être collectés sur la toile. Inutile de risquer la question qui tue : "Je suis très surpris, sur Viadeo, vous mentionnez une toute autre version de votre parcours... que dois-je croire ?"... gloups...

3- Préparez-vous et travaillez les questions standards, celles qui reviennent inéluctablement (questions, défauts, prétentions, pourquoi vous et pas un autre candidat, etc... ). Devenez membre du blog HLC et recevez chaque nouvel article sur votre page Reader (hé hé), souscrivez à la newsletter HLC (dont la diffusion reprendra en septembre.. en principe), entraînez vous avec vos amis, avec moi si vous souhaitez en plus un débrief complet, bref, favorisez toute opportunité vous permettant de travailler vos automatismes, ils devraient vous rendre service un jour, croyez moi !

4- Soyez à l'aise et "raccord" dans votre attitude, que ce soit dans la tenue vestimentaire (après tout, autant se sentir à la bonne place) mais également dans votre santé, physique d'abord, le reste suivra. Travaillez également sur ce que vous pouvez accepter et tout ce que vous refuserez, soyez au clair avec vos limites et exigences (salariales bien sûr, mais pas seulement ! La nature du poste, l'environnement, sa localisation, les compromis...). Je ne peux que vous inviter à travailler votre projet professionnel et à y consacrer toute l'énergie qui vous projettera dans l'emploi souhaité dans les années à venir. Courage; le chemin est long mais mérite que l'on s'y attarde quelques heures !

Je vous souhaite une excellente rentrée pleine d'entretiens passionnés, débridés et prometteurs. Faites-vous confiance, préparez-vous le plus possible, vous verrez, les efforts paieront immanquablement. Haut Les Coeurs !!!


Tout est CV !

Quelle que soit sa forme, un CV récapitule une somme d'informations ayant un rapport direct avec votre expérience professionnelle. Qu'il soit présenté par compétences, sur vidéo, sur des sets de table, par expériences, sur 50 pages ou en un tweet de 140 caractères, ne négligez pas les différentes approches que vous offre cet outil de communication.

Tout ce qui va sans dire va mieux en le disant, mais j'aimerais récapituler avec vous les nombreuses voies d'accès à vos informations professionnelles, celles qui permettront à un recruteur potentiel de détecter chez vous le trésor d'employabilité que vous représentez. Vous constaterez avec soulagement qu'il existe de très nombreuses possibilités à explorer et que finalement, les options qui s'offrent à vous sont presque aussi nombreuses que le nombre de jours que compte votre calendrier. 

1- Première grande famille d'accès à vos informations professionnelles : Internet

Tout d'abord par votre présence sur les réseaux sociaux, professionnels ou non, dédiés à un secteur d'activités ou généralistes, chaque information divulguée relève d'une stratégie, celle qui vous assure de véhiculer le message spécifique en direction de recruteurs travaillant leur "sourcing" de candidats. 
Les informations y sont directes (notamment lorsque vous remplissez un formulaire), contrôlées (surtout si elles sont congruentes) ou totalement involontaires (critique d'un employeur, déclaration fracassante sur tel ou tel aspect de vos journées..), elles revêtent un caractère formel ou familier (bon, on ne va pas vous refaire un couplet sur le personnal branding mais admettons que certaines informations mises à la disposition de tout à chacun ne favorise pas forcément la mise en lumière de vos compétences professionnelles (tout est question de nuances me direz-vous !)).
Sur internet, vous aurez la possibilité de remplir différents CV en ligne, des supports ergonomiques, simples à utiliser, mais qui, ne l'oublions pas, ne reflèteront que ce que vous voudrez bien y faire figurer (tant sur le fond que sur la forme).
Internet vous permettra également de construire une vitrine sous forme de blog ou de site dédié à la présentation de ce que vous êtes, ce que vous valez, votre expérience... Certaines initiatives sont malheureuses, d'autres sont brillantes d'inventivité et d'intelligence.
Toujours dans le domaine numérique : les CVthèques, bases de données pour un grand nombre de recruteurs, qui, au gré de leur investissement et de leur disponibilité temps parcourant les centaines de milliers d'options qui s'offrent à eux en filtrant aussi précisément que possible le flot d'informations pertinentes et exploitables.
Vous souhaitez démontrer vos compétences ? Travaillez sur la diffusion d'informations professionnelles en direction d'un public ciblé (et potentiellement employeur), mettez en lumière vos réalisations, travaillez sur un book numérique de vos travaux, une références'thèque qui ne s'appuiera pas sur le nom de vos ex-employeurs ou sur l'intitulé de vos diplômes mais bien sur des réalisations, une vidéo, un journal... Bref, tout est CV, tout est prétexte à communiquer sur ce que vous maîtrisez le mieux : vous.

2- Deuxième famille d'accès à vos informations professionnelles : le terrain, vous.

Ben oui, lorsque nous remettons une carte de visite, lorsque nous nous présentons rapidement, nous énumérons systématiquement un élément du CV (le fameux), nous donnons une information résumée, synthétisée et tronquée d'une réalité qui est la nôtre. Nous sommes des CV en puissance (on est loin de l'image du CV papier ou du profil sur réseau social, non ?). 
Chaque occasion de rencontre représente une opportunité de délivrer une information professionnelle, de véhiculer un message, une idée mettant en valeur ce que vous incarnez sur le plan professionnel. Inutile de brandir un CV (papier) à tire-larigot (tiens, c'est la première fois que j'écris cette expression), vous êtes, à vous seul, le meilleur du CV orienté, "focusé", précis !
Vous souhaitez que votre CV professionnel soit lu par un maximum de personnes, autant le distribuer, sur un salon professionnel, sous forme de tracts, d'annonces, de campagnes, d'évènements. La stratégie du grand nombre peut aussi s'adapter à une démarche terrain, démarche qui a toujours suscité des retours dans la presse (pas forcément d'emploi malheureusement).

Vos contacts sont générés par vos initiatives, l'appel téléphonique, l'entretien réseau, la candidature spontanée, la pêche aux informations et l'ensemble des points qui vous permettront de qualifier VOTRE offre lorsque vous aurez déterminé la totalité de votre projet professionnel.

Le terrain, c'est votre capacité à écrire, envoyer une candidature par courrier, parce que la poste existe toujours et le nombre de lettres reçues au bureau est tellement en baisse que votre courrier sera probablement mieux parcouru (je sais, c'est un peu vieux jeu mais un bon CV et une bonne lettre de motivation se remarquent davantage lorsqu'ils sont seuls et entre les mains d'un manager plutôt qu' accompagnés de 300 autres candidatures.. non ?). Le terrain, c'est votre attitude, le sourire, rien de très factuel mais pourtant tellement essentiel. Le terrain, c'est vous.

3- Troisième grand famille d'accès à vos informations professionnelles : les autres.

Sans revenir sur le concept de réputation, le bouche à oreille, le réseau (le vrai, hein, celui dans lequel vous vous engagez !) constituent des vecteurs importants de communication sur votre vie professionnelle. Vous remarquerez que l'attitude, le comportement au travail sera largement aussi important que le "comment", l'impression générale et dominante, celle qui marque, réside dans l'attitude, la façon de vous comporter, l'impression qui permet de décider ou de provoquer sera quant à elle dominée par ce que l'on appelle le professionnalisme, la compétence.. On ne s'engage auprès de son réseau que vis-à-vis d'une personne compétente et qui saura s'intégrer dans une équipe. Avez-vous déjà recommandé un bon professionnel parfaitement infect dans ses relations ?
L'information vous concernant, véhiculée par les autres est systématiquement une information interprétée, une information filtrée par la culture, l'état émotionnel, l'histoire de tout à chacun.. Autant vous dire que vous ne la maîtrisez pas vraiment sauf si, volontairement, vous travaillez à simplifier vos messages, balayant d'un revers de manche tout jargon stylisé n'entraînant que sur interprétation.

Vous l'avez compris, le champ d'intervention est vaste et les moyens de diffuser toute information professionnelle vous concernant sont nombreux. Testez ceux qui vous inspirent, choisissez les meilleurs vecteurs de communication selon le projet professionnel que vous aurez construit, mais surtout, n'oubliez pas d'être acteur de vos choix et de vos stratégies !
J'accompagne chaque jour de nombreuses personnes dans la construction et la réalisation de leur projet professionnel, n'hésitez pas à me contacter au 06 51 75 66 05, nous travaillerons aussi sur les aspects mentionnés dans cet article. Haut Les Coeurs !!!

Pourquoi rédiger plusieurs CV

Affichant une mine réjouie, vous brandissez votre CV et criez, "ça y est, je viens de le terminer !". 
Victoire, des heures et des heures de réflexion, de pagination, de retours en arrière, de soupirs, de crises d'hystérie, d'abandon ("et puis m..., je m'en fiche"), vous venez de traverser un océan d'émotions et finalement, le résultat ne vous convainc qu'à moitié, enfin, vous ne savez pas trop, quoi. 

Et bien réjouissez vous car vous n'êtes pas au bout de vos peines.. Désolé. 
Mais oui, souvenez vous, vous vous êtes demandé comment faire rentrer dans un seul document toutes vos compétences acquises au cours d'une carrière dite "atypique" (rassurez-vous, vous êtes nombreux dans ce cas, et l'atypique, à mes yeux, devient le linéaire) vous avez passé de sombres heures à résumer vos compétences en marketing, ressources humaines et gestion sur un seul support, vous avez transformé votre expérience, en quelque chose d'étrange rendant l'ensemble de vos compétences illisible parce qu'elles deviennent trop vastes et sans grand rapport avec l'emploi recherché. 

Vous affichez une multi compétence, une capacité générique élimant votre expertise et rendant transparente cette belle expérience qui pourrait convaincre un recruteur. Vous devenez alors le spécialiste de tout et de rien. Pas très engageant tout cela.

Puisqu'un employeur potentiel ne peut pas intégrer l'ensemble des informations qui vous concernent (surtout celles qui ne l'intéressent pas), je vous invite à vous focaliser et à rédiger plusieurs CV, plusieurs documents illustrant certaines de vos compétences, certains groupes de capacités professionnelles (par exemple Marketing et commerce), sans forcément y intégrer l'expertise développée 5 ans plus tôt dans un domaine spécifique (contrôle qualité par exemple). 

Le secret pour intéresser un recruteur ? Parlez lui de ce qui l'intéresse... et soyez en mesure d'axer le CV envoyé autour des compétences souhaitées pour le poste plutôt qu'autour de TOUTES celles que vous maîtrisez. Encore une fois, le CV ouvre les portes de l'entretien, ce n'est pas une carte ADN, vous pouvez allègrement le considérer comme un document de communication reprenant les informations sensibles, celles qui font sens, notamment lorsque vous travaillez sur vos domaines de compétences.

Je travaille essentiellement sur ce genre de problématique, aussi, n'hésitez pas à me solliciter au 06 51 75 66 05, je me ferai un plaisir de vous conseiller dans la rédaction de vos documents de candidature. Haut Les Coeurs !!!