Le plaisir retrouvé de se lever chaque matin... Coach Emploi


Voulez-vous des enfants ?

Une question à mon sens choquante, surtout lorsque posée par une femme, « voulez-vous avoir des enfants »?

Non, mais de quoi je me mêle !

Malheureusement, vous serez souvent confrontées à cette question terriblement impudique, violente et... tellement minable si vous avez entre 20 et 40 ans.

Bien entendu, il est tentant de répondre par l'ironie, la dérision, le culot aussi... Sauf que vous ne décrocherez pas le job convoité car le recruteur mentionnera dans son rapport que vous risquez effectivement de déserter les effectifs du bureau pour cause de congé maternité.


Il vous faut répondre quelque chose de constructif et essayer de « botter en touche » le plus finement possible – après-tout, vous n'allez pas demander la permission à votre employeur de faire un bébé ! (c'est un père de quatre enfants qui vous parle !). La réponse que je préconise, qui n'engage que celui qui la reçoit, c'est :

« Pour l'instant, je me concentre sur ma recherche d'emploi et je n'ai que cet objectif en tête ».

« Oui mais si vous décrochez l'emploi , vous ne risquez pas de tomber enceinte ? » - Décidément, il insiste ! (il est fortement probable que la question soit plus hypocrite).

A vous de répondre : « Je vous le répète, ce n'est pas à l'ordre du jour, pour l'instant, mon seul objectif c'est de m'installer dans mon emploi et d'en découvrir les mille facettes, montrer à mon employeur qu'il a eu raison de me recruter ! ».

Heureusement, tout le monde ne pose pas cette question (vous voyez, il y a de l'espoir !), pourtant, si vous êtes une jeune femme, il y a de grandes chances pour que vous l'entendiez ... Alors gardez votre calme, concentrez vous sur votre objectif qui n'est lui, que professionnel.

Par ailleurs, si cette question vous est posée par l'employeur directement, réfléchissez bien avant de le rejoindre, ou bien acceptez le job pour vous remettre immédiatement en recherche active !

À bon entendeur...

11 commentaires:

  1. C'est vrai que ça fait partie des questions trop souvent posées, pourtant c'est le genre de questions indiscrètes qui rentrent dans la catégorie "discriminations", comme vous le dites si c'est trop insistant il vaut mieux se méfier...

    RépondreSupprimer
  2. Annemarie17:33

    Bonjour,
    Le technique que vous préconisez est identifiée par Dr Charly Cungi sous le nom 'Disque rayé'.
    C'est un formidable outil pour gérer son tempérament, genre débordant. Je suis représentative de cette catégorie.
    "Pour l'instant, je me concentre sur ma recherche d'emploi et je n'ai que cet objectif en tête"
    Eviter le 'je vous répète...' porte ouverte au débordement émotionnel des 2 côtés.
    "Pour l'instant, je me concentre sur ma recherche d'emploi et je n'ai que cet objectif en tête" = disque rayé.
    Lisez les posts de Pierre :
    - les attitudes
    - la communication
    - les intonations de voix
    Faites en un melting pot.
    Et vous serez cap de répéter 5x cette phrase, sans offenser v/interlocuteur.
    A tester : en famille avec conjoint & enfants; les copains envahissants et qui se mêlent de v/vie privé. Efficacité garantie, pour peu qu'on y travaille et qu'on accepte l'approche méthodique.
    P87 Savoir persister : LA TECHNIQUE DU « DISQUE RAYE », dans Savoir s’affirmer en toutes circonstances, de Dr Charly Cungi, Ed. Retz.
    Facile à lire.
    Excellente journée, et bon courage

    RépondreSupprimer
  3. aux Etats-Unis, je crois que cela peut potentiellemetn etre illegal de demander cela

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir et merci pour vos commentaires !
    Exact, cette question est illégale dans dans de nombreux pays et pourtant très courante chez nous.

    RépondreSupprimer
  5. Aurélie11:36

    Cette question est aussi illégale en France...donc simplement, plutôt que de chercher le meilleur moyen de répondre en ménageant l'employeur, je me conterais de dire : "Je pense que nous sommes là pour évoquer mes compétences professionnelles pour ce poste", et basta. Si l'employeur ne comprend pas qu'il est hors champ en abordant ce genre de question, alors il vaut mieux aller postuler ailleurs.

    En ce qui me concerne, je n'ai jamais eu droit à ce genre de question et pourtant je suis une femme de 33 ans :-)

    RépondreSupprimer
  6. helloditrh12:41

    Mais chez nous aussi c'est illégal! C'est une forme indirecte de discriminination au sens de l'article L 1132-1 du Code de travail et une atteinte à la vie privée. La grande difficulté est de pouvoir prouver que la question a réellement été posée et démontrer que le recruteur n'avait pas l'intention de discriminer l'interrogé, que le critère à la base illégitime ne lui a pas servi pour fonder sa décision de recruter ou pas.

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme11:10

    Merci pour votre post, j'en profites pour rappeler les bases de la loi également: La Loi du 1er juillet 1972 contre le racisme réprime la discrimination fondée sur :
    l’origine ou l’appartenance à une ethnie,
    une nation, une « race », une religion déterminée. S’ajoutent successivement d’autres critères : situation de famille et sexe en 1975, mœurs en 1985, handicap en 1989, état de santé en 1990, opinions politique et activités syndicales en 1994, orientation sexuelle, apparence physique, patronyme, âge en 2001,
    caractéristiques génétiques en 2002. Voici également un lien intéressant sur les questions interdites : http://www.entreprise-et-droit.com/lng_FR_srub_38_iart_672-Les--questions-interdites--en-entretien-d-embauche.html.

    RépondreSupprimer
  8. Thomas16:38

    "pourquoi ? vous en avez à vendre ?"
    :)
    Plus sérieusement, je pense effectivement que cette question n'a pas sa place dans un entretien d'embauche. La réponse d'Aurélie ("nous sommes là pour évoquer mes compétences professionnelles") me semble la plus appropriée.
    Cependant, il m'est arrivé de tomber sur des recruteurs qui posaient intentionnellement la question... en attendant un oui franc et massif, signe que le candidat ne veut pas privilégier sa vie professionnelle aux dépens de sa vie familiale.

    RépondreSupprimer
  9. JM Caillaud15:39

    Bonjour,

    Oui cette question est illégale dans notre pays. Avis aux candidats : si cette question est posée en entretien, et que vous n'êtes pas retenu pour le poste, vous pouvez aller au procès, vous serez certain d'avoir gain de cause !

    Bien cordialement,
    Jean-Marie

    RépondreSupprimer
  10. Merci Jean-Marie pour ce rappel :)
    A bientôt
    Pierre

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour ce post. La question revient trop souvent, le principal est d'y être préparée, les réponses que je donne sont à peu près les vôtres. Depuis que je suis mariée (j'ai 28 ans), cette question revient de plus en plus souvent, les traditions sont bien ancrées dans notre pays : elle est mariée, elle va forcément tomber enceinte dans peu de temps ! Même si ce schéma n'est pas automatique.

    RépondreSupprimer